• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 3 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
La patience du diable a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par RecycLivre
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Merci, votre achat aide à financer des programmes de lutte contre l'illettrisme à travers le monde. Expédition depuis la France.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

La patience du diable Broché – 28 mai 2014

4.1 étoiles sur 5 131 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 22,90
EUR 22,90 EUR 1,26
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

nouveautés livres nouveautés livres

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • La patience du diable
  • +
  • Que ta volonté soit faite
  • +
  • Carnages
Prix total: EUR 49,10
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Extrait

Extrait du prologue

La situation manquait cruellement d'excitation.
Et Silas le regrettait profondément. Il s'était fait toute une histoire de cet instant, il avait attendu avec impatience ce jour, ce moment, trépignant comme un enfant la veille de Noël, pour ne finalement ressentir qu'un soupçon de joie. Pierre, lui, était ravi, ses yeux brillaient et un rictus presque idiot ne quittait plus ses lèvres depuis leur arrivée dans la gare Montparnasse. En même temps, c'était lui le plus enthousiaste depuis le début, lui qui avait le moins rechigné à se lancer, et il en éprouvait la plus grande fierté à présent.
Silas se posta sous le panneau des départs, au milieu des effluves de viennoiseries chaudes. Il n'eut pas à chercher longtemps leur train, il s'affichait en grosses lettres, et la destination, Hendaye, brillait comme la promesse de longues et paisibles vacances, la promesse d'un repos mérité. Total.
Ce n'était pas vraiment des vacances, corrigea-t-il silencieusement, mais c'était tout comme.
La voie était déjà indiquée, il donna une bourrade à Pierre et lui désigna le panneau. Celui-ci, absorbé par la contemplation de la foule déjà massive qui remplissait le hall de la gare, sursauta.
- Viens, le train est là.
Les deux adolescents hissèrent leurs lourds sacs sur leurs épaules et se frayèrent un passage au milieu des forces vives du pays en pleine migration quotidienne. En passant devant un kiosque à sandwiches, Pierre s'arrêta pour acheter une bouteille de jus d'orange - non sans avoir au préalable taxé de l'argent à son compagnon -, il était assoiffé, et la vida d'une traite tandis que Silas en faisait de même avec une petite bouteille d'Évian qu'il laissa tomber sur le sol. Elle roula sur quelques centimètres et il la regarda se faire happer par la machine à broyer du petit matin : une Weston parfaitement cirée frappa dedans, la projetant sous la semelle d'un godillot de chantier qui lui broya le bec avant de l'expédier dans le flot grouillant, elle rebondit contre le talon de Ugg fourrées - bien que ce fut le début du mois de mai, cela n'étonna personne sinon Silas - et disparut dans le brassage de toutes ces jambes en mouvement : une machinerie hypnotisante et à la dynamique implacable. Personne ne pouvait arrêter une telle énergie.
Les deux adolescents se postèrent à l'entrée du quai, les bretelles des sacs leur sciant les épaules. Leur train était en gare, et il chargeait déjà ses cohortes de passagers.
- Ça te fait pas un petit quelque chose ? demanda Pierre, euphorique.
Mis à part les couleurs chatoyantes du TGV, Silas ne remarquait rien, ni en lui, ni à l'extérieur, il était d'une placidité déconcertante. Frustrante même.
- Non, pas encore.
- Tu déconnes ? T'es pas dingo, là ? Moi, je tiens plus en place ! T'as pris le son ?
- Oui, bien sûr. J'ai mon iPod chargé à bloc et mon casque.
- Lunettes de soleil ?
- Évidemment.
- Crème solaire et capotes ?
Cette fois, Silas fixa Pierre sans un sourire.

Revue de presse

Efficace et glaçant. --Le Parisien

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Format Kindle Achat vérifié
Fan de la première heure, tous ses livres achetés des leur sortie, je me suis vue peiner pour finir ce dernier livre de Mr Chattam. La tournure est "pompeuse", l'intrigue un peu mole et le plaisir de retrouver Ludivine et Segnon, gâchée par ces phrases à la tournure si peu "chattamesque". Avant de me précipiter pour le prochain (je reste fan malgré tout), j'attendrais de lire les premières critiques.
Remarque sur ce commentaire 9 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Autant j'avais adoré "la conjuration primitive", autant j'ai été très déçu de ce dernier roman. Sans doute pour moi le moins bon de l'auteur... Intrigue sans grande surprise, souvent peu crédible, pas autant d'action et de suspense que dans les précédents romans, j'avais hâte d'en finir. Vivement le prochain, je ne pense pas que Chattam, d'ordinaire si bon, parvienne à sortir deux médiocres romans d'affilée.
2 commentaires 21 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
J'ai passé un bon moment mais sans plus. L'histoire est bien moins bonne que la conjuration primitive qui était un chef d'oeuvre à mon goût. Ici on a juste à faire à un petit thriller sympa mais sans plus. Il n'y a pas de grand suspense et l'histoire a vraiment du mal à décoler. On sent que l'auteur à un fait le tours de la question avec ses précédents ouvrages et il a du mal à nous donner une histoire créative et intéressante.
Remarque sur ce commentaire 13 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par seriallectrice TOP 1000 COMMENTATEURS le 31 mai 2014
Format: Format Kindle Achat vérifié
On avait fait leur connaissance dans la conjuration primitive, revoici Ludivine et Segnon, accompagnés de Guilhem le p'tit nouveau, dans une nouvelle enquête qui mettra vos nerfs à rude épreuve.
La trame est identique à son précédent roman: plusieurs meurtriers au M.O différents et à priori sans lien les uns avec les autres, pour autant je ne me suis pas ennuyée; l'imagination de Maxime Chattam est sans fin (l'attaque du centre commercial... OMG! Mais où va-t-il chercher tout ça??).
Et une fois de plus, derrière l'écriture romancée se cachent quelques vérités: le mal, la violence et l'effet de masse galvanisent les foules et les esprits les plus "faibles" et il suffit d'une étincelle au bon endroit au bon moment pour mettre le feu au poudre. Dans notre société moderne où la crise sociale que nous traversons incite à l'individualisme et au repli sur soi, la lecture de ce livre fait froid dans le dos et on se dit que sur certains points, nous ne sommes pas à l'abri qu'un jour la réalité rejoigne la fiction...

Avec la patience du diable, M. Chattam nous prouve encore une fois qu'il fait partie des meilleurs écrivains français de thriller.
Remarque sur ce commentaire 13 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Format Kindle
Parce que je suis fan de Maxime Chattam, que j'ai découvert avec Le Cinquième Règne, que c'est un des rares auteurs qui m'aie donné envie de lire tous ses bouquins, la lecture de la Patience du Diable m'a foutue en colère. J'en ai marre de relire sans arrêt les mêmes descriptions, que ce soient des schémas de personnages récurrents, des situations identiques d'une histoire à l'autre ou des clichés reproduits dans pas mal de scénarios. En plus d'avoir droit au pourcentage réglementaire de métaphores, en bon élève, fier de sa trouvaille, il nous l'explique en long, en large et en travers : oui, on le sait qu'une enquête policière est comme un puzzle à reconstituer. Pas besoin de nous expliquer dans un long paragraphe comment on s'y prend pour rassembler les pièces... Sans compter les explications criminologiques qui reviennent constamment, d'un bouquin à l'autre, lorsqu'il prend l'envie, à l'un des personnages principaux, de faire un cours magistral sur la question.

Peut-être serait-il temps de lâcher un peu les carnets de notes, les plans détaillés à l'adverbe près, de sortir des cases et de se lancer dans une écriture plus spontanée et enfin nous faire palper un nouveau style et des personnages plus réalistes ?

Maxime Chattam, dans une interview, avait reproché à Stephen King de faire un peu trop de disgressions dans ses romans. De quoi se souviendra-t-on dans It, mis à part le clown tueur d'enfants ?
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 11 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par mollicone le 4 juillet 2014
Format: Broché
Fan de Thrillers, j'attends toujours avec beaucoup d'impatience les nouveautés. Un livre de Maxime Chattam est toujours un événement.
et bien j'ai été très déçue par ce roman.
Bien sur, il y a une intrigue intéressante, mais ce n'est pas un grand livre, l'histoire parâit être un résumé de plusieurs thrillers et les pensées de Ludivine sont assez longues parfois.
bref, j'ai eu du mal à rentrer vraiment dans l'histoire..... et j'ai deviné le nom du coupable des son apparition.... dur dur.
Comme le disent certains dans leur critique, un roman de vacances, même si parfois certaines scènes sont violente.
Le prochain livre de M. Chattam sera surement meilleurs ... du moins je l'espère.
j'avais adoré la trilogie...
Remarque sur ce commentaire 11 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?