EUR 6,90
  • Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
La porte des Enfers a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

La porte des Enfers Poche – 7 septembre 2013

4.3 étoiles sur 5 43 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 6,90
EUR 6,90 EUR 6,45
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Harry Potter Harry Potter

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • La porte des Enfers
  • +
  • Ouragan
  • +
  • Le soleil des Scorta - Prix Goncourt 2004
Prix total: EUR 18,50
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Revue de presse

Laurent Gaudé, le Prix Goncourt 2004 a écrit une fable sur le thème de la vengeance et du pardon...
La Porte des enfers est un récit fantastique, genre dans lequel Laurent Gaudé s'engouffre avec un culot assumé. Pourtant, ses personnages sont totalement incarnés. Il peut se permettre de leur offrir de longs et poignants monologues comme dans une pièce de théâtre. Et ce sont bien eux qui font la force de ce livre très singulier. «Ce qui est écrit ici est vivant là-bas», souligne, à la fin de La Porte des enfers, l'auteur qui ajoute avoir écrit pour ses morts. Ses lecteurs lui sont reconnaissants. (Françoise Dargent - Le Figaro du 1er octobre 2008)

Fusillade en pleine rue, à Naples, entre deux groupes mafieux. Les passants s'affolent, courent dans tous les sens. Le petit Pippo, 6 ans, que les bras de son père, Matteo, n'ont pas suffi à protéger, est mortellement atteint. C'est la fin d'une famille, un peu la fin du monde, et le début de la tragédie fantastique que nous offre Laurent Gaudé...
Ici, le cadre de l'intrigue n'est pas une antiquité imaginaire, mais cette Italie méridionale qu'il avait su mettre en scène dans Le Soleil des Scorta (prix Goncourt, Actes Sud, 2004). C'est donc Pippo lui-même, revenu sur terre, qui se chargera d'éliminer l'homme qui l'a tué une vingtaine d'années plus tôt. Le roman navigue sans cesse entre ces deux périodes. Laurent Gaudé, qui connaît son métier, réussit à nous tenir en haleine tout au long de cette fable. (Robert Solé - Le Monde du 10 octobre 2008) --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Présentation de l'éditeur

Matteo vient de perdre son fils lors d'une fusillade à Naples. Nuit après nuit, au volant de son taxi vide, il s'enfonce dans la solitude et parcourt au hasard les rues de la ville. Un soir, dans un minuscule café, il fait la connaissance du patron, Garibaldo, de l'impénitent curé Mazerotti et, surtout, du professeur Provolone, personnage aussi érudit que sulfureux, qui tient d'étranges discours sur la réalité des Enfers. Et qui prétend qu'on peut y descendre...

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché
Les ouvrages de Laurent Gaudé ne laissent jamais indifférents. Dans chacun, on retrouvera toujours un chapitre un paragraphe, ou une phrase qui vous marquera à tout jamais par sa puissance, sa violence, sa profondeur. rappelez-vous du premier chapitre du Soleil des Scorta. Rappelez-vous du pacte entre le roi Tsongor et son vieux serviteur. Et bien, dans ce dernier roman, c'est peut-être tout le livre qui restera profondément ancré en vous tant c'est fort, puissant et à la fois intime. On parle ici de mort, de douleur et de souvenirs, sans nostalgie, au plus profond de soi. Chapeau bas, M. Gaudé!
Remarque sur ce commentaire 26 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Quelle puissance, quelle force dans ce superbe roman, somptueusement écrit,d'une violence,d'une sensibilité et d'une tendresse infinies !
Mazerotti,un curé napolitain en rupture de ban qui accueille dans son église de Santa Maria del Purgatorio tous les éclopés de la nuit, clochards,filles de douleur et déments;Garibaldo, un bistrotier; Grace,une prostituée;Provolone, un "professeur" un peu fou et homosexuel; Matteo,un chauffeur de taxi;Giuliana, une pauvresse, massacrée par la vie;Pippo, un enfant assassiné, sont les héros de cette tragédie qui nous plonge dans un univers littéralement "dantesque" où la mort rôde en permanence, toujours prête à happer ses proies, quand la raison chancelle, quand le courage faiblit, quand le sort et les éléments,déchaînés, " pèsent comme un couvercle et nous versent un jour noir plus triste que les nuits ", quand le désespoir s'installe.
L'Apôtre Paul ( mais oui ! ) posait déjà La question essentielle :
"Mort où est ta victoire où est ton aiguillon ?".Hé bien tu ne peux rien, sinistre et hideuse compagne,lancinante et implacable rivale,contre la puissance de l'amour, portée par des êtres simples,humbles,méprisés sans doute, mais animés d'un fol espoir,clame ce Chant, car c'en est un et il est haletant,fiévreux, dépouillé et magnifique.
Tout commence par la mort, tragique, d'un tout petit et un assassinat sauvage. Et nous voilà descendu aux " Enfers." Une porte titanesque et noire, lourde comme les siècles,nous coupe, d'abord, le souffle. Elle s'entrebâille.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 11 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Il y a comme quelque chose de magnétique qui ce dégage des romans de Laurent Gaudé. On ne les lache pas mais eux ne vous lachent pas non plus pour vous poursuivre longtemps après.
J'ai beaucoup aimé l'histoire de ce couple déchiré par la mort de leur fils. Qu'est-ce qu'on ne ferait pas pour récupérer un être cher.
L'auteur nous rappelle que la mort n'est pas comme un divorce car elle est irréversible.
Le fantastique est bien dosé.
J'achète le prochain Gaudé les yeux fermés.
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Ludwig Jean Sébastien TOP 100 COMMENTATEURS le 3 juillet 2010
Format: Broché
Alors qu'il accompagne son jeune fils unique à l'école, Matteo, chauffeur de taxi napolitain, se retrouve au milieu d'un règlement de compte entre mafieux qui se passe en plein jour et en pleine rue. Son fils Pippo âgé de 6 ans est tué. Il a reçu une balle perdue en plein ventre. Un tel drame fait basculer toute la famille dans un monde de désespoir absolu. Guiliana, son épouse, exige de son mari soit qu'il lui ramène Pippo à la maison soit qu'il le venge en tuant le mafieux qui a tiré. Matteo retrouve trace de l'homme en question, mais n'a pas le courage de presser sur la détente au moment voulu. Sa femme l'abandonne et va cacher sa tristesse dans son village natal. Toutes les nuits, Matteo désespéré, erre dans Naples à bord de son taxi qui roule pour rien si ce n'est pour trouver une raison de continuer à vivre' Vingt ans plus tard, Pippo exerce une vengeance d'une cruauté absolue sur la personne du tireur. Comment Matteo a-t-il fait pour faire revenir son fils des Enfers ? Quel prix a-t-il dû payer pour cette étrange vengeance ?
Un roman de très belle facture dans un registre fantastique plutôt échevelé. Cartésiens et autres rationalistes sont priés de s'abstenir. Si l'on veut apprécier le discours, il faut laisser toute raison au vestiaire car on est embarqué dans le surréel, le paranormal et l'au-delà des choses. Gaudé nous entraîne dans une descente aux enfers un peu grand guignolesque en compagnie de personnages déjantés et marginaux puis il procède à des échanges tout aussi rocambolesques.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Laurent Gaudé a choisi la ville de Naples (comme dans Le Soleil des Scorta) mais l'évoque vec un regard un peu plus noir cette fois.
Il nous raconte la survie d'une famille après la mort accidentelle du fils, Pippo. On accompagne la descende aux enfers de son père qui a assisté, impuissant, à la mort de son fils et qui va vouloir le ramener d'entre les morts.
Vous ne resterez pas insensible à la lecture de ce roman, accrochez-vous!
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?