Acheter d'occasion
EUR 41,09
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par KELINDO³
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Spécialisé en CD audio. Les produits sont expédiés depuis le Japon. Le délai moyen de livraison est compris entre deux et quatre semaines (un peu plus long pour les destinations internationales). Les CD non-japonais ne contiennent pas d'OBI. ''Vous recherchez une version japonaise ? Livraison impossible vers votre pays ?'' Merci de nous contacter et nous répondrons à vos questions dans les plus brefs délais.
2 d'occasion à partir de EUR 34,44
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Le langage oublié

5.0 étoiles sur 5 7 commentaires client

2 d'occasion à partir de EUR 34,44
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Gérard Manset


Détails sur le produit

  • CD (1 mars 2004)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Parlophone
  • ASIN : B0001BFILE
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5 7 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 24.472 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

Liste des titres

Disque : 1

  1. Demain il fera nuit
  2. Quand on perd un ami
  3. Le coureur arrete
  4. A un jet de pierre
  5. Mensonge aux foules
  6. Le langage oublié
  7. Que ne fus-tu ?
  8. La fin du dernier monde connu
  9. A quoi sert ?
  10. Dans les jardins du xxi eme siecle

Descriptions du produit

Descriptions du produit

LANGAGE OUBLIÉ

Amazon.fr

"Rien n’est plus ce qu’il était avant", chante Gérard Manset dans le titre qui ferme l’album. Une conclusion qui conserve le ton de nostalgie promis par le titre du disque. Et comme un ultime gardien de la mémoire, Manset poursuit sa narration d’un passé éternel, surtout celui du futur. On sait l’existence de reclus dans laquelle s’est enfermé l’ermite énigmatique. Et du secret de son alcôve, il envoie ce long message inquiétant et curieusement désuet dans la forme. L’homme orchestre continue de produire des phrases de guitare étirées comme si le monde s’était éteint à la fin d’un chorus de Ritchie Blackmore au début des années 70. Car ce sont bien les guitares qui semblent les meilleures amies de Manset. Elles tintent, giclent, délirent et allument des brasiers d’émotion. Au bout de 17 albums, Gérard Manset n’a pas évolué. Il s’est endurci dans ses certitudes qui n’en sont pas. Sa souffrance est à vif ("Quand on perd un ami") et sa vision sombre ("La fin du dernier monde connu"). Et plus que tout autre, il raconte aux hommes sa vision de leur histoire, comme s’il n’appartenait pas à cette humanité. Avec laquelle il partage pourtant ce disque brûlant. --Ramon Antunes


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
7
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 7 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Un client le 15 mars 2004
Format: CD
je possede tous ses albums et celui la je l'attendais depuis longtemps.Ce que je peu dire? cet album est magnifique ,paroles et musique envoutantes,mysterieuses tout comme son auteur.Tous ses albums sont des chef-d'oeuvres et celui la en est un de plus .Ne connaitre un homme que par sa voix et sa musique apporte quelque chose de plus et je ne voudrais pas rompre ce secret.
Remarque sur ce commentaire 18 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Un client le 2 mars 2004
Format: CD
Manset m'a fait acheter, lors de la sortie de son disque précédent, un lecteur Marantz CD-17 car il le vaut bien ! Artiste ô combien complet (compositeur, interprète, producteur, photographe, peintre, écrivain, arrangeur, grand baroudeur, j'en passe et des meilleurs), chaque livraison de nouveau matériel est pain béni. Jetez-y vous les yeux fermés mais les oreilles grandes ouvertes, il faut rentrer dans l'oeuvre et en saisir toutes les subtilités (sens poétique aigü, lucidité maladive, vision bouddhiste...) Son dernier opus complet remonte à 1998, c'est dire que cette nouvelle livraison (probablement dans les cartons depuis quelques temps déjà, et en préparation depuis 3 ans) constitue un évènement musical, une expérience rare à ne pas manquer : titres blues/rock aux guitares aiguisées et saturées, chansons plus dépouillées, d'un classisisme d'épure, et toujours ces textes qui riment à tout... Richesse inégalée, et regard sans complaisance, vue pénétrante qui remet à l'heure les pendules de notre monde.
Remarque sur ce commentaire 13 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
La musique à elle seule vaut déjà le voyage. Quant aux paroles, c'est un vrai bonheur de constater qu'il existe encore des gens capables d'écrire de tels textes. Parfois tristes ("Quand on perd un ami", "Les jardins du XXIème siècle"), mais toujours magnifiques, ces chansons sont autant de cris de sincérité et d'amour.
Remarque sur ce commentaire 17 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Un "demain il fera nuit" aux accents de Mercury Rev, un "a quoi sert" grunge qui lorgne vers Neil Young, un "Quand on perd un ami" qui fait penser à Reggiani, un "Mensonge aux foules" reggae altermondialiste, et des chansons hors-norme comme "Que ne fus-tu" où on croit entendre le Syd Barett du "Madcap Laughs" accompagner le fantôme de Leo Ferré... Un disque d'une densité rare, qui s'apprécie au fil des écoutes, dérangeant, grave, entre désuétude et avant-garde, hors du temps. Ce n'est peut être pas le plus grand Manset mais c'est un cru exceptionnel qu'il ne faut pas manquer. Attention: c'est extrèmement addictif!
Remarque sur ce commentaire 18 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?