• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
La philosophie et le prob... a été ajouté à votre Panier
D'occasion: Comme neuf | Détails
Vendu par legrandfleuve
État: D'occasion: Comme neuf
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

La philosophie et le problème du langage: Linguistique, rhétorique, herméneutique Broché – 23 juin 2011

Retrouvez toutes nos idées cadeaux Livres dans notre Boutique de Noël

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 42,00
EUR 42,00 EUR 21,80
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

nouveautés livres nouveautés livres

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Extrait

Vers une «linguistique critique»

LA LINGUISTIQUE AU TOURNANT

Naguère prisée, l'investigation du langage par des moyens philosophique est devenue en quelques années question presque obsolète. La faute à un «tournant linguistique» qui, en sacralisant dans sa forme convenue la compréhension du langage pour en détecter l'incidence sur la pensée humaine, les structures, l'histoire même, a finalement eu pour effet d'en détourner la réflexion. Ces tentatives de transposition des catégories du langage, heuristiques en leurs domaines de destination qu'elles éclairent chaque fois d'un jour nouveau comportaient en effet leur part d'ombre : avec le postulat d'une homologie systématique décrété au nom du linguistic turn, la philosophie se comporte comme si la question des rapports du langage à la pensée était résolue, le triomphe apparent du langage ayant ainsi pour prix sa propre élucidation.

N'est-elle d'ailleurs pas tout simplement impossible à résoudre ? Tel semble être le sens, dans la radition la plus éclairée, du renvoi constant aux travaux de Hamann, Herder et Humboldt - le fameux «triumvirat tout en allitérations» - symptôme du coup d'arrêt donné à la réflexion sur la condition linguistique de la connaissance. Ainsi l'éditeur de Humboldt en son introduction :

Kant a accompli une oeuvre admirable. Il nous a appris à penser. Mais on ne saurait en rester là. Il convient d'opérer la critique de la critique, et de montrer ce que les opérations de la pensée doivent à la langue. Kant est bien discret sur ce point, comme l'avait déjà remarqué Hamann, bientôt imité par Herder. Leur «métacritique», qui renvoie la pensée «pure» à ses conditions empiriques et principalement langagières, peut être interprétée en différents sens. [...] Tel est le sens de la démarche de Humboldt, qui ouvre la voie à une connaissance empirique de l'homme, à la fois comparée et réfléchie. Il ne cherche pas à constituer une théorie du langage, fermée sur elle-même et réduite à un petit nombre de principes. L'absence même d'une «linguistique humboldtienne» tient directement à sa défiance vis-à-vis de ce que l'on pourrait nommer le paralogisme linguistique : l'oubli, par le théoricien, du langage avec lequel il théorise. Or l'objet «langue» que l'on constitue ne saurait être amputé de la part subjective du discours par lequel on le constitue. Humboldt n'oublie jamais cette autoréflexion. Il accomplit ainsi dans la diversité des langues ce que Kant avait accompli pour la connaissance objective.

Présentation de l'éditeur

La chose est entendue : c'est dans la langue que nous pensons. Mais est-ce pour autant la langue qui nous pense ? Depuis les tentatives philosophiques immédiatement postkantiennes aux plus récents postulats théoriques des sciences humaines, la langue a progressivement acquis un prestige énigmatique : ultime « condition de possibilité » de la connaissance, matrice même du penser humain. Mais que la linguistique décrète que c'est la langue qui nous parle, la psychanalyse que notre inconscient est structuré comme un langage ou l'histoire que les énoncés individuels sont modelés par un paradigme discursif qui les agit d'en deçà, c'est toujours au nom d'une certaine compréhension du langage qu'est proclamée la détermination du connaître par le parler. Cette étude s'attache, au contraire, à refonder philosophiquement les concepts clefs de la théorie de la langue avant d'en étudier l'incidence au sein de ces disciplines qui la prennent pour objet linguistique, rhétorique ou encore herméneutique. L'analyse des conceptions du langage à l'oeuvre au sein de l'éthique de la discussion, chez Foucault, Lacan ou Benjamin permet ainsi d'éclairer d'un nouveau jour tout un pan des sciences humaines.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Idées cadeaux de Noël
Idées cadeaux pour les enfants, les passionnés de high-tech...et plus encore! Retrouvez notre sélection rien que pour vous.

Détails sur le produit

Commentaires en ligne

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoile


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?