Quantité :1
Les neiges du Kilimandjar... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,79 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par GATCHA-MAN-02
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: EN TRES BON ETAT, ENVOI TRÈS RAPIDE ET SOIGNE
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Les neiges du Kilimandjaro

4.1 étoiles sur 5 30 commentaires client

Prix : EUR 12,49 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 6 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
16 neufs à partir de EUR 8,25 9 d'occasion à partir de EUR 6,25

Ce titre est disponible dans la promotion suivante:

5DVD30

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Les neiges du Kilimandjaro
  • +
  • Au fil d'Ariane
Prix total: EUR 29,49
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • Acteurs : Ariane Ascaride, Jean-Pierre Darroussin, Gérard Meylan
  • Réalisateurs : Robert Guédiguian
  • Format : Couleur, Plein écran, Cinémascope, PAL
  • Audio : Français (Dolby Digital 2.0), Français (Dolby Digital 5.1)
  • Région : Région 2 (Ce DVD ne pourra probablement pas être visualisé en dehors de l'Europe. Plus d'informations sur les formats DVD/Blu-ray.).
  • Rapport de forme : 1.85:1
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : Diaphana
  • Date de sortie du DVD : 4 avril 2012
  • Durée : 102 minutes
  • Moyenne des commentaires client : 4.1 étoiles sur 5 30 commentaires client
  • ASIN: B0069OF1CS
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 16.853 en DVD & Blu-ray (Voir les 100 premiers en DVD & Blu-ray)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?


Contenu additionnel

Portrait de Robert Guédiguian
Entretiens
Analyse de scène
Bandes-annonces

Descriptions du produit

Description du produit

Les Neiges du Kilimandjaro, 1 DVD, 102 minutes

Synopsis

Bien qu'ayant perdu son travail, Michel vit heureux avec Marie-Claire. Ces deux-là s'aiment depuis trente ans. Leurs enfants et leurs petits-enfants les comblent. Ils ont des amis très proches. Ils sont fiers de leurs combats syndicaux et politiques. Leurs consciences sont aussi transparentes que leurs regards. Ce bonheur va voler en éclats avec leur porte-fenêtre devant deux jeunes hommes armés et masqués qui les frappent, les attachent, leur arrachent leurs alliances, et s'enfuient avec leurs cartes de crédit. Leur désarroi sera d'autant plus violent lorsqu'ils apprennent que cette brutale agression a été organisée par l'un des jeunes ouvriers licenciés avec Michel...

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: DVD
Un film humaniste avec de l'émotion, du rire et de la réflexion. Même si tout n'est pas crédible, nous voici devant les oppositions que le pouvoir cherche à créer et à entretenir, oppositions qui n'ont pu naître que parce que s'est imposé, par la manipulation lente et progressive, en une génération, le diktat de l'apparence sur fond d'individualisme. Car l'attachement à l'apparence et à l'individualisme est bon pour le marché ! C'est grâce, ou à cause, d'une agression, que deux mondes vont se rencontrer, et pas toujours se comprendre. Car ces mondes vivent côte à côte sans se regarder. Ici pas de jugement, les torts sont partagés. La solution est peut-être dans le retour au "vivre ensemble" et nous serions sans doute avisés de ne pas juger nos erreurs mais de les comprendre.
Remarque sur ce commentaire 13 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: DVD Achat vérifié
Au delà des sentiments (qui, bien que "bons", ne sont pas forcément mièvres), ce film excellent met en évidence plusieurs approches de la "question sociale" : du syndicaliste honnête à celui qui le serait un peu moins, du jeune individualiste confronté à une situation familiale difficile et à une délinquance de fréquentation et de révolte à l'ouvrier "jeune retraité" découvrant une misère sociale qui le pousse à se considérer comme un privilégié ... L'époque ne permet plus une seule approche. Le syndicalisme "réformiste" ou "recentré" - qui n'est donc plus "révolutionnaire"- ne correspond plus à une façon crédible de résister à l'offensive décomplexée du néolibéralisme, et laisse l'individu désemparé, entre délinquance et charité, la solidarité paraissant en panne. Période difficile: le radicalisme a changé de camp, et l'homme, écrasé ou soumis, aura beaucoup de chance (ou de résilience) s'il parvient à conserver ou à finalement faire prévaloir un peu d'humanité. Le film pose un bon diagnostic social, mais ne donne pas la solution...
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: DVD
J'ai vu le film une première fois et je suis revenue à le revoir une deuxième fois parce qu'il me fait du bien dans mon coeur: il nous montre "les bons gens" dans leur cinquantaine, assez confortables, qui sont confrontés à ceux qui ne vivent pas si confortablement.

Le film remet en cause beaucoup de petites choses que chacun vit chaque jour ou se le demande de temps en temps, et où on peut facilement se retrouver: l'amour toujours fort dans un couple âgé, le désir d'être "juste" même si le protagoniste pourrait se tirer du tir à sort lors d'un licenciement collectif parce qu'il est membre du syndicat, le problème toujours persistant que ce sont les femmes qui s'occupent des enfants quand le mari s'en va - et si on peut leur reprocher si elles ne le font pas, la relation étroite entre deux soeurs, la peur de perdre l'attention des parents si ceux s'occupent d'autres personnes, la question pourquoi on n'a pas poursuivi ses rêves, les moments où on perd le contrôle et fait des actions impensables auparavant, le problème à s'habituer quand on ne travaille plus, l'amitié étroite entre deux hommes et la douleur que cela fait si on ne se parle plus...

On pourra peut-être reprocher au réalisateur d'avoir dessiné son film en noir et blanc, mais comme il m'a profondément ému deux fois et je suis chaque fois reparti en croyant de nouveau qu'il y a de "bons gens" dans ce monde, je donne 5 étoiles.
1 commentaire 14 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Ouhman COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 500 COMMENTATEURS le 21 février 2012
Format: DVD
Agressés par deux voyous, des retraités tentent de se racheter pour ne pas avoir été sensibles plus tôt à la détresse de leur prochain.

Le film est très bien joué, réalisé, etc., il n'y a rien à redire là-dessus. En revanche, le message qu'il porte, horripilant, est assez caractéristique de ce nouveau christianisme dont les artistes en général se font les apôtres. Un christianisme sans Dieu, dans lequel la culpabilité a été conservée, mais où la charité s'est muée en laxisme. Un christianisme irresponsable, porteur de ce message pernicieux : "Ce n'est pas de ta faute, tu es pauvre donc tu voles", maquillant ainsi en tolérance ce qui relève surtout de la faiblesse et du mépris.

Bien que le générique prétende que le scénario du film s'inspire d'un chant de la Légende des siècles, qu'on se rassure, le lien est lointain : Victor Hugo, constant défenseur de la propriété, ne doit pas être tenu pour responsable d'une intrigue légitimant partiellement le vol et la violence. Cette "belle leçon de générosité", tout comme ce Marseille de pacotille, nous vient avant tout de l'évangile de Saint Robert.
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?