Une version moins chère de ce livre est disponible
Economisez EUR 9,01 (50%) avec la version Kindle de cet ouvrage.
EUR 8,99
Prix Kindle
EUR 18,00
Prix de la version papier

Economisez <span class="a-color-price">EUR 9,01 (50%)</span> avec la version Kindle de cet ouvrage. Lisez dès maintenant avec l'appli Kindle gratuite.
Disponible sur iOS, Android, Mac & PC.
  • Tous les prix incluent la TVA.
Habituellement expédié sous 6 à 10 jours.
Expédié et vendu par Les Livres du Château.
EUR 18,00 + EUR 33,00 Livraison
+ EUR 2,47 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par awesomebooksfr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Commandes expédiées en 1-2 jours ouvrables de notre dépôt en Angleterre. Tous nos articles sont en bonne condition - des marques, notes et signes d'usure minimums. Nous vérifions la qualité de nos articles avant l'envoi pour assurer votre satisfaction. Si vous êtes mécontent de votre article, contactez-nous. Livraison sous 8 à 10 jours ouvrables !
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

La nuit a dévoré le monde Broché – 23 août 2012

4.0 étoiles sur 5 28 commentaires client

Voir les 4 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
Broché, 23 août 2012
EUR 18,00
EUR 18,00 EUR 8,14

nouveautés livres nouveautés livres

click to open popover

Offres spéciales et liens associés

  • Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iOS et Android et facilitez vos achats sur smartphones et tablettes ! Découvrez les avantages de l'application Amazon.

  • Outlet Anciennes collections, fin de séries, articles commandés en trop grande quantité, … découvrez notre sélection de produits à petits prix Profitez-en !

  • Tout à moins de 5 euros ! Découvrez notre sélection de produits à petits prix... Profitez-en !

  • Publiez votre livre sur Kindle Direct Publishing en format papier ou numérique : C'est simple et gratuit et vous pourrez toucher des millions de lecteurs. En savoir plus ici .
  • Plus de 10 000 ebooks indés à moins de 3 euros à télécharger en moins de 60 secondes .


Description du produit

Extrait

8 mars

Tout a commencé le 1er mars dernier. Je me trouvais à une soirée à Pigalle où, excepté Stella, la maîtresse des lieux, je ne connaissais personne. Je traînais entre les invités et les petites tables pleines de boissons et d'amuse-gueules. L'endroit était idéal pour une crise d'agoraphobie. L'appartement aurait pu remplir les pages d'un magazine de décoration : radiateurs en fonte, parquet en chêne, tableaux contemporains et affiches originales de groupes de rock des années soixante-dix, collection de vinyles de Bach, bibliothèques sur la plupart des murs, petites statues en verre coloré aux formes phalliques. Des stickers d'associations humanitaires et de sodas couvraient les murs des toilettes. Tout y était de bon goût et équilibré, entre classicisme et pop culture.
Stella était pianiste. Je l'avais rencontrée à l'époque où j'écrivais des scénarios pour le soap-opéra télévisuel (je publierais mon premier roman des années plus tard) qui m'avait permis de surnager un moment, L'Amour à répétition. Elle était mariée au producteur de la série. Depuis que Noémie m'avait quitté, je m'étais laissé aller à imaginer que quelque chose pourrait se passer entre nous. Nous avions sympathisé lors d'un cocktail. C'était une jeune femme typique de la bourgeoisie parisienne, fascinée par les décadents et les fascistes, mais de gauche, de toutes les manifestations, de tous les combats. Elle avait la capacité d'aller vers les autres sans trébucher, et de s'entendre avec n'importe qui. Nous allions voir des expos et de vieux films, nous furetions chez les libraires en quête de livres de poésie (que je lisais les larmes aux yeux dans mon lit en buvant du bourbon). Cela avait tout d'une relation amoureuse, sauf que nous ne couchions pas ensemble. Sa compagnie me permettait de me réhabituer à une présence féminine. Stella ne me jugeait pas parce que j'étais pauvre, simplement la question d'une relation avec moi ne lui avait jamais effleuré l'esprit. Je ne lui en voulais pas. Après tout, je n'étais pas encore guéri de ma dernière histoire d'amour avec une fille qui m'avait quitté pour un homme auprès duquel elle n'avait trouvé qu'ennui et matchs de foot télévisés.
Le nouveau disque de Stella sortait (une interprétation des Variations Goldberg en duo avec un joueur de thérémine), et elle avait voulu fêter ça avec ses soixante-douze meilleurs amis.
C'était un autre monde que le mien. Des quintaux de types et de filles élégants, capables de rire un verre de vin à la main en se faisant croire qu'ils sont du côté du peuple. Ils avaient l'air de bonne compagnie, mais je savais ce qu'il en était : c'étaient des tueurs, des arrivistes socio-démocrates, des bulldozers sentimentaux tout en haut de la chaîne alimentaire. En comparaison, j'étais un doux naïf. Mais je m'en moquais. Mon énergie passait dans l'écriture, dans ces vingt-quatre livres qui ont pris la poussière sur les rayonnages des arrière-boutiques des librairies d'occasion - mais qui sont chéris par des femmes de tous âges, inquiètes et perdues, qui croient encore que le vrai amour existe.

Revue de presse

" Un nouveau monde commence. Une nouvelle Amérique est née, et nous en sommes les Indiens ", enchérit le héros de La nuit a dévoré le monde, de Pit Agarmen. Et qu'importe si, cette fois, l'Amérique se nomme Montmartre, que la réserve d'Indiens ne compte qu'un individu. L'appartement où celui-ci s'est réfugié est l'île déserte de ce Robinson postmoderne. Après le naufrage sous ses yeux de la civilisation, il lui incombe d'aménager son territoire. Le défi réside moins dans l'autarcie alimentaire assurée par les provisions collectées dans l'immeuble de sept étages que dans l'apprivoisement de la solitude. Prostration, dépression, cauchemars... " Je vis comme un animal, mangeant à même les boîtes de conserve, ne me lavant pas, ne changeant pas de vêtements. J'ai régressé. " (Macha Séry - Le Monde du 1er novembre 2012)

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit



Commentaires client

Meilleurs commentaires des clients

1000 PREMIERS REDACTEURS D'AVIS
19 juin 2018
Format: Format Kindle|Achat vérifié
16 octobre 2016
Format: Poche|Achat vérifié
4 personnes ont trouvé cela utile
|Commentaire|Signaler un abus
31 août 2015
Format: Poche|Achat vérifié
2 personnes ont trouvé cela utile
|Commentaire|Signaler un abus
13 septembre 2013
Format: Format Kindle|Achat vérifié
10 personnes ont trouvé cela utile
|Commentaire|Signaler un abus
9 octobre 2013
Format: Format Kindle|Achat vérifié
8 personnes ont trouvé cela utile
|Commentaire|Signaler un abus
7 novembre 2013
Format: Format Kindle|Achat vérifié
8 personnes ont trouvé cela utile
|Commentaire|Signaler un abus
11 avril 2018
Format: Poche|Achat vérifié
2 février 2015
Format: Format Kindle|Achat vérifié
Une personne a trouvé cela utile
|Commentaire|Signaler un abus

Commentaires client les plus récents

Vous souhaitez découvrir plus de produits ? Consultez cette page pour voir plus : les meilleurs romans

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?