Acheter d'occasion
EUR 1,18
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par RecycLivre
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Merci, votre achat aide à financer des programmes de lutte contre l'illettrisme à travers le monde. Expédition depuis la France.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

On nous appelle "les Karachi" Broché – 10 novembre 2010

4.6 étoiles sur 5 5 commentaires client

Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 15,00 EUR 1,18

Fête des Mères Fête des Mères

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Description du produit

Extrait

Introduction

Le 13 mai 2002, lors de la cérémonie officielle pour les victimes de l'attentat de Karachi, Jacques Chirac déclara :
«Je leur exprime la reconnaissance de la nation qui ne les oubliera pas. Ce crime est monstrueux. Ses auteurs seront punis. Il ne peut y avoir de sanctuaire pour les terroristes.
«C'est un combat que nous avons engagé et que nous poursuivrons sans relâche, en France et à l'étranger. Ma détermination, comme celle du gouvernement, est totale. Nous ne céderons ni à la menace, ni au chantage. [...]
«La République honore la mémoire des victimes de ce drame. Elle sait ce qu'elle leur doit et ne l'oubliera pas.»

Hélas, force est de constater que, huit ans plus tard, ces belles promesses humanistes sont restées vaines, l'appui de l'Exécutif français étant inexistant dans cette affaire. Il aura fallu attendre la nomination du juge d'instruction Marc Trévidic, fin 2006, dans ce dossier pour que l'enquête soit enfin traitée avec le sérieux qu'elle mérite
Au-delà de la souffrance liée à la mort de nos proches, le préjudice subi du fait du mépris des autorités est difficilement imaginable pour tous ceux qui n'ont pas vécu cette affaire de l'intérieur.
Face aux étonnantes campagnes de communication du pouvoir, visant à laisser croire que nous avions droit à un traitement de faveur, il nous a toujours été difficile de nous exprimer, afin que chacun connaisse réellement ce que nous vivions au quotidien ; qu'on prenne conscience que nous ne sommes pas des privilégiés ; que chacun sache que, une fois les cérémonies officielles clôturées, notre cauchemar a vraiment commencé et que nous sommes restés seuls avec notre douleur, sans aucun soutien psychologique adapté.

Nous avons souhaité écrire ce livre «à deux mains» car, bien que chaque famille ait vécu la même tragédie, nos façons de l'appréhender sont différentes. Raconter notre drame terrible, c'est mettre en commun nos points de vue et retracer le plus fidèlement possible notre cheminement.
Certains lecteurs trouveront peut-être que notre récit manque de «sentiment» ou d'«émotion»... Nous n'avons pas pour objectif de susciter la pitié, ni même la compassion. Notre but est simplement que chacun puisse se faire une idée de ce qu'est pour nous l'«affaire Karachi».
Ce que nous vous livrons aujourd'hui dans ce livre, ce n'est pas notre souffrance, qui nous est personnelle et indescriptible, mais notre histoire du 8 mai 2002 à ce jour.

Revue de presse

C'est l'histoire d'une rébellion inattendue dans un monde où règne en maître la raison d'Etat. Les familles des victimes de l'attentat qui a coûté la vie, le 8 mai 2002, au Pakistan, à onze Français de la Direction des constructions navales (DCN) chargée de construire des sous-marins pour ce pays ont décidé de briser le carcan anonyme dans lequel les autorités aiment souvent les cantonner. C'est une véritable charge, signée par deux filles de victimes, Magali Drouet et Sandrine Leclerc. L'originalité de l'ouvrage réside dans l'absence de pathos et la description d'une quête de justice en butte à cette raison d'Etat qui devait, pensaient-elles, soutenir leur besoin de comprendre pourquoi leurs pères sont morts à Karachi. (Jacques Follorou - Le Monde du 18 novembre 2010 )

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit

Commentaires en ligne

4.6 étoiles sur 5
5 étoiles
3
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 5 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché Achat vérifié
Livre très intéressant à la portée de tous qui aide à comprendre ce qu'on vécu les familles de victimes .
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par CITY le 31 décembre 2010
Format: Broché Achat vérifié
Sous couvert du secret défense,certains hommes politique de tous bords en profitent pour se remplir les poches et celles de leurs copains en pensant que cela ne se verra pas et en mettant en jeu la vie d'innocents à leurs magouilles.
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Bien écrit, ce témoignage à quatre mains rend bien compte de l'impuissance des "particuliers" face aux grandes entreprises et à l'Etat. On est choqué, bouleversé, par ce que vivent ces deux femmes, et les autres familles de victimes de l'attentat de Karachi. On ne peut qu'espérer, après l'avoir lu, que les immunités, quelles qu'elles soient, ne soient plus tolérées, et que la justice soit réellement faite... On approche de la nouvelle année, alors on peut toujours formuler un vœu ;-)!
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Ranimaji le 25 septembre 2014
Format: Format Kindle
cet ouvrage, bien ecrit, m a rappele le recit d une famille retenue en otage lors de la guerre du golfe. memes promesses non tenues, meme agacement du pouvoir en place etc.
bravo a ces femmes pour leur acharnement envers et contre tout, quel courage, quelle energie ! mais aussi quelles désillusions ! une lecon de vie pour tous.
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
J'ai lu le livre de Magalie Drouet et de Sandrine Leclerc "On nous appelle les Karachi "
Sorti l'an dernier je ne l'avais pas lu .On appelle ça de la paresse intellectuelle(qui comme chacun sait me joue des tours. je dois avoir la syntaxe la plus effroyable du web)
Et puis j'ai pris la peine de lire cet excellent livre.
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus