• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par monteslivres.
EUR 22,30 + EUR 2,99 Livraison en France métropolitaine
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par RecycLivre
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Attention ! Ancien support de bibliothèque, plastifié, étiquettes... Merci, votre achat aide à financer des programmes de lutte contre l'illettrisme à travers le monde. Expédition depuis la France.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Le pont suspendu : Ou l'Histoire jamais racontée Broché – 23 août 2007


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
EUR 22,30
EUR 22,30 EUR 1,76

Romans et littérature
click to open popover

Offres spéciales et liens associés

  • Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iOS et Android et facilitez vos achats sur smartphones et tablettes ! Découvrez les avantages de l'application Amazon.

  • Outlet Anciennes collections, fin de séries, articles commandés en trop grande quantité, … découvrez notre sélection de produits à petits prix Profitez-en !

  • Tout à moins de 5 euros ! Découvrez notre sélection de produits à petits prix... Profitez-en !

  • Publiez votre livre sur Kindle Direct Publishing en format papier ou numérique : C'est simple et gratuit et vous pourrez toucher des millions de lecteurs. En savoir plus ici .
  • Plus de 10 000 ebooks indés à moins de 3 euros à télécharger en moins de 60 secondes .


Description du produit

Extrait

LE TEMPS COMPTÉ

KALAPANI

Jamais personne n'a conté cette histoire. Des cortèges de femmes, la tête couverte d'un voile, cherchant refuge au temple de Shiva dans la ville sainte de Bénarès, faisant à maintes reprises le tour du sanctuaire, en disant leurs prières intimes. Leurs fardeaux, leurs tragédies, les raisons de leur présence ici, sont cachés dans les couches de leurs habits - leurs orhnis, saris et cholis, dévoilant les lignes de leurs ventres fertiles entre les plis subtils des fines étoffes. Ce sont en général des rands, des veuves de brahmanes qui ont échappé au bûcher funéraire grâce à l'abolition du sati, en 1829, par les Britanniques. Sans maris pour les faire vivre, nombre d'entre elles sont réduites à la misère et leurs belles-familles les abandonnent, surtout celles qui n'ont pas de fils. Ces malheureuses sont venues grossir les rangs des femmes qui chantent par groupes aux coins des rues, dans les jardins, dans les marchés et aux mariages, et appartiennent en général à la secte des vaishnavites, les disciples de Vishnu. Les archives de l'émigration des travailleurs indiens aux Antilles montrent que les émigrantes étaient pour la plupart des veuves des brahmanes.
On est en 1879, et ces femmes ont été transportées en train de Bénarès au port de Calcutta. Des barques les amènent à L'Artiste, un navire ancré dans le puissant fleuve Hooghly. La passerelle cliquette et oscille dangereusement lorsque les émigrantes se pressent pour monter sur le pont. À bord, celles qui partent seules gardent la tête baissée à l'appel de leurs noms. Celles qui sont mariées, certaines à la va-vite, dans les gares d'immigration pour trouver une protection masculine, restent à un pas derrière leur époux. Il y en a parmi elles d'intrépides, des femmes fières aux yeux farouches, mais beaucoup sont anxieuses et craintives. À l'entrepôt de Garden Reach, elles se sont déclarées travailleuses immigrantes et on leur a promis de les protéger jusqu 'à leur arrivée à Trinidad - ou «Chinidad» -, le pays du sucre. Elles gagneront beaucoup d'argent sans trop se fatiguer parce qu'elles tamiseront du sucre pendant toute la journée.
Il faut un jour entier pour charger le navire : il y monte des familles, des hommes célibataires, et cette foule de femmes qui se tiennent les coudes. Sur L'Artiste, en 1879, elles l'emportent d'un tiers sur les hommes - chose rare dans ces premiers voyages de travailleurs sans attaches. Les hommes seuls dorment dans une vaste zone à la proue du navire, les familles occupent la partie médiane, les femmes célibataires sont reléguées à l'arrière.
Finalement, lorsqu 'ils sont tous à bord - hommes, femmes, quelques enfants; des topazes pour laver le pont du navire; des sirdars, des cuisiniers, dont des hommes de Madras parlant l'anglais et l'hindi ; un médecin et deux infirmières -, le pont branlant se lève en pivotant et le bateau démarre, tiré par un remorqueur dans un dan­gereux canal jusqu'à l'île de Saugor. Les voix du quai faiblissent, puis s'éteignent. Le soir tombe au sortir du golfe du Bengale, l'Inde s'éloigne dans l'immensité de la mer, avec l'eau pour unique horizon - seul le pani, pani, parti...
Mes aïeules, ma propre arrière-grand-mère, franchissant l'inconnu du kala pani, les eaux noires qui séparent l'Inde des Antilles.

Présentation de l'éditeur

De l'Inde à Trinidad, de Trinidad au Canada, ce livre de Ramabai Espinet nous entraîne dans un admirable roman des origines. Confrontée brutalement à l'agonie de son frère, Kello, qui vient d'être hospitalisé, Mona, une documentaliste âgée de quarante-deux ans, va se retrouver presque malgré elle à fouiller son passé et celui de sa famille. Vers la fin du XIXe siècle, sa jeune arrière-grand-mère, Gainder, fait partie des cinq cent mille Indiens qui émigrent aux Antilles, pour cultiver la canne à sucre à la place des Noirs suite à l'abolition de l'esclavage. Arrivée sur l'île de La Trinité, Gainder fonde une famille, les aïeux de Mona. La hantise du déracinement brutal a toujours obsédé cette famille qui, dans les années 1970, se voit forcée de quitter Trinidad pour le Canada. Après un siècle d'intégration difficile, elle développe, au fil des générations, des attitudes contrastées à l'égard de la terre et de leurs racines : pour le grand-père de Mona, la terre, acquise de haute lutte, est la patrie et le point d'ancrage, mais pour le père de la narratrice, la propriété rurale est un obstacle à la modernité. Du point de vue des petits-enfants, elle représente un refuge, le berceau des origines. Cependant, lorsque survient la maladie qui ronge Kello, le sida, les choses vont se précipiter révélant des sentiments jusqu'alors enfouis. De son lit d'hôpital, il mandate Mona pour qu'elle lui rachète la terre où ils sont nés. Celle-ci accepte malgré le sentiment ambigu qu'elle éprouve. Cette terre qui l'a vue grandir fait partie des liens de possession dont elle voulait se libérer et dont, adolescente, elle a souffert avec tout le cortège et le poids des traditions pesant sur les femmes indiennes.
Ce récit intense et limpide puise son énergie dans une poésie spontanée qui emporte. Plusieurs voix se répondent, se croisent, se font écho comme pour sauvegarder la mémoire précieuse d'un monde perdu, dont on a à la fois le douloureux souvenir et la sensation nostalgique inavouée d'un éden. Mona retrouve alors, dans ces moments difficiles, tous les membres de sa famille, retraçant ainsi des destins divers sur l'île magique de La Trinité. À fleur de peau comme au fond des coeurs, cette histoire jamais racontée prend ici sa dimension épique. Elle est la chanson de geste de ces populations indiennes des Indes qui, arrachées à leur pays, rechercheront toute leur vie un refuge, une patrie, comme une quête impossible.

Le Pont suspendu est le premier roman de Ramabai Espinet. Née à Trinidad et Tobago, l'auteur partage sa vie entre le Canada, Trininad et l'Inde. Le théâtre, la poésie, les livres pour enfants demeurent ses principales activités.

"Terres étrangères", collection dirigée par Olivier Delavault.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires client

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
Partagez votre opinion avec les autres clients

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?