Choisir vos préférences en matière de cookies

Nous utilisons des cookies et des outils similaires qui sont nécessaires pour vous permettre d'effectuer des achats, pour améliorer votre expérience d'achat et fournir nos services, comme détaillé dans notre Avis sur les cookies. Nous utilisons également ces cookies pour comprendre comment les clients utilisent nos services (par exemple, en mesurant les visites sur le site) afin que nous puissions apporter des améliorations.

Si vous acceptez, nous utiliserons également des cookies complémentaires à votre expérience d'achat, comme décrit dans notre Avis sur les cookies. Cela inclut l'utilisation de cookies tiers dans le but d'afficher et de mesurer des publicités basées sur les centres d'intérêt. Cliquez sur «Personnaliser les cookies» pour refuser ces cookies, faire des choix plus détaillés ou en savoir plus.

Personnaliser les cookies

Commentaire client

Commenté en France le 21 septembre 2019
Link's Awakening possède une place particulière dans mon cœur, et dans beaucoup d'autres, j'en suis sûr et certain.

D'une part, il a été la première transposition de la saga Zelda sur une portable de Nintendo, soit le Gameboy. Mais il a aussi fait preuve de créativité et d'ingéniosité pour faire face à l'ergonomie de cette console : le pad directionnel en forme de croix et les deux boutons A et B. Nous pouvions associer divers objets à ces boutons et non plus les symptomatiques épée et bouclier. L'approche des énigmes s'en trouvait changée et le jeu était ultra dynamique par cette approche, voir nerveux pour un Zelda. Ce qui fait que, à l'époque, et pour l'avoir terminer une bonne dizaine de fois, en deux après-midi, on pouvait sincèrement le torcher.

Alors, qu'apporte ce remake en dehors de son aspect graphique. Si j'étais méchant, je dirais rien. Comme je suis poli (mais méchant quand même), je vais dire : pas grand chose. Les dialogues sont les mêmes, aucune nouvelle quête annexe. Vous avez bien la présence d'un éditeur de donjon (pour tâter le terrain pour un futur Zelda Maker ? Pourquoi pas !) ou ces coquillages en plus grand nombres mais cela va s'arrêter là. Vous gagnez quelques animations supplémentaires lorsque vous sautez, vous déplacez en diagonal, etc., mais pas forcément pour plus de dynamisme. Et la baisse de framerate est juste incongru pour un titre pareil et j'ai trouvé les temps de chargement un poil long lorsque vous entrez et sortez d'un donjon, d'une bâtisse ou d'une caverne! Notez quand même une réorchestration de la bande son vraiment plaisante et la caméra suit désormais les déplacements de Link en extérieur.

En conclusion, quel est l'intérêt de ce remake de Link's Awakening ? Hormis l'aspect collection ou à moins de vouloir retrouver une aventure « classique », ce remake, plus que graphique qu'autre chose, n'a que peu d'intérêt. Je vous avouerai, et j'assume, que je l'ai pris pour l'aspect collection. Mais après le rouleau compresseur qu'est Breath of the Wild qui transcende une liberté de jeu, qui a redéfini l'aventure avec un grand A initialement lancé depuis son premier épisode sur Nes, en nous éloignant de ces rpgs et aventures en mode gps et assisté, Nintendo ne peut plus faire machine arrière sur un genre qu'il a lui-même redéfini. Alors soit Nintendo décide encore d'innover avec un côté « Four Swords » par exemple façon Hack'n Slash, avec des classes et/ou espèces qui peuplent Hyrule et compétences, nous pouvons imaginer plein d'éléments de gameplay encore inexplorés. Soit on se rendort, comme Link, au royaume des songes du Poisson-Rêve, et nous attendons patiemment la sortie du prochain « vrai » opus de la saga et non encore un énième remake. Aussi bon soit-il !
103 personnes ont trouvé cela utile
Signaler un abus Lien permanent

Détails sur le produit

4,8 sur 5 étoiles
4,8 sur 5
5 140 évaluations