Acheter d'occasion
EUR 10,26
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par LIRENPOCHE
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Livre de poche d'occasion,dans un bon état d'usage.Envoi soigné sous 48 h,travail sérieux.(F1151)
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

La honte Poche – 1997

3.9 étoiles sur 5 19 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 14,00 EUR 10,26

Livres scolaires, manuels scolaires Livres scolaires, manuels scolaires

click to open popover

Offres spéciales et liens associés

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

3.9 étoiles sur 5

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche
Ce livre se lit très vite (132 pages). Il est très bien écrit, on y trouve beaucoup de descriptions, des constations, des souvenirs d'années qui nous sont proches.
J'ai aimé cette femme qui se souvient de son enfance et qui cherche à savoir pourquoi la honte s'est installée en elle. Elle fait référence pour cela à toutes les valeurs qui l'ont aidée à grandir.
Fille de commerçant, toujours sous le regard des gens, elle devait être réservée, être polie, propre, soignée, intelligente, enfin donner l'exemple.
Elle se rend compte qu'elle vivait dans des années où il convenait de soigner les apparences. Etre travailleur, courageux, avoir de la religion, etc... Pourtant, on parvient toujours à trouver mieux que soit et quand on pense être "sur le dessus du panier", ça passe très mal et on en ressent une honte cuisante. Apprendre à balayer devant sa porte et accepter qu'on peut toujours faire mieux, c'est la leçon du livre.
Remarque sur ce commentaire 21 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Je dois avouer avoir eu "très peur" en commençant ce livre d'Annie Ernaux : j'ai crains d'avoir acquis une énième tranche de vie auto-fictionnelle dont nous abreuvent un peu trop des auteurs d'aujourd'hui : "moi, ma vie, mon nombril, y'a k'za ki m'intéresse" ... oui mais le lecteur est-il intéressé ??? " ... mais, bonne surprise, ce livre est autre chose. A. Ernaux prend un moment de sa vie pour nous ouvrir une fenêtre sur une époque révolue, un peu jaunie par le temps et le "progrès" qui a depuis fait disparaitre des lieux et bien des modes de vies. Ce n'était pas mieux, ni moins bien probablement, simplement différent. Elle nous détaille aussi ce qui sous-tend son travail d'écrivain, sa matière : la honte d'être, ressentie à l'âge de 12 ans, lorsqu'elle a pris conscience d'une "différence" dans un monde si enclin à tout faire pour "être comme tout le monde". D'un style très moderne il se lit vite. Une porte pour découvrir son monde je pense.
Remarque sur ce commentaire 10 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Partant d'un événement de sa vie familiale, une dispute entre les parents, qui tourne mal, A. Ernaux nous confie sa honte. Honte de ses parents, de son milieu social, qui l'accompagnera pendant ses études.
"Il était normal d'avoir honte, comme d'une conséquence inscrite dans le métier de mes parents, leurs difficultés d'argent, leur passé d'ouvriers, notre facon d'être. Dans la scène du dimanche de juin. La honte est devenue un mode de vie pour moi. A la limite je ne la percevais même plus, elle était dans le corps même."
Remarque sur ce commentaire 33 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
J'ai la plus grande admiration pour l'écriture d'Annie Ernaux: épurée, sobre, d'une redoutable précision, elle fait affleurer un récit sensible et intelligent. Dans La Honte, elle reconstitue l'univers de son enfance entre la boutique parentale, l'école privée catholique, le poids des convenances sociales. Les habitudes, le langage, tout est analysé pour décrire un monde microcosmique où règne une silencieuse injonction de ne pas se révolter. Annie Ernaux se décrit comme une ethnologue de soi-même et c'est bien ce qui résume le mieux ce livre beaucoup trop court (sans doute la contrepartie de dire l'essentiel).
Remarque sur ce commentaire 9 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Une écriture exigeante, tendue à l'extrême, clinique, essayant de repousser ou de contenir le lyrisme, le "sentimental".

Pour tous ceux qui veulent découvrir le travail d'A. Ernaux.
L'autofiction peut produire de vrais oeuvres littéraires, loin du battage "people" et de l'écriture lassante et vaine d'autres auteurs (et eures...).

A découvrir ou redécouvrir.
Remarque sur ce commentaire 18 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Un grand talent d'écriture, énorme même. La confession d'une jeune femme sur ses années d'enfance et d'adolescence. J'admire tout ce travail d'écrivain qui transparaît par sa sensibilité exacerbée. Une révolte, un cri intérieur qui va en s'amplifiant et qui engage à lire les autres écrits d'Annie Ernaux. Par contre, je ne partage en aucune façon ce qu'elle appelle "sa honte". Il n'y a pas à rougir de ses parents (en italien, il existe un joli mot pour les décrire : géniteurs). Et bien que je comprenne certaines de ses rancoeurs, je ne partage en aucune façon son rejet envers son père et sa mère, laborieux commerçants qui ont su lui donner la chance de réussir sa vie et qui ont, surtout, engendré un véritable auteur d'une intelligence très fine. Livre à lire évidemment et que je recommande. Je me suis retrouvé dans la description de la visite des châteaux de la Loire, des accommodements envers les autres voyageurs, de la superficie de la vie sociétale, etc.
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Un livre qui se lie très rapidement, écrit dans un style simple mais qui aborde des notions complexes telles que la question du déterminisme social ainsi que la confrontation des différentes classes.
Découvert grâce à Retour à Reims de Didier Eribon.
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?