• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 5 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
De grandes espérances a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Plus d'un million de clients satisfaits. Vendu par momox, professionnel de la vente en ligne d'articles culturels d'occasion. Prix compétitifs jusqu'à -80% du prix neuf.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

De grandes espérances Poche – 1 avril 1998

3.8 étoiles sur 5 9 commentaires client

Voir les 11 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 7,60
EUR 7,60 EUR 2,26
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Prime bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Harry Potter Harry Potter

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • De grandes espérances
  • +
  • Les aventures d'Oliver Twist
  • +
  • David Copperfield
Prix total: EUR 20,10
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Description du produit

Amazon.fr

Pip est un jeune garçon rêveur et sensible. Élevé par une soeur revêche et un beau-frère d'une nature excellente mais tenu sous la coupe de cette maîtresse femme, il aime à traîner au cimetière où sont enterrés ses parents. Les pierres tombales, bien évidemment, ajoutent à l'atmosphère lugubre de l'Angleterre dépeinte par Dickens, toile de fond au récit de l'ascension sociale de Pip.

Enfant, avant même qu'un héritage inattendu éveille en lui "de grandes espérances", il voit le monde à travers le filtre étrange de son imagination qui frise parfois le surnaturel et le prédispose à la rencontre avec deux êtres qui vont transformer sa vie : un forçat évadé, figure qui reparaîtra de manière récurrente, et Miss Havisham, vieille folle qui n'a de cesse, pour venger sa jeunesse bafouée, d'exhorter Estella à briser le coeur de toute la gent masculine. C'est chez elle, dans une demeure au temps assassiné, qu'il fera l'apprentissage des bassesses de la nature humaine.

Dickens signe là un de ses derniers romans de sa plume si caractéristique : reconnaissances, filiations inattendues, considérations morales, thème de l'orphelin, paternités de substitution et autres motifs bien prévisibles qui ne lassent pourtant jamais, tant la fraîcheur et l'humour de la langue renouvellent sans cesse le ressort de ce récit aux mille rebondissements. --Sana Tang-Léopold Wauters --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Présentation de l'éditeur

"De grandes espérances est tout à la fois une histoire d'amour et un thriller, une comédie sociale et un roman populaire. On y trouve tous les ingrédients qu'on associe au nom de Dickens : un petit orphelin martyrisé, une mystérieuse fortune ou un homme de loi tortueux, mais aussi, plus insolite, un narrateur, Philip Pirrip, dit Pip, antihéros à l'humour acidulé, et qui peine à grandir tout au long de cette éducation sentimentale à l'anglaise. Mon travail d'adaptatrice a été celui que je faisais quand je lisais Dickens à voix haute à mes enfants, et que Dickens pratiquait lui-même sur ses œuvres quand il devait les lire en public. J'ai ôté au récit ses longueurs et ses redondances, j'ai donné aux personnages et aux phrases même cette netteté qui fait que les choses vous sautent aux yeux, que ce soit la terrifiante rencontre du petit Pip avec le forçat évadé au milieu des tombes du marais ou l'apparition spectrale de Miss Havisham, la fiancée trahie qui n'a plus jamais quitté sa robe de mariée. J'ai souhaité que De grandes espérances soit illustré comme l'étaient tous les romans de Dickens à leur parution. Les aquarelles de Philippe Dumas seront pour le lecteur autant de fenêtres ouvertes sur ce monde contrasté qui envoûta mon imagination quand j'avais seize ans, la Merry England des tavernes, des braves gens et des cottages fleuris, et l'Angleterre crépusculaire des écluses noyées sous la pluie et des bas-fonds de Londres à l'ombre du gibet d'Old Bailey." Marie-Aude Murail

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

3.8 étoiles sur 5

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche Achat vérifié
C’est à chaque fois une véritable délectation que la lecture d’un Dickens, mais là, ce roman dépasse mes espérances. Pip nous raconte sa vie depuis environ l’âge de sept ans, alors qu’il tombe sur un forçat évadé qui le pousse par intimidation à l’aider à trouver des vivres. Terrifié, Pip s’exécute, non sans passer par différents états psychologiques, le peur, la culpabilité, la soumission. On le découvre dans un environnement peu propice au bonheur. Sa sœur, qui se vante de l’élever “à la main” ne lui manifeste aucune tendresse. Le mari de sa sœur, Joe, forgeron de son état, lui apporte soutien, amitié et affection, mais n’est pas plus apte à se défendre que lui. Amené à rencontrer la curieuse miss Havisham et sa troublante fille adoptive, Pip sera vite fasciné par cette dernière, d’une beauté et d’une froideur égales. Ouvertement méprisé par Estella, il nourrira néanmoins pour elle un amour solide, sincère et durable. Le roman se scinde en deux principales parties. La seconde débute alors que Pip apprend d’un homme de loi qu’un mystérieux bienfaiteur souhaite le voir installé à Londres afin de parfaire son éducation et devenir un gentleman. Pip commence alors à nourrir de grandes espérances. Le jeune homme, une fois sorti de l’environnement de son enfance et de la pauvreté, verra son bien-aimé Joe d’un autre œil, toujours aimant, mais un peu honteux de son ignorance et de son manque d’éducation.Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 24 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Jean Francois Ponge TOP 1000 COMMENTATEURS le 7 août 2011
Format: Poche
Roman de la maturité d'un Dickens déjà célèbre, "Les grandes espérances" puise largement dans la propre histoire de l'auteur. Il raconte l'ascension d'un jeune homme, pauvre et passablement maltraité par une sœur aînée qui se targue de l'avoir élevé "à la cuillère" à la mort de leurs parents. Dans la forge de Joe le forgeron, Pip (tel est le surnom du jeune garçon) se morfond et rêve d'une vie meilleure. Ce jusqu'au jour où il apprend qu'il est porteur de "grandes espérances", sous la forme d'un protecteur anonyme qui souhaite faire sa fortune par l'intermédiaire d'un officier de justice chargé d'administrer ses "espérances" et faire de lui un "gentleman". Curieusement, dans l'Angleterre encore passablement féodale du milieu du dix-neuvième siècle, la notion de "gentleman" associe étroitement honorabilité et fortune, la première dérivant de la seconde comme chacun l'aura compris. Lorsque notre jeune homme va apprendre d'où vient sa bonne fortune, il va perdre brusquement ses illusions et devenir ce qu'il aurait dû être depuis longtemps : un homme, pourvu de toutes les qualités devant lui permettre de conquérir par ses propres moyens la fierté d'exister. Roman initiatique, "Les grandes espérances" contient une belle galerie de "grotesques" aux noms savoureux : Pumblechook, Mlle Havisham, Mr et Mme Pocket, Bentley Drummle, et bien d'autres. Le délicieux humour si caractéristique de Charles Dickens, cette façon de dire les pires incongruités avec le plus grand sérieux (qu'on appelle à tort "humour anglais"), est présent à toutes les pages. Un agréable moment de lecture, et une belle leçon de vie...
Remarque sur ce commentaire 11 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
En 1860, Charles Dickens (1812-1870) doit sauver de la faillite la revue dont il est à la fois directeur et principal collaborateur, All The Year Round ; comme tous les écrivains majeurs du dix-neuvième ou presque, il est habitué à la pré-publication en revue, mais là, il y a urgence. C’est donc sous une double contrainte, de longueur et de délais, qu’il rédige la majeure partie de son treizième roman, De Grandes Espérances, publié en volumes en 1861, ce qui explique son style parfois lapidaire, allant à l’essentiel.

Il existe une littérature secondaire abondante sur ce roman, qui a connu de multiples adaptations cinématographiques ou télévisuelles : autant dire qu’écrire à son sujet en 2015 une brève note de lecture relève de la gageure, puisque tout semble en avoir été dit et que son intrigue n’est un mystère pour personne. Doit-on la rappeler ? Allez, en quelques mots : c’est l’histoire d’un orphelin, Pip, qui grandit dans les faubourgs de Londres jusqu’à ce qu’un mystérieux bienfaiteur lui offre de « grandes espérances » et l’incite à se rendre à Londres. Autour de Pip gravitent nombre de personnages dont le moins qu’on puisse dire est qu’ils sont typés voire typiques : Miss Havisham, Joe, Jaggers, Wemmick (et sa maison en forme de château et son « vieux parent »), Estella. Tout cela forme sous la plume de Dickens une galerie de personnages qui s’anime de façon comique souvent, tragique parfois, mais avec un allant narratif plus que plaisant.

Notons juste quelques caractéristiques du roman qui valent qu’on s’y attache.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique