Choisir vos préférences en matière de cookies

Nous utilisons des cookies et des outils similaires qui sont nécessaires pour vous permettre d'effectuer des achats, pour améliorer votre expérience d'achat et fournir nos services, comme détaillé dans notre Avis sur les cookies. Nous utilisons également ces cookies pour comprendre comment les clients utilisent nos services (par exemple, en mesurant les visites sur le site) afin que nous puissions apporter des améliorations.

Si vous acceptez, nous utiliserons également des cookies complémentaires à votre expérience d'achat, comme décrit dans notre Avis sur les cookies. Cela inclut l'utilisation de cookies tiers dans le but d'afficher et de mesurer des publicités basées sur les centres d'intérêt. Cliquez sur «Personnaliser les cookies» pour refuser ces cookies, faire des choix plus détaillés ou en savoir plus.

Personnaliser les cookies

Commentaire client

Commenté en France le 12 février 2020
A la réception du colis, on se demande s'il s'agit bien du gros casque circumaural qu'on a commandé, tellement la boite est petite, tellement le poids est léger. Lorsqu'on ouvre la boite, on voit que le casque prend peu de place, ainsi replié. C'est un avantage. La version brune que j'ai achetée (léger supplément de prix par rapport aux autres versions) est super jolie. Tout est parfaitement réalisé, doux en couleur, doux aussi au toucher, agréablement cosy. Le confort surprend agréablement, le bandeau est réglable et généreusement matelassé, et le poids total demeure contenu. Le rendu sonore est plus qu'agréable. Il est gratifiant. Pour un prix nettement dérisoire, vous venez de l'assurance de bénéficier du son "grandeur nature" tel que l'a voulu l'ingénieur du son. C'est ni le son caricatural "tout basses" des casques Sony de même prix, ni le son désespérément nasillard des caques ouverts. A titre de comparaison, le son qui est délivré par ce casque OneOdio est pareil à celui qui est délivré par des écouteurs "intra" d'excellente qualité tels Aukey T21 (Bluetooth). Il n'y aura jamais les infimes grésillements "trames réseau" durant les plages de silence, défaut propre à certains écouteurs Bluetooth qui s'auto-polluent. Et il n'y aura jamais l'effet d'occlusion qui est un effet acoustique gênant propre à tous les écouteurs "intra", lequel effet d'occlusion renvoie vers votre tympan tous les sons que votre corps produit : votre propre parole, les bruits de respiration, les bruits de mastication, de déglutition, et aussi, éventuellement, les infrasons émis par le squelette lorsque vous marchez sur un sol dur. Ce casque OneOdio, qui est un casque circumaural et filaire, restera donc immunisé contre les deux nuisances décrites plus haut. En ce qui concerne l'isolation par rapport aux bruits ambiants, elle est quasi-inexistante, et cela me convient. Lorsque je suis chez moi, au calme, je n'aime pas écouter "dans une bulle". Si je veux gagner en liberté, écouter à l'endroit exact qui me plait, j'utilise Bluetooth. Je branche le casque OneOdio sur l'adaptateur "TaoTronics Bluetooth 5.0 aptX" dont je ne sais pas s'il est "faible latence" en mode RX (réception), mais dont je sais par expérience qu'il est incroyablement minuscule et léger.
Pour garantir une faible latence et éviter tout souci futur au niveau de l'appairage Bluetooth, je viens de commander la paire "Avantree Transmetteur et Récepteur Bluetooth Pré-appairé aptX".
Ceci dit, comment faire pour que celui qui écoute la TV via Bluetooth, n'écope pas du son à niveau fixe "plein pot" dans ses écouteurs Bluetooth (généralement démunis de réglage de volume) et comment faire pour qu'il puisse commodément régler l'intensité du son à sa meilleure convenance?
Il faut profiter de ce que le câble du casque OneOdio est amovible (avantage qui mérite d'être signalé). Il suffit d'insérer un "InLine Câble Audio Fin Jack 3,5 mm St/BU avec contrôle du Volume 0,25 m".
*****
Si vous vous posez des questions audiophiles en matière de casques audio, lisez la suite.
*****
Pour garantir la courbe de réponse de n'importe quel casque audio de 32 ohm, il doit rester alimenté par une source électrique dont l'impédance de sortie demeure significativement plus basse que disons, 10 ohm. Ici, si on insère le câble qui règle le volume, l'impédance de la source varie selon la position de la molette de réglage de volume, entre 10 ohm et 550 ohm. On s'imagine qu'on va dénaturer le son. Pas tant que cela. Ces 10 ohm à volume maxi, et ces 550 ohm à -25 dB, sont des résistances pures qui ne varient pas en fonction de la fréquence. Certes, il y aura des différences sur la courbe de réponse en fréquence, entre molette d'atténuation réglée à 0 dB, et molette d'atténuation réglée à -25 dB. Plus on atténue, plus il peut apparaître une bosse dans le bas médium. Plus on atténue, plus une tendance à la remontée au-delà de 3 kHz se marquerait car l'augmentation de l'impédance de la bobine mobile aux hautes fréquences devient de peu d'importance par rapport à l'impédance de la source, très élevée. On parle de variations de l'ordre d'une paire de décibels par rapport à la courbe de réponse de référence. Maintenant, penchez-vous sur les courbes isophoniques telles que relevées par Fletcher-Munson en 1933. Elles démontrent que physiologiquement, le simple fait de changer le volume d'écoute, fait changer la courbe de réponse de notre système auditif. Et là, on parle de dizaine de décibels. En plus de cela, il est notoire mais peu prouvable par la science, que la hauteur perçue d'une note ou d'une voix chantée peut varier en fonction de son intensité. Faites l'expérience en baissant brutalement le son de votre ampli de 15 dB, en partant d'un niveau de 85 dB(A) au débouché du conduit auditif. Au terme de chaque baisse d'intensité, le système auditif prend 2/10 de seconde pour réajuster sa sensibilité, mais durant telle période d’accommodation il erre en ce qui concerne la hauteur du son qui persiste à 70 dB(A). Alors voilà, en guise d'hygiène auditive, pour bien profiter de la musique sans abîmer son système auditif, il faut lui fournir 80 dB(A) +/- 2 dB en valeur crête au débouché du conduit auditif. C'est trop intense au cas où vous devez vous concentrer sur autre chose. Établissez alors le compromis à 70 dB(A) en valeur crête, et cessez de vous étonner comme quoi en baissant le volume de 10 dB, il manque les basses profondes. C'est Fletcher-Munson qui veut cela, autrement dit, votre propre physiologie. Ni votre casque ni son mode d'attaque (en tension vs. en courant) n'y sont pour quelque chose.
2 personnes ont trouvé cela utile
Signaler un abus Lien permanent

Détails sur le produit

4,5 sur 5 étoiles
4,5 sur 5
446 évaluations