EUR 200,00
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

Le livre rouge - Version Luxe Relié – 8 septembre 2011

4.6 étoiles sur 5 18 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 200,00
EUR 200,00 EUR 299,00

nouveautés livres nouveautés livres

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Le livre rouge - Version Luxe
  • +
  • L'âme et la vie
  • +
  • Métamorphoses de l'âme et ses symboles
Prix total: EUR 216,50
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Extrait

Un accueil critique exceptionnel

«Jung a noté et enregistré, comme un sismographe halluciné, tout ce qui venait surgir de son monde intérieur. Le Livre Rouge met le lecteur face à deux faits nouveaux : pouvoir enfin connaître Jung à travers Jung lui-même, son histoire intime ; et être introduit à cette méthode de travail analytique qui éclaire toute son oeuvre publiée de savant. Plus qu'un monument érigé au savoir psychologique, ou plus qu'un document intime et personnel, le Livre Rouge est la démonstration que les grands penseurs peuvent côtoyer en eux le gouffre de la folie, sans pour autant y être engloutis... Nietzsche avait annoncé la mort de Dieu. Jung affirme que les Dieux qui meurent renaissent en de nouvelles et multiples formes.»

La Reppublica (Antonio Gnoli)

«L'événement éditorial de l'année... Le récit de l'expérimentation que Jung a pratiquée sur lui-même. Dans ses Cahiers secrets, il a analysé ses rêves, prémonitions, hallucinations. C'est un modèle pour qui veut pouvoir dialoguer avec sa propre âme. Un document crucial pour l'histoire des Idées. Le Livre Rouge est un dialogue serré avec sa propre âme, à l'image du Faust de Goethe, ou du Zarathoustra de Nietzsche. C'est une sorte de chemin à suivre pour un travail que chacun peut entreprendre sur soi-même, un véritable exercice spirituel au sens de l'Antiquité ou de Saint Ignace de Loyola, exercice orienté vers un renforcement du Moi intérieur, à travers la mobilisation des composantes les plus irrationnelles et les plus étranges de la psyché.»

Ore Domenica (Armando Massarenti)

«Voici la "Bible Nouvelle" de Jung contre le binôme Freud-Marx. Si, dans son siècle, Freud a pu régner en hégémonie intellectuelle, Jung a agi souterrainement dans les profondeurs, sur des poètes comme Eliot et Yeats, sur des artistes comme Fellini. Un livre précieux, une oeuvre unique, un livre de riches heures enluminées comme au Moyen Age, et aussi un livre théâtral, qui montre et dévoile : nous y lisons comment se forme la conscience d'un homme qui replace l'âme et le symbole, au centre du siècle qui fut celui du doute et du nihilisme.»

Avvenire (Roberto Mussapi)

«Cet ouvrage est pour Jung son autobiographie spirituelle, sa quête personnelle. Jung constata qu'il avait perdu contact avec son "âme", cette âme qu'il avait dû "sacrifier" en devenant un homme de science. Mais le Livre Rouge décrit, littérairement et par des symboles, comment il parvient à la redécouvrir.»

The Economist

«Les tribulations du livre sont presque aussi troublantes que son contenu littéraire. Jung le gardait sous clé, il y travaillait secrètement pendant de longues heures, la nuit ; mais dans la journée il maintenait une attitude extérieure sérieuse et raisonnable, et une pratique psychiatrique très chargée. Après sa mort en 1961, le livre resta gardé dans sa maison devenue un musée, puis en 1984 il fut déposé dans le coffre-fort d'une grande banque suisse de Zurich par les héritiers, lesquels refusaient fermement qu'il soit consulté, même par les universitaires les plus pro-Jung. Pour notre époque où les limites du positivisme matérialiste sont mises en question... la confiance de Jung en la dimension spirituelle de l'homme rencontrera certainement un écho renouvelé. Sa découverte importante est l'existence de ce monde intérieur, qui est aussi vaste que le monde externe. Se couper de cela, c'est se couper de la moitié de soi.»

The Times (Salley Wickers)

«La vie de ce bourgeois zurichois, en façade ne présente aucun désordre. Dedans, c'est l'abîme. Des rêves terrifiants la nuit, un imaginaire qui défie la lumière du jour, peuplé de figures maléfiques ou tutélaires. Un sacré "trip". L'homme s'appelle Jung, et la spéléologie de l'âme est sa passion. Il plonge. Après avoir traversé l'enfer, porté Dieu sur son dos, mangé le foie d'un enfant, longuement dialogué avec un sage ailé nommé Philémon, il réémerge, apaisé, et riche d'une méthode qui marquera l'histoire de la psychanalyse. En flairant le parfum du Livre Rouge, on comprend pourquoi les hippies ont fait de Jung leur auteur fétiche. Et pourquoi lui-même a hésité à mettre ce journal halluciné entre toutes les mains. "Aux yeux d'un lecteur superficiel, tout cela n'est que folie", écrit-il lui-même dans son épilogue, rédigé à l'âge de quatre-vingt-quatre ans.»

Le Temps (Anna Lieti)

«II s'agit d'un livre exceptionnel qu'on croirait sorti du Moyen Age. Résumé de l'histoire en trois phrases : un homme fait une "sortie de route" à mi-vie, et il perd son âme. Cet homme part à la recherche de l'âme. A la suite de nombre de péripéties, instructives et périlleuses - qui toutes se passent dans sa tête - cet homme retrouve son âme. C'est une histoire de folie et de génie, et aussi de possession et d'obsession. Ce livre est l'ouvrage capital d'un des grands penseurs de notre temps, mais il est longtemps resté à l'état de rumeur, sous le couvert de sa légende. Comme médecin, Jung considère que non seulement le corps et l'esprit, mais aussi bien l'âme des hommes, doit requérir des soins particuliers et cette idée l'a entraîné dans des régions longtemps fréquentées par les poètes et les prêtres, mais plutôt délaissées par les médecins et les scientifiques.»

The New York Times (Kathryn Harrison)

«On savait que les hommes passant par une crise du milieu de la vie pouvaient laisser tomber complètement leur carrière, changer de relations, transformer même leur corps... mais on n'en connaît pas beaucoup qui ont délibérément provoqué des hallucinations afin de converser avec des démons et des divinités. Ces expérimentations ont conduit Jung à douter de sa propre santé mentale. Mais elles l'ont aussi encouragé à s'embarquer pour un voyage exploratoire de seize années, dont le journal de bord est consigné dans ce livre... Il contient de sublimes passages et d'autres déplaisants, et des illustrations stupéfiantes mais inspirées, le tout exprimant ce que Jung a appelé sa "confrontation avec l'inconscient".»

The Wall Street Journal (Arnie Cooper)

Revue de presse

Ce "Liber novus", ainsi qu'il est sous-titré fort à propos, ne relève d'aucun genre. Disons que c'est le journal de voyage intérieur de sa cosmologie et de sa confrontation avec l'inconscient, tenu entre 1913 et 1928. Le premier jet a été écrit sur des cahiers, avant d'être ruminé durant le recopiage de nuit à l'encre de Chine, par un Jung transcendé en moine copiste d'avant la Renaissance, d'une écriture gothique calligraphiée en allemand (avec quelques ouvertures en latin), orné en tête de chapitres d'enluminures, de lettrines, de cabochons et largement illustré de gouaches, le tout de sa main, sur des feuilles de parchemin puis sur du papier fort, recueillis dans un gros volume in folio relié en cuir rouge, d'un poids de 12 kg. Avant même sa lecture en profondeur, il suffit de le feuilleter à la passionnante exposition à lui consacrée au Musée Guimet (freudiens de stricte observance s'abstenir, jusqu'au 31 octobre, à Paris), pour constater que l'ensemble est saisissant, tant il permet au lecteur d'accompagner Jung dans sa plongée au coeur de l'inconnu. (Pierre Assouline - Le Monde du 8 septembre 2011)

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.6 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Relié
Livre exceptionnel tant pour son contenu que pour sa présentation. Impossible de "préter" cet ouvrage qui ne peut être que personnel!
Cependant, à réserver pour les initiés de la psychologie analytique pour en appréhender l'essence ou aux collectionneurs avertis.
Toujours est il que son prix élevé se justifie pleinement!
1 commentaire 56 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par HOANG THUY DUNG TOP 500 COMMENTATEURS le 26 janvier 2014
Format: Relié Achat vérifié
Ce n’est pas seulement parce qu’il y de belles images que c’est un livre d’art, mais aussi dans la mesure où l’art se définit par ce besoin impérieux de faire jaillir de soi une lancinante obsession intérieure. Parfois la thérapie marche. Rachmaninoff a composé son célèbre piano concerto en C mineur sur les conseils de son médecin pour se guérir d’une période dépressive. Parfois non. Nietzsche, après avoir écrit Zarathoustra, sombre dans la folie. A la suite d’un choc émotionnel, tout homme, un jour, au cours de sa vie, peut être amené à tout remettre en cause. Sa carrière, son milieu social, ses croyances. Jung a commencé son livre rouge quand il traversait une sombre période de sa vie. Ses cauchemars prémonitoires annoncent la boucherie de la première guerre mondiale. Il croyait qu’il allait sombrer dans la folie. Il pensait qu’en se consacrant uniquement à sa carrière en tant que scientifique, il avait privilégié le développement de son idéal masculin (ou animus, ou encore l’archétype du héros) au détriment de son double féminin (ou anima, ou le primitif originel en lui, et à cet égard, c’est sans doute la raison pour laquelle il avait entamé à cette époque une liaison adultérine avec Toni Wolfe, une élève, qui symbolise pour lui l’anima) et qu’il avait de ce fait perdu son âme. Pour le retrouver, il lui faut renouer dans ses rêves avec son inconscient individuel et collectif. Il va donc jour après jour et jusqu’à sa mort (le livre est inachevé) transcrire et interpréter ses rêves.Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 14 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Relié
Cet ouvrage exceptionnel révèle les talents artistiques d'un des plus grands penseurs du 20e siècle. La réédition de l'unique exemplaire manuscrit en lettres gothiques orné d'enluminures et de dessins symboliques est impressionnante, fidèle à l'original exposé au Musée Guimet à Paris à l'automne 2011 et resté 50 ans dans un coffre d'une banque suisse.

Attention cependant, le monde intérieur et les visions de Jung sont complexes à appréhender et lui-même a mis des décennies à s'en extirper : il s'agit d'un ouvrage pour initiés, ou bien celui d'un voyage dans les profondeurs de sa psyché. Ne pas se lancer sans préparation.
Remarque sur ce commentaire 30 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Relié Achat vérifié
Un ouvrage brillantissime qui permet de comprendre tout le reste de l'oeuvre de l'auteur qui a rédigé ses ouvrages de référence dans un langage "universitaire"ce qui peut les rendre d'un abord plus délicat alors que le "Livre Rouge" est une rédaction du "Coeur" Toutefois cette compréhension demande un minimum d'investissement que le texte d'introduction permet d'acquérir ne serait-ce que par la clarté des propos qu'il développe dans ce but didactique.
Indépendamment de l'intérêt iconographique, je ne saurais que le recommander à tous ceux qui s'intéressant à l'oeuvre de Jung en particulier, ou à la psychanalyse en général, cherchent des clef pour avancer dans leur entendement du propos. Il présente, entre-autres, pour moi tout du moins, la qualité d'un schéma dans lequel tout un chacun pourra amener ses connaissances ou boucler ses ressentis pour peu qu'il se soit au préalable intéressé à ces questions.
Remarque sur ce commentaire 9 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par JC le 11 octobre 2011
Format: Relié Achat vérifié
Cet ouvrage monumental est le fac similé du Livre Rouge original de C.Jung, exposé au Musée Guimet Paris en automne 2011. Ce que Jung a noté à la main durant 16 années, écriture ancienne, enluminures , dessins étonnants, ce sont ses rêveries, ses rêves, ses hallucinations, ses tentatives d'explication, sa quête pour essayer de dégager de tout ce matériau mental et confus qu'il vivait volontairement, quelque chose qui lui soit intelligible et qui puisse aider en thérapie.

Il y est parvenu, a quitté ce territoire de peur, de folie, qu'il redoutait pour lui-même. Il a trouvé une logique psychanalytique dans tout cela, n'hésita pas à comparer avec d'autres patients pour trouver quelques « lois » communes qu'il dit avoir formulé à partir de cette période de 16 ans. Travail superbe du psychanalyste sur lui-même, masse de réflexions énorme, admirablement réalisée, texte original avec variantes en allemand, traduit en français et annoté en fin de volume.

Découvrant l'alchimie, il met fin au livre rouge en 1930, journal libre qui à ce titre est fantastique. Il s'agit d'un témoignage de son travail de la première heure. Un témoignage exceptionnel sur l'homme et la psychanalyse qu'il enrichissait ainsi en rompant avec le "tout sexuel" de Freud. Valeur historique inestimable dans le domaine de la psychologie des profondeurs. Le prix est largement justifié par une réalisation exceptionnelle. Un livre merveilleux...
Remarque sur ce commentaire 27 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents

Vous souhaitez découvrir plus de produits ? Consultez cette page pour voir plus : beaux livres relies

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?