Acheter d'occasion
EUR 2,22
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Amazon - Offres Reconditionnées vous assure la même qualité de service qu'Amazon.fr ainsi que 30 jours de retour.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Je pars demain pour une destination inconnue Broché – 5 septembre 2012

3.3 étoiles sur 5 3 commentaires client

Voir les 3 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 8,95 EUR 0,01

Cahiers de vacances Cahiers de vacances

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Description du produit

Extrait

29-30 juin 1946, Samedi noir en Palestine

Margareth bâille et s'étire pour chasser le sommeil qui la gagne. Le ciel brouillé d'étoiles a beau la captiver, trois heures de garde de nuit, c'est beaucoup, après une journée à dépierrer les champs. Mais elle est heureuse, Margareth, elle sait maintenant que ses parents sont vivants et ont échappé au cauchemar en se cachant en Bavière, dans l'oeil du cyclone.
Elle a quitté l'Allemagne, son pays natal, en 1942. Elle avait quatorze ans. Ce sont ses parents qui l'ont mise dans un bateau à Puttgarden pour qu'elle rejoigne le Danemark, en face. Cinquante jeunes, pris en charge par un mouvement de résistance allemand décimé peu après.
Sur les cinquante, combien ont survécu après avoir débarqué à Gedser, sur la Baltique ? Elle n'en a jamais rien su.
Elle ne se souvient que des vagues grises et violentes, l'odeur écoeurante du gas-oil, un mal de mer à souhaiter mourir, le bateau qui zigzaguait pour échapper aux sous-marins embusqués et l'arrivée par une nuit glaciale.
Puis encore la peur, le froid, l'interminable transport en camion jusqu'à Copenhague d'où un avion américain les a conduits en Espagne où ils ont été jetés en prison pour le restant de la guerre. Et d'autres bateaux, d'autres camions, elle ne sait plus.
Au bout de combien de semaines a-t-elle débarqué à Haïfa en se cachant cette fois des Anglais ? De ça non plus, elle ne garde pas le souvenir. Elle se rappelle juste son arrivée en pleine nuit à Yagour, et son émerveillement.
Et depuis, travail, rires, chants, exercices, amitié. Et, ce mois-ci, l'incroyable et merveilleuse nouvelle que ses parents sont vivants.
À l'est du kibboutz, sur le même genre de tour, Yaël est perché. Elle ne le voit pas à cause de la nuit, mais elle sait que lui aussi lutte contre le sommeil.
Yaël a seize ans et vient de Turquie. Orphelin. Resté seul au monde avant de débarquer au kibboutz. Futé, vif, drôle, il anime de ses blagues les repas pris en commun dans la grande salle à manger.
Soudain, elle sursaute. Quelles sont ces lumières de l'autre côté de la colline qui entoure le kibboutz à l'ouest ? Des phares ? Et maintenant, des bruits de moteur ? Elle entend Yaël crier. Lui aussi les a vus. Des Arabes ? Peu probable. Quand ils attaquent, ce n'est pas avec des camions. Ils se glissent dans les champs au travers des vergers où ils en profitent pour scier les arbres.
Mais alors, des Anglais ?
Elle saisit sa radio, hurle dedans, dégringole de la tour perchée à quatre mètres, se précipite à l'entrée de la cabane de garde, agite la cloche, réveille les habitants qui sortent des maisons encore ensommeillés et cavalent sans poser de questions se mettre en place avec leurs fusils. Des cris d'alerte. Des ordres aboyés. Femmes et hommes, chacun sait ce qu'il doit faire.
Les enfants sont aussitôt emmenés dans les abris par les kibboutzniks responsables, tandis que la colonne motorisée précédée d'une jeep s'arrête devant la grande porte en fer qui ferme l'enceinte de Yagour.
Un homme en descend, un officier avec un mégaphone. Des soldats sautent des camions tandis que des véhicules blindés légers s'installent en cercle.

Revue de presse

Voici un roman vrai que les jeunes, en particulier, devraient lire. Maud Tabachnik, spécialiste du thriller à la française, restitue de façon très vivante ce qui reste l'un des faits historiques les plus marquants de l'après-guerre. Émotion, amour, mort, souffrance, espionnage, injustice, mais aussi espoir immense, tous ces ingrédients sont présents et résultent de faits bien réels. Tout le talent de Maud Tabachnik est de raconter la tragique épopée de l'Exodus en se plaçant au plus près de ses personnages, qu'ils soient réels ou, parfois, de fiction. (Blaise de Chabalier - Le Figaro du 13 septembre 2012)

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires client

3,3 sur 5 étoiles
5 étoiles
0
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
1
1 étoile
0
Partagez votre opinion avec les autres clients
Voir les 3 commentaires client

Meilleurs commentaires des clients

500 PREMIERS REDACTEURS D'AVISle 19 mars 2014
Format: Broché
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 juin 2013
Format: Broché
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
1000 PREMIERS REDACTEURS D'AVISMEMBRE DU CLUB DES TESTEURSle 13 septembre 2012
Format: Broché
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique