Acheter d'occasion
EUR 9,06
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Du N°1 des livres et articles multimédia d'occasion en Europe.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Le justicier d'Athènes Broché – 26 septembre 2013

4.1 étoiles sur 5 15 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 9,06

Livres scolaires, manuels scolaires Livres scolaires, manuels scolaires

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

La Grèce en 2011 : la crise économique s'aggrave. Les riches vivent bien et ne payent pas leurs impôts, les pauvres, eux, sont partagés entre révolte ou désespoir. Un inconnu ne choisit ni l'un ni l'autre : il agit en franc-tireur. Plusieurs fraudeurs fiscaux reçoivent un courrier signé "Le percepteur national" les enjoignant de payer les sommes dues au fisc, faute de quoi ils seront exécutés. Trois fraudeurs qui n'ont pas obtempéré sont retrouvés morts sur un site archéologique. Mais d'autres ont payé, et le fameux percepteur national réclame alors à l'Etat une importante commission. Lors de la remise de l'argent, il échappe au piège qui lui est tendu. Il annonce que désormais il ne collectera plus mais exécutera des hommes politiques ayant favorisé naguère la fraude fiscale. Le gouvernement s'affole. Un politicien est bientôt assassiné. L'enquête piétine. Le commissaire débusquera l'assassin grâce à deux jeunes femmes : son assistante, experte en électronique, et une psychologue. L'enquête policière alterne avec la vie de famille du commissaire Charitos (sa fille chômeuse envisage l'exil) et la description d'Athènes en 2011, miroir d'une Grèce dévastée par la crise - salaires et retraites rognés, magasins qui ferment, suicides de personnes ruinées - tandis que les riches continuent de se la couler douce.

Biographie de l'auteur

Petros Markaris, né en 1937 à Istanbul d'une mère grecque et d'un père arménien, vit à Athènes. Il est auteur dramatique, a été scénariste pour Theo Angelopoulos, et traducteur (de Brecht et de Goethe). Ses enquêtes du commissaire Charitos, largement traduites, connaissent un grand succès en Grèce, en Allemagne, en Italie et en Espagne.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Par Dominic MEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 2 octobre 2013
Format: Broché Achat vérifié
Je lis Petros Markaris depuis longtemps il nous offre la peut être son meilleur opus des aventures du commissaire Charitos . le livre nous offre une excellente description d'Athènes et de certains de ses habitants qui se débattent les uns avec la crise tandis que les autres continuent à magouiller comme si ne rien n'était , la scéne d'ouverture est symptomatique de la vague de suicides qui touche la Grèce depuis quelques années ( pour info le taux de suicides était bas en Grèce ) .
pour le contexte général l'action se déroule en 2011 pendant les derniers temps du gouvernement Papandréou , nous suivons toujours la vie de famille du commissaire et le choix cornélien qui' s'offre à fille ......partir en exil ou rester ...choix que connaissent actuellement de nombreux jeunnes diplomés à Athènes .
Remarque sur ce commentaire 6 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Peter Guizmo TOP 500 COMMENTATEURS le 15 mai 2014
Format: Broché
Grèce, 2011… en pleine crise économique, un mystérieux personnage très vite appelé le « percepteur National » incite des fraudeurs fiscaux à régler leurs dettes sous peine d’être exécuté… Le commissaire Charitos se retrouve responsable de cette enquête compliquée et hautement politique, alors que dans sa famille une décision de sa fille devant la crise grecque le met en émoi…

Les point forts de ce roman sont incontestablement l’idée de départ, le personnage du commissaire qui a une dimension très humaine et la description et critique de la société grecque.. Petros Markaris ayant un regard extrêmement acerbe sur son pays et son fonctionnement…
Les points faibles sont un côté polar tout de même pas franchement passionnant (il ne se passe au final pas grand-chose), un manque de rythme et de dynamisme du récit.. et une progression de l’enquête qui ne fait que piétiner durant tout le roman pour se dénouer quasi magiquement dans les 30 dernières pages…. Les descriptions des conditions de trafic et des manifestations en cours lors de chaque déplacement du commissaire sont amusantes au départ, mais finissent par plomber un peu le rythme… C’est d’autant plus dommage que les motivations du percepteur national sont plutôt bien trouvées et le rendrait presque sympathique au final…

J’ai donc trouvé ce roman intéressant d’un point de vue politique… mais franchement mollasson pour le versant policier…
Le traducteur compare Charitos à un Maigret grec… et c’est effectivement un récit dans le style des aventures du héros de Simenon qu’il faut s’attendre et non pas un policier nerveux…
1 commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Format Kindle Achat vérifié
Petros Markaris à la manière du Karaghiose ou des Fabulistes ou de Guignol, a choisi l'outrance pour mieux montrer ce qui se passe actuellement en Grèce.
Son polar montre le drame grec avec l'humour et l'exagération qui caractérisent ce pays beaucoup mieux que les doctes articles de "nos envoyés spéciaux à Athènes".
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par RAS TOP 500 COMMENTATEURS le 23 juin 2015
Format: Poche Achat vérifié
Voici donc le deuxième volet de la trilogie de Markaris sur la crise grecque, mais qui peut se lire seul (bien que ça aide de connaître le premier volet). Pour ceux qui lisent l’allemand, à noter un intéressant ouvrage d’analyse du même auteur sur la situation en Grèce, où il explique tout ce qui ne peut pas se détailler dans un polar : Finstere Zeiten: Zur Krise in Griechenland .
Ce qui fonctionne bien dans ce roman :
1)Le personnage du commissaire Charitos, réputé « lent, ringard et chiant », mais qui est un personnage attachant, humain, avec ses problèmes de Grec moyen dans la crise. Comment boucler les fins de mois, comment gagner une promotion qui lui permettrait d’aider sa fille, comment se déplacer dans Athènes bloqué par les manifestations, comment se servir d’un ordinateur ?
2)La description très réussie du contexte grec, avec un pays en plein marasme économique et financier, avec un appareil d’Etat qui n’arrive pas à se réformer et les profiteurs qui continuent leurs combines comme avant. La misère des petites gens et les manœuvres des politiciens. Les commerçants qui se suicident parce qu’ils ne peuvent payer leur TVA, alors que d’autres roulent le fisc pour des centaines de milliers d’Euros. Ainsi que les dilemmes qui se posent aux Grecs au jour le jour : partir ou rester, manifester ou regarder la télé, continuer à vivre ou se suicider ...
Ce qui est moins bien : le côté polar en tant que tel.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
J’avais découvert cet auteur de polars avec « Liquidations à la grecque » et apprécié l’ancrage social de ses romans : Markaris parle avant tout du peuple grec, de ses déboires comme de ses filouteries, bref, ça vit ! Bien plus que l’enquête elle-même qui semble un simple prétexte à écrire sur la société. Dans ce roman, la détresse sociale a monté d’un cran, on est en plein dans l’actualité, les grecs survivent avec fierté, écœurés par la politique et remonté contre la « troïka ». Mais l’intrigue s’attaque à l’un des maux grecs, la fraude fiscale, une des racines probables de la crise actuelle. Un « justicier » menace de morts des fraudeurs, sauf s’ils règlent leur dû. Ce que certains ne font pas… et le payent de leur vie. Le commissaire Charitos mène son enquête à l’ancienne, au rythme lent des embouteillages d’Athènes, ballotté entre les exigences de ses supérieurs et les provocations du tueur. Agréable à lire, et éclairant sur la Grèce et sa société.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?