Choisir vos préférences en matière de cookies

Nous utilisons des cookies et des outils similaires qui sont nécessaires pour vous permettre d'effectuer des achats, pour améliorer votre expérience d'achat et fournir nos services, comme détaillé dans notre Avis sur les cookies. Nous utilisons également ces cookies pour comprendre comment les clients utilisent nos services (par exemple, en mesurant les visites sur le site) afin que nous puissions apporter des améliorations.

Si vous acceptez, nous utiliserons également des cookies complémentaires à votre expérience d'achat, comme décrit dans notre Avis sur les cookies. Cela inclut l'utilisation de cookies tiers dans le but d'afficher et de mesurer des publicités basées sur les centres d'intérêt. Cliquez sur «Personnaliser les cookies» pour refuser ces cookies, faire des choix plus détaillés ou en savoir plus.

Personnaliser les cookies

Commentaire client

500 PREMIERS REDACTEURS D'AVIS
Commenté en France le 29 novembre 2019
Style: X3Commentaire client Vine (Club des Testeurs) sur un produit gratuit( Qu'est-ce que c'est ? )
Premièrement, en tant qu'infirmière ayant travaillé 6 ans en cardiologie, quelques informations et recommandations au sujet de la tension artérielle (ne se substituant évidemment pas à une consultation médicale)

La tension artérielle (TA) est le reflet de la pression exercée par le sang sur la paroi des artères, elle est mesurée en millimètres de mercure (mmhg -> ex : 121/69 mmHg) ou en centimètres de mercure (cmHg -> ex : 12/7 cmHg).
Le 1er chiffre correspond à la tension systolique (TAS, durant la systole : durant la contraction du cœur, donc l'expulsion du sang dans les artères) et le 2ème à la tension diastolique (TAD : durant la diastole : durant la dilatation du cœur, donc son remplissage).

L'hypertension artérielle (HTA) est donc définie par une force trop élevée s'exerçant contre les parois des artères, les abîmant à la longue, entraînant des risques de pathologies cardiovasculaires (AVC, infarctus du myocarde) ou rénales (insuffisance rénale).

La TA optimale est inférieure à 120/80, la TA est considérée comme normale jusqu'à 129/84, et normale/haute jusqu'à 139/89.
Au-delà de 140/90, soit au-delà de 140 de TAS et/ou 90 de TAD on considère qu'il y a HTA (avec différents grades)

L'hypertension artérielle est très courante, il y a de nombreux traitements disponibles (médicamenteux ou non !), mais pour être traitée, elle nécessite d'être avant tout diagnostiquée, et suivie.

C'est pourquoi votre médecin traitant surveille normalement votre TA régulièrement, même pour une consultation qui porte sur un autre motif.
Les personnes souffrant d'HTA ont donc particulièrement tout intérêt à surveiller régulièrement leur TA, même si elles ne prennent pas de médicament pour ce motif

Avec les tensiomètres compacts et à faible coût qui existent aujourd'hui, il est très facile pour les personnes atteintes d'HTA de faire leur propre suivi de TA à la maison, en respectant seulement quelques règles de bonne pratique :

- toujours prendre sa TA au même moment de la journée, au calme, au repos, assis depuis au moins 15 minutes, sans avoir mangé ni bu dans la demi heure précédente.
- matériel adapté : il existe des brassards de toutes les tailles, adaptés à toutes les corpulences, il est important de se procurer un brassard adapté à la taille de votre bras.
- bien positionner le brassard : le bas du brassard doit se trouver 2cm au dessus du pli du coude, la flèche indiquant l'artère doit être positionnée au niveau de l'artère radiale (extérieur du bras) ou au niveau de l'artère cubitale/ulnaire (intérieur du bras). Cherchez un schéma sur internet pour être sûr, puis prenez un repère sur votre bras (cicatrice, grain de beauté, etc...), ou bien essayez de sentir vos artères sur votre bras
- prendre une première mesure, puis une deuxième au même bras 3 minutes plus tard, la 2ème mesure est celle que vous garderez pour votre suivi
- occasionnellement, prendre la mesure aux 2 bras (une différence de TA importante (>15mmHg) peut indiquer certaines pathologies augmentant le risque cardiovasculaire), auquel cas, si vous avez une grande différence de tension aux 2 bras, retenez celui qui a la TA la plus élevée, et c'est sur celui ci que vous devez mesurer votre TA (et oui, pas de triche 😄)
Si vous n'avez pas de différence de TA (ou minime) entre les 2 bras, prenez la au bras gauche (sauf contre-indication : fistule pour la dialyse, ou bien antécédent de curage ganglionnaire axillaire)

Le fonctionnement d'un tensiomètre : le brassard gonfle jusqu'à couper la circulation artérielle, puis se dégonfle, mesurant pendant ce temps à quel niveau de pression le capteur sent la reprise du pouls (TAS), puis la diastole (TAD).

Je crois que j'ai fait le tour ! En espérant que ça puisse apporter des informations utiles à certains !

Maintenant mon évaluation pour ce tensiomètre : il est super , il fonctionne parfaitement et l'utilisation est simple et confortable ! Je ne compare pas avec ceux que j'ai utilisés à l'hôpital bien sûr, qui sont du matériel qu'on peut considérer comme "industriel", mais avec celui que j'ai à la maison, et que j'avais payé 22€. Les 2 sont justes et donnent les mêmes mesures bien entendu, la différence se porte plus sur des détails de confort d'utilisation.

Points positifs
- fonctionne sur piles (4 piles AA fournies) ET peut-être rechargé à l'aide d'un câble DC6V (il le semble que c'est standard pour les tensiomètres) qui se trouve très facilement (et en insérant des piles rechargeables bien entendu)
- brassard rigide : bien plus simple à positionner sur son propre bras avec une seule main qu'un brassard souple, donc aide à prendre des mesures plus justes, et moins douloureux à l'inflation qu'un brassard souple (et encore j'ai une tension basse donc le brassard se gonfle peu ! Pour les personnes hypertendues le brassard peut gonfler énormément, procurant une pression très forte sur le bras)
- memoire de 60 mesures pour 2 utilisateurs, la sélection de l'utilisateur est très simple, c'est juste un interrupteur à décaler
- le tuyau pour gonfler le brassard se clipse au corps de l'appareil, et non juste enfoncé comme c'est souvent le cas, donc pas de risque qu'il soit éjecté par la pression pendant l'insufflation
- affichage date/heure avec réglage simple
- housse de rangement et de transport zippée fournie
- 2 manuels d'instructions fournis : un très détaillé, et un simplifié (qui peut-être laissé dans la housse, à portée de main si besoin)
- mesure très rapide
- indication à l'écran du bon positionnement du brassard
- qualité des matériaux utilisés (assez flagrant par rapport à mon autre tensiomètre)

Points mitigés :
- Prix (59€), bien que la qualité soit présente et qu'il y ait parfois des promotions
- le point sur le brassard pour indiquer où placer l'artère n'est pas forcément facile à trouver, mais puisque l'appareil confirme le bon positionnement du brassard, ça va
- il faut rajouter 10€ pour avoir le modèle avec le bluetooth

En bref, si vous avez un petit budget, vous pouvez prendre un modèle moins cher, ils sont justes également (à la limite testez le lors d'une consultation médicale pour être sûr !), mais si vous avez le budget, je vous recommande ce modèle à 100%, voire même tant qu'à faire avec le bluetooth et l'application. Je l'ai vu à différents prix sur Amazon (Black friday oblige...) donc n'hésitez pas à chercher l'offre la plus intéressante ;)

Prenez soin de vous et de votre santé !
364 personnes ont trouvé cela utile
Signaler un abus Lien permanent

Détails sur le produit

4,7 sur 5 étoiles
4,7 sur 5
3 371 évaluations