undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

3,4 sur 5 étoiles
32
3,4 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 6 janvier 2011
Je viens de recevoir et visionner ce BluRay, et grosse déception : Le film n'est pas du tout en HD ! L'image est globalement d'une qualité entre VHS et DVD (vraiment !! je n'exagère pas !) avec une image floue et d'énormes défauts de compression.
Au départ, j'ai même cru que je m'étais trompé de disque (le DVD étant aussi fourni, sur un second disque), mais non...

Après renseignement, c'est tout à fait normal : Ce film a été tourné avec un caméscope DV en résolution standard (un Canon XL1s pour être précis, pas de HD en 2001 !) .. Du coup, il est évidemment impossible de sortir un transfert HD à partir d'une telle source.. on devra se contenter de ça :(
Seule la toute dernière scène a été tournée sur pellicule, et donc, bénéficie de la HD...

Donc, ne faites pas comme moi, si vous avez déjà le DVD, ce BluRay est parfaitement inutile ! J'ajouterai meme que l'image est sensiblement meilleure sur le DVD (durant leur transfert SD -> 1080p, ils ont un peu abusé des filtres de netteté qui n'ont fait qu'accentuer les defauts de compression de la source DV).

Z'êtes prévenus ;-)
22 commentaires| 43 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 juin 2012
Je lis les commentaires avisés concernant la qualité vidéo de ce film et je voudrais porter une indication qui, il me semble est a prendre en considération :

On nous chouchoute nos yeux de belles images avec des "Avatar" ou autre "Sucker Punch" sur nos TV 107cms ou plus.

Alors forcément quand on regarde 28 jours plus tard en Blue-Ray on se dit:
"purée je vais encore mettre une plombe a régler la TV!!!"

ça choque, ça gratte les yeux (vite du collyre!!)ça perturbe, ça dérange: Mais c'est fait exprès!!

Quand Danny Boyle a réalisé ce film en 2002, il a délibérément choisi d'utiliser le format DV (digital Vidéo)qui était a l'époque, en avance par rapport aux formats analogiques.
Il a lourdement accentué le bruit vidéo avec cette impression de gros grains, de traits bien baveux dans les mouvements de caméras et ces irrégularités de couleurs (rouge sang et noir obscur) tout ça pour enlaidir considérablement l'image de façon a approcher le plus possible de sa vision du chaos et de l'horreur (Chaque type de plan séquence a son propre rendu)

Le visuel fait partie intégrante de l'histoire.

Ce film doit faire parti des quelques exceptions d'époque qui a dû nécessiter le moins d'upscaling pour le b-ray parce que, techniquement, il ne peut pas être mieux retravailler et donc rester le plus fidèle a la copie d'origine.

bref sur nos tv dernier cri "28 jours plus tard" n'est pas beau parce qu'il VEUT PAS ETRE BEAU!!

Mais s'il vous plait, ne comparez pas les qualités vidéos ente 28 jours plus tard et 28 semaines plus tard qui sont tous les 2 aussi bons mais chacun a sa manière...
11 commentaire| 13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 décembre 2011
Pas la peine de crier au scandale car la version blu-ray n'est pas en HD : il n'existe pas de version HD et il n'en existera jamais ! Ce film a été tourné avec un camescope Canon XL1S en DV. Le DV ayant une définition de 720*576 (PAL 25 i/s) ou 720*480 (NTSC 30 i/s), l'éditeur du Blu-ray n'est aucunement responsable du fait que le film ne soit pas en HD. Seules les 5 dernières minutes du film, tournées en 35 mm, sont en HD. Danny Boyle a désiré tourner son film de cette façon, afin de donner un aspect documentaire/reportage à celui-ci : si vous n'y adhérez pas, achetez un autre film. Mais le Blu-Ray est irréprochable puisqu'il retranscrit à la perfection l'image telle que la voulait Danny Boyle et, soit dit en passant, telle qu'elle a été diffusée au cinéma.
11 commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 mai 2012
Un film anglais à base de zombies dénué de stars et de la moindre promotion ? Il n'en faut guère plus pour attiser la curiosité de certains. Et certains ont été surpris, plutôt en bien'

Aux antipodes des productions commerciales, 28 jours plus tard' est l'anti-Resident Evil : de longues photos silencieuses et jaunâtres. Emouvant sans être larmoyant. (eh oui rappelons que ce n'est pas un blockbuster américain). D'une noirceur impénétrable, le film nous décrit la lutte de quatre jeunes gens dans un Londres laissé à l'abandon suite à une épidémie qui a transformé les citoyens en' zombies ! Le réalisateur Danny Boyle s'ingénie dans une forme très adulte à nous montrer l'escalade des réactions humaines dans une Angleterre devenue au premier abord, pays fantôme. Voici un film dans lequel les personnages sont en constante évolution ; notamment Naomi Harris la black du film qui s'humanise au fil de l'aventure. Et quant au héros interprété par Cillian Murphy, quand la bête traquée par ses semblables se révolte, on ne distingue plus l'homme du zombie' (Vous comprendrez en visionnant le film). Dès lors, chaque scène de la deuxième partie se terminera par une implacable moralité.

Ajoutons que pour corser le tout et contrairement aux fictions de George Romero, les morts-vivants sont d'une vélocité imparable, dignes de la vague des B-movies italiens (Lamberto Bava, Lucio Fulci' ) des années quatre-vingts. Et même si le film de par son intelligence, sa musique décalée et son action plutôt épisodique est plus destiné aux adultes qu'aux adolescents, certains passages sont franchement gore.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 novembre 2012
Une image sale de fin du monde, des zombies véloces et voraces, des acteurs convaincants, une réalisation tonique et une production sans grands moyens mais astucieuse : "28 jours plus tard" vaut qu'on s'y attarde, ne serait-ce que pour découvrir Cillian Murphy dans le rôle qui l'a fait connaître. Il est également amusant de voir aujourd'hui les ressemblances avec "The Walking Dead" : même début dans un hôpital déserté, même road trip sur une autoroute menaçante, même emprisonnement dans un lieu "sûr" qui se révèle une effroyable prison dans laquelle le pire ennemi de l'homme est l'homme lui-même. Les zombies ont encore de beaux jours devant eux.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 octobre 2011
Une référence pour tous les amateurs de zombies ! Les images d'un Londres desert sont impressionantes ! A voir également la suite 28 semaines plus tard qui est aussi bien sinon mieux.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 juillet 2011
La qualité du blu-ray est immonde! Aucun piqué de l'image, définition très très mauvaise, pixellisation, couleurs baveuses... cette image est celle d'un mauvais DVD et fait injure à la technologie blu-ray.
Le film est bien mais ce film n'est pas en HD!
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 février 2011
Si vous appréciez les BluRay pour pouvoir profiter d'un film tel que le réalisateur l'a voulu, épargnez vous cette édition. La qualité de l'image est tout simplement immonde, un bon DVD ferait mieux ! On se demande presque si le master utilisé ne provient pas d'une VHS. C'est dire... Le seul mérite de ce disque est d'être multizone...
0Commentaire| 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 août 2010
M'attendant à un énième film de zombies sanguinaires qui dévorent tout ce qu'ils trouvent sur leur passage, j'ai longtemps hésité à regarder 28 jours plus tard. Et une fois le pas franchi, j'avoue avoir été agréablement surpris.
28 jours plus tard évoque le périple d'un petit groupe de rescapés qui tentent de survivre à un monde ravagé par un virus créé par l'homme et qui, une fois échappé de son emprise, transforme l'humanité en une horde de sauvages sanguinaires et privée de libre-arbitre.
Toutefois, malgré un scénario on ne peut plus classique, ce film se démarque de ses homologues par son esthétisme poussé et ses images soignées : on découvre la beauté d'une Angleterre qui sombre pourtant dans le chaos le plus total.
On est dès le départ happé par 28 jours plus tard, notamment avec cette scène grandiose qui exploite le thème de la solitude absolue : on partage l'effroi du héros Jim, qui sorti d'un coma, découvre Londres abandonnée de toute vie.
Autre originalité, en centrant son film sur les personnages plutôt que sur l'horreur suggéré, le réalisateur Danny Boyle plonge totalement le spectateur, qui partage les émotions des protagonistes, dans l'histoire.
On retiendra également de ce film la performance magistrale de Cellian Murphy et de Naomie Harris, ainsi que le bande originale auquel à participé John Murphy, qui en mélangeant post-rock, ambiant et musique classique, illustre parfaitement bien les différentes facettes de ce road-movie post-apocalyptique.
Mais en réalité, ce film est une vaste métaphore de la violence inhérente à la nature humaine : c'est l'histoire d'être humains qui tentent de garder leur humanité face à des hommes qui tuent d'autres hommes.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 novembre 2004
Tout commence quand un commando anti-vivisection fait irruption dans un laboratoire dans le but de libérer des chimpazés soumis à des expériences biologiques pas très gentilles. Ce que ses membres ignorent, c'est qu'ils vont plonger Londres et le reste du monde dans un cauchemar sans fin... En effet, une épidémie redoutable transforme les rues des villes en une jungle où les biens portants sont la proie de hordes de contaminés, véritables zombies à l'appétit particulièrement vorace... C'est à ce moment précis que notre héros, l'excellent Cillian Murphy, émerge d'un coma. Il n'est pas au bout de ses peines et nous aussi... "28 jours plus tard" est un film superbe, pas comme les autres car bourré d'inventivité à tous les niveaux. Il est bien clair que l'on n'a pas à faire ici à une remake hollywoodien de troisième ordre! Réalisé par le britannique Danny Boyle (Trainspotting...), il réussit à nous surprendre du début à la fin. Le casting est impeccable et la bande son, comme souvent dans les films british, exitante... Probablement l'un des meilleurs film de science-fiction de ces dix dernières années... Rien que ça!
11 commentaire| 16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici