Cliquez ici Cliquez ici cliquez_ici. CDV Cloud Drive Photos En savoir plus cliquez_ici nav_Renewed cliquez_ici En savoir plus En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles
4

le 9 août 2014
c'est presque parfait
on imagine facilement un logiciel littéraire aussi puissant
il sera par contre très difficile a concevoir ( voir mon site : [...])
l'intrigue en arrière plan est bien d’actualité
bravo a l'auteur !!!

RCAB.FR
|0Commentaire|Signaler un abus
le 7 avril 2007
J'ai beaucoup aimé "Romanesque 2.0".

La fin m'a scotchée. Je ne m'y attendais

pas du tout, et pourtant dieu sait si je lis nombre de "polars". J'ai été très amusée aussi de trouver au milieu du livre la phrase de Proust qui commence "la recherche du temps perdu" car je crois que c'est la seule phrase qui commence un livre que je connais et que je cite avec Salambo.

En ces temps pré-électoraux ce livre sort à point nommé. Et j'ai adoré l'idée de ce logiciel d'écriture et surtout la morale finale, en fait rien ne vaut d'écrire soi-même, même si on a besoin d'un facteur déclencheur.

Ce fut un plaisir et souvent dans ce roman les étoiles étaient au rendez-vous. Il y a aussi une très jolie phrase sur les nuages.
Une personne a trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 26 avril 2007
J'ai trouvé ce livre très intéressant surtout à la lumière des derniers événements en Gare du Nord par exemple, ou des émeutes de l'année dernière. Ce livre entre donc en résonnance avec l'actualité alors qu'il a été écrit bien avant et révèle une banlieue soumise à ses contradictions et ses manipulations dans une intrigue policière sympa, ancrée dans des lieux que beaucoup de banlieusards connaissent.

La lecture de ce livre pourrait permettre de prendre conscience de la nécessité de faire un choix de vote vers un parti ou des personnes ayant un programme « plus humaniste » que violent et répressif.
Une personne a trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 6 avril 2007
Romanesque 2.0, c'est d'abord un solide polar sur fond de manipulation politique. Mais c'est aussi, dans le roman, le nom d'un logiciel d'aide à l'écriture de roman ! D'où une interrogation sous-jacente sur l'acte de création.

L'effet d'abîme est vertigineux dans la dernière partie, où on ne peut plus distinguer avec netteté ce qui est fiction ou réalité, savoir qui écrit ou qui "est écrit", deviner ce qui va rester lettre ou prendre vie...

Le roman est à l'image de Kaiser et Wallace, les deux chiens. L'un va mourir. Quant à l'autre...

A suivre !
2 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici