• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 4 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
La porte du ciel a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Bon marché et sécurisé. Articles d'occasion contrôlés.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

La porte du ciel Broché – 5 janvier 2017

4.1 étoiles sur 5 13 commentaires client

Voir les 3 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 19,90
EUR 19,90 EUR 6,39
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

préparez-vous pour l'été préparez-vous pour l'été

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • La porte du ciel
  • +
  • Danser au bord de l'abîme
Prix total: EUR 38,90
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Description du produit

Présentation de l'éditeur

Alors que la Guerre de Sécession fait rage, deux fillettes que tout oppose, deux destins, vont se croiser.

Au cœur de la Louisiane et de ses plantations de coton, deux fillettes grandissent ensemble. Tout les oppose. Eleanor est blanche, fille de médecin ; Eve est mulâtre, fille d'esclave. Elles sont l'ombre l'une de l'autre, soumises à un destin qu'aucune des deux n'a choisi. Dans leur vie, il y aura des murmures, des désirs interdits, des chemins de traverse. Tout près, surtout, il y aura la clameur d'une guerre où des hommes affrontent leurs frères sous deux bannières étoilées.
Plus loin, dans l'Alabama, des femmes passent leur vie à coudre. Elles assemblent des bouts de tissu, Pénélopes modernes qui attendent le retour des maris, des pères, des fils partis combattre. Leurs courtepointes sont à l'image des Etats-Unis : un ensemble de morceaux tenus par un fil – celui de la couture, celui de l'écriture.
Entre rêve et histoire, Dominique Fortier dépeint une Amérique de légende qui se déchire pour mieux s'inventer et pose avec force la question de la liberté.

Du bon usage des étoiles : prix Gens de mer, remis lors du festival Etonnants Voyageurs à Saint-Malo (2008).

Biographie de l'auteur

Dominique Fortier est née à Québec et vit aujourd'hui à Outremont (Montréal). Après un doctorat en littérature française à l'Université McGill, elle exerce notamment le métier de traductrice. Son premier roman, Du bon usage des étoiles (2008), a remporté le prix Gens de mer du festival Étonnants voyageurs de Saint-Malo. Elle a depuis publié Les Larmes de saint Laurent et, en compagnie de Nicolas Dickner, Révolutions. La Porte du ciel est son troisième roman.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Par Anouchka TOP 1000 COMMENTATEURS le 20 mai 2017
Format: Broché Achat vérifié
Je connaissais le roman fleuve, le roman mosaïque, le roman choral. Mais là je viens de découvrir le roman patchwork, avec en filigrane, la vie en Louisiane de deux fillettes que tout oppose L une blanche fille de médecin. L autre mulâtresse adoptée par la famille de ce même docteur.
Ce livre se compose de plusieurs scènes de la vie au moment de la guerre de sécession dans divers états du sud américain. Ces scènes sont entrecoupées de description de pièces constituant un patchwork. J ai apprécié certaines envolées lyriques, certaines descriptions de ce grand sud qui fascine tant la lectrice que je suis.
Certains y ont vu un hymne à la liberté. J avoue avoir eu beaucoup de difficultés à suivre la trame de ce récit décousu. Les morceaux de vie n ont pas réussi à s assembler pour réaliser une courtepointe aux accents magiques. J ai eu l impression d être baladée sans but et de perdre mon temps. La porte du ciel ne m a pas laissée entrer. Je suis restée sur le seuil, interdite et décontenancée.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Hami TOP 1000 COMMENTATEURS le 15 janvier 2017
Format: Broché
En Louisiane, au coeur des plantations de coton, un peu avant la guerre de sécession, et même pendant, où les noirs n'étaient pas libres et travaillaient comme des acharnés, sous l'oeil avisé du contremaître, le docteur Mc Coy, accompagné de sa fille, Eleanor, remarque Eva, une petite mulâtresse que l'on nomme aujourd'hui, métisse. Il décide de repartir avec elle ; et, c'est ainsi que les deux fillettes vont grandir ensemble, partageant la même chambre, presque comme deux soeurs, jusqu'à l'age adulte ; l'age où Eleanor prendra son envol pour vivre avec son époux et sa belle-mère.

Parallèlement, en Alabama, nous avons Jena, une esclave qui pleure ses enfants vendus. Où sont-ils ? Que deviennent-ils ? Sont-ils toujours vivants ?
C'est autour de ces deux histoires, voire, trois (l'auteure nous propulse, un bref instant, dans une autre époque, la nôtre, avec un prisonnier noir), que Dominique Fortier greffe des faits historiques de cette époque ségrégationniste mais sans trop s'attarder dessus, comme les prémices du ku klux klan, en 1865, l’émancipation des noirs, l'abolition de l'esclavage et cette guerre, où les noirs affranchis et esclaves étaient envoyés sur le terrain pour protéger les soldats blancs. L'une des plus meurtrières.

Dans l'ensemble, mon avis en ressort mitigé. J'ai trouvé l'histoire assez plate, presque sans saveur, et par moments, très longue, malgré une plume remarquablement belle. L'auteure fait le choix de ne pas approfondir certains faits, et de ne surtout pas approfondir le lien qui unit Eva et Eleanor même adultes.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Prodi TOP 1000 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 11 janvier 2017
Format: Broché Commentaire d‘un membre du Club des Testeurs ( De quoi s'agit-il? )
La guerre de sécession et ses « préquels » est un thème d’actualité, notamment au travers du cinéma (Free state of Jones, the birth of a nation) . L’auteure canadienne Dominique Fortier nous offre un portrait et une aventure forte au cœur de la Louisiane et de l’Alabama de l’époque coloniale, qui par moments nous rappellent un peu le grand classique « La case de l’Oncle Tom ». D’ailleurs l’une des héroïnes porte le nom de « Eve », doit-on y voir un clin d’œil à Evangeline dans le prestigieux roman ?

Bref, la vie de la plantation paraît immuable : les esclaves noirs cueillent les boutons blancs dans les champs de cotons. Les femmes cousent des morceaux tissus ensemble en attendant le retour de leurs guerriers.
C’est dans ce cadre que deux fillettes vont lier leurs vies.
Eleanor a une douce peau d'albâtre. Guenièvre ,de son nom d'adoption est appelée «Eve» . Elle a la peau couleur charbon. Ces deux petites filles que tout oppose vont être élevées ensemble, Eve la petite fille esclave, étant recueillie par un médecin, papa d’Eleanor. Elle devient alors à la fois bonne, et fille de compagnie. On suit ainsi la vie des deux petites filles dans cette famille bourgeoise, leur évolution et même leur début de vie d'adulte. L'auteure nous ouvre les portes de leur intimité et laisse un large champ visuel à ses lecteurs sur la vie de deux êtres humains que rien ne pourra rendre égal.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Loliky TOP 1000 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 4 janvier 2017
Format: Broché Commentaire d‘un membre du Club des Testeurs ( De quoi s'agit-il? )
Dominique Fortier, titulaire d'un doctorat en littérature française, sait utiliser avec finesse et intelligence ce que la fréquentation et l'amour des Belles Lettres lui ont appris, lui ont légué, transmis.
Son écriture est à l'image des grands auteurs classiques : elle écrit bien, et c'est de nos jours une qualité de plus en plus en voie de disparition.
Il y a, dans son style, quelque chose de précieux, de rare, et parfois il me semble retrouver George Sand. Je pourrais citer d'autres auteurs, auteurs calmes, reposants, précis, cultivés. Bouillonnants aussi, mais sachant tourner leur plume, mettre en mots leurs sentiments profonds, qui sont souvent forts, épris de justice, s'interrogeant sur leurs semblables, leur époque, avec acuité et sincérité.
Comme ils ont tous "des lettres", ils savent écrire, ils savent raconter.

Et c'est bien justement ce que fait Dominique Fortier.

Vous lirez tous avec intérêt et plaisir cette histoire contée d'une manière métaphorique, à l'image de ces courtepointes qui apparaissent à quelques endroits, racontant leur propre histoire, et qui ornent le roman, l'enserrent comme pour le contenir tout entier dans des mains qui ont mis leur cœur à le tisser et le coudre. Ainsi faisant, Dominique Fortier nous entraîne, selon sa chère habitude, dans des époques un peu éloignées des nôtres, pour raconter quelque chose de fort et de pathétique.
Ici c'est le coton, des femmes, des guerres, une page d'histoire, des sentiments de toutes les couleurs.
Des symboles. Des espoirs.

Un bel ouvrage.
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique