• Tous les prix incluent la TVA.
Habituellement expédié sous 1 à 2 mois.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: ATTENTION - TOUT LIRE SVP : Lagrasse, Éditions Verdier - 2009 - in-8 - broché, couverture souple éditeur - 137 pages - très fin pli de lecture sur le dos, sinon très bon état.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Les onze - Grand Prix du Roman de l'Académie Française 2009 Broché – 24 avril 2009

3.1 étoiles sur 5 25 commentaires client

Voir les 3 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
Broché
EUR 14,20
EUR 14,20 EUR 10,00
Poche
EUR 65,00 EUR 53,42

Lectures d'été
click to open popover

Offres spéciales et liens associés

  • Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iOS et Android et facilitez vos achats sur smartphones et tablettes ! Découvrez les avantages de l'application Amazon.

  • Outlet Anciennes collections, fin de séries, articles commandés en trop grande quantité, … découvrez notre sélection de produits à petits prix Profitez-en !

  • Tout à moins de 5 euros ! Découvrez notre sélection de produits à petits prix... Profitez-en !

  • Publiez votre livre sur Kindle Direct Publishing en format papier ou numérique : C'est simple et gratuit et vous pourrez toucher des millions de lecteurs. En savoir plus ici .
  • Plus de 10 000 ebooks indés à moins de 3 euros à télécharger en moins de 60 secondes .


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Les onze - Grand Prix du Roman de l'Académie Française 2009
  • +
  • Vies minuscules
Prix total: EUR 32,20
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Description du produit

Revue de presse

Hiver 1793 : un peintre finissant immortalise le Comité de salut public. Une fable ténébreuse et implacable...
Ainsi, aujourd'hui, voici Les Onze, livre admirable, virtuose, tout ensemble radieux et parcouru d'effroi, ténébreux et éclatant, comme rayonnant d'une lumière noire. Un roman qui s'offre à lire à la fois comme une vie imaginaire et une méditation sur l'art et le pouvoir. Une réflexion sur l'Histoire également, «cette pure terreur», cette fascinante et tragique machine à broyer les individus et les peuples...
Dans les vastes ellipses du récit se déploie une réflexion crépusculaire, poétique et quasi théologique, sur l'acte artistique et la portée de l'oeuvre - simple représentation ou présence réelle de ce qui fut ? (Nathalie Crom - Télérama du 22 avril 2009 )

En 1992, date à laquelle Pierre Michon se lance dans le chantier fictionnel aujourd'hui publié sous le titre Les Onze, il déclare dans un entretien que "le religieux n'est que la pétrification et le semblant du sacré". Soit exactement ce dont lui-même fait l'objet depuis vingt ans : un culte pétrifié, que le combustible métaphysique de ses livres et sa biographie alimentent...
Les Onze est un livre passionnant. Et qui donne à penser...
Entrepris il y a dix-sept ans, ce texte annoncé comme "roman sur la Terreur" en 1997, partiellement publié en revue, perdu cinq ans plus tard "dans les marais du savoir", puis abandonné, et dont son auteur dit en 2004 "il ne sera jamais fini" - ce texte pourrait bien figurer dans l'oeuvre de Michon ce que La Grande Beune (Verdier, 1996) fut à L'Origine du monde (Fata Morgana, 1993) : la réduction au court format qu'il affectionne et dans lequel il excelle d'une vaste fresque dont il s'est lassé. (Cécile Guilbert - Le Monde du 24 avril 2009 )

Le tableau des Onze, maintenant. Michon le décrit avec une telle précision, avec une telle force, qu'on commence par croire qu'il existe. Il serait au Louvre, sous verre, dans la galerie du bord de l'eau. L'écrivain dit son histoire, ses titres successifs...
Tout cela donne le portrait d'une époque, d'un rêve, et l'autoportrait d'un auteur, glissé ici et là, douzième des onze dans un tableau que tout lecteur aura plaisir à lire pour l'inventer. (Philippe Lançon - Libération du 23 avril 2009 )

Et Les Onze, c'est également ce tableau, «la très énigmatique muraille (...) sur quoi l'histoire s'est juchée». Il a été peint par François-Élie Corentin. On le trouve «dans la chambre terminale du Louvre, le saint des saints, sous la vitre blindée de cinq pouces». Mais c'est une illusion. Les Onze, pas plus que Corentin, n'ont d'existence réelle. Et Michelet n'a jamais trouvé son inspiration dans cette scène. Tout, de la généalogie du peintre à la commande du tableau par trois membres du Comité révolutionnaire - une scène stupéfiante - est inventé, rêvé, cauchemardé, puis hurlé... Mais parce que «chaque chose réelle existe plusieurs fois, autant de fois peut-être qu'il existe d'individus sur cette terre», parce que «l'Histoire est une pure terreur» et que «la terreur nous attire comme un aimant», il fallait s'élever, par la littérature, à ce sommet, à cette beauté. Non pour dominer le monde et l'Histoire, mais pour recevoir leur souffle. Et le restituer. (Patrick Kéchichian - La Croix du 6 mai 2009 )

Les Onze, ce fut à l'origine, en 1794, un tableau composé par François-Élie Corentin. Ce travail monumental, que Pierre Michon considère comme le chef-d'oeuvre du peintre, est exposé au Louvre. Il représente, réuni autour de Robespierre, le Comité de salut public qui instaura les treize mois de la Terreur, du 2 juin 1793 au 27 juillet 1794. Dans son Histoire de la Révolution française, parue un demi-siècle après, Michelet ne consacra pas moins de douze pages à cette peinture. Sous les allures scientifiques du positivisme, il écrivit en fait, nous dit Michon, un «roman, (...) pris pour argent comptant par toute la tradition historiographique». L'oeuvre d'art devenait donc un document, à partir duquel un récit de l'histoire s'élaborait. Une fiction se substituait à l'analyse, pour dire le réel. Pierre Michon ne procède pas autrement...
François-Élie Corentin, avec les Onze, alimenta longtemps l'écriture de l'histoire de la Terreur. Il est ainsi des hommes, figures de l'histoire ou créateurs, dont une oeuvre parvient à un tel niveau de sens par rapport à leur temps, qu'elle cristallise pour longtemps la réflexion. En ce récit, comme dans le tableau de 1794, se trouve précisément concentré un art qui donne à penser les enjeux multiples de la représentation esthétique. Dans le champ politique. Dans celui de l'histoire. (Jean-Claude Lebrun - L'Humanité du 7 mai 2009 )

A partir d'un tableau représentant les membres du Comité de salut public, Pierre Michon livre une passionnante réflexion sur l'art et l'Histoire, doublée d'un autoportrait de l'écrivain...
Au-delà de son évocation de la Terreur..., Pierre Michon (qui - abstraction faite d'un recueil d'entretiens - n'avait rien écrit depuis Abbés et Corps du roi, en 2002) s'interroge non sans malice sur les méandres de la création et sur l'Histoire, dans une langue râpeuse, absolument splendide. Puis, au fur et à mesure, Les Onze révèlent une autre dimension du texte, celle d'un autoportrait en creux, vachard et lucide. Tout ça en un peu plus de cent pages, éblouissantes... (Baptiste Liger - Lire, mai 2009 )

C'est à vous, Monsieur, que ce livre s'adresse. Personnellement. À vous qui n'avez jamais entendu parler du tableau monumental de François-Élie Corentin, exposé au Louvre, Les Onze, qui représente à lui seul, et lui seulement, le Comité de salut public au grand complet, à supposer que quelqu'un de votre sorte puisse encore exister. À vous aussi, Monsieur, qui le connaissez vaguement, par ouï-dire, ou qui avez eu sous l'oeil une vague reproduction, réduisant au format d'un livre une huile de plus de quatre mètres de large et plus haute qu'un homme debout, dressé, comme ces Onze qui firent terreur. À vous également, Monsieur, qui fréquentez le Musée, que vos pas ont mené «dans la chambre terminale du Louvre, le saint des saints, sous la vitre blindée de cinq pouces» (p. 114), vous qui recherchez le commerce de la beauté quand c'est l'Histoire et ses onze paires d'yeux qui vous dévisagent. À vous enfin, Monsieur, qui croyez savoir que ce tableau n'existe pas, vous que 144 pages de pure littérature viendront réveiller de votre savante suffisance...
Les Onze sont un livre de Pierre Michon, un livre de quatre mètres de haut, presque trois de large, un grand livre qui, d'une langue droite, fourbie au gueuloir, délivrée au monde après des années de gésine, dit l'histoire. L'histoire d'un monde naissant à coups de piques et de guillotine, et l'histoire d'un Limousin, élevé par des femmes, qui apprit le latin qu'on ne lui destinait pas, de toute urgence, comme on apprend à nager, et en fit de l'or. Tous les livres sont autobiographiques. Vous voyez le tableau. (Jean-Baptiste Harang - Le Magazine littéraire, mai 2009 )

Présentation de l'éditeur

Les voilà, encore une fois : Billaud, Carnot, Prieur, Prieur, Couthon, Robespierre, Collot, Barère, Lindet, Saint-Just, Saint-André.

Nous connaissons tous le célèbre tableau des Onze où est représenté le Comité de salut public qui, en 1794, instaura le gouvernement révolutionnaire de l'an II et la politique dite de Terreur.

Mais qui fut le commanditaire de cette oeuvre ? À quelles conditions et à quelles fins fut-elle peinte par François-Élie Corentin, le Tiepolo de la Terreur ?

Mêlant fiction et histoire, Michon fait apparaître avec la puissance d'évocation qu'on lui connaît, les personnages de cette «cène révolutionnaire», selon l'expression de Michelet qui, à son tour, devient ici l'un des protagonistes du drame.

Pierre Michon est né le 28 mars 1945, aux Cards, dans la Creuse où ses parents étaient instituteurs.
Lycéen à Guéret, il étudie ensuite les lettres à l'université de Clermont-Ferrand (maîtrise sur le théâtre d'Artaud). Son premier texte paraît lorsqu'il a 37 ans, après quelques années consacrées aux études littéraires et au théâtre.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit



Commentaires client

Lire des commentaires qui mentionnent

Meilleurs commentaires des clients

8 mai 2013
Format: Poche|Achat vérifié
Une personne a trouvé cela utile
|Commentaire|Signaler un abus
16 décembre 2017
Format: Poche|Achat vérifié
21 juillet 2015
Format: Poche|Achat vérifié
12 mai 2011
Format: Poche|Achat vérifié
22 personnes ont trouvé cela utile
|Commentaire|Signaler un abus
2 janvier 2016
Format: Poche|Achat vérifié
MEMBRE DU CLUB DES TESTEURS
24 novembre 2013
Format: Poche|Achat vérifié
2 personnes ont trouvé cela utile
|Commentaire|Signaler un abus
10 septembre 2014
Format: Poche|Achat vérifié
Une personne a trouvé cela utile
|Commentaire|Signaler un abus
8 octobre 2010
Format: Broché|Achat vérifié
7 personnes ont trouvé cela utile
|Commentaire|Signaler un abus

Commentaires client les plus récents

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?