Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

La première loi, Tome 1 : Premier sang (Anglais) Poche – 13 février 2015

4.2 étoiles sur 5 27 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 9,89

nouveautés livres nouveautés livres

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Jadis synonyme de liberté et de progrès, l'Union n'est plus que l'ombre d'elle-même, minée par la corruption, les complots de toute sorte et l'incompétence notoire de ses dirigeants. Ces derniers n'ont aucune conscience des dangers qui les guettent : au nord, les clans barbares se rassemblent sous une bannière unique; du sud, où les forces du Gorkhul étaient jusque-là tenues en respect par l'armée régulière, proviennent de bien curieuses rumeurs. Bayaz, le Premier des Mages, sort de sa retraite millénaire pour sauver ce qui peut encore l'être. Son plan inclut un barbare philosophe, un jeune officier écervelé, un navigateur volubile, une intrépide chasseresse, un apprenti dépressif et surtout une grosse, grosse colère...

Biographie de l'auteur

Né en 1974, Joe Abercrombie vit à Londres. Cocktail décapant d'humour noir, d'aventure épique aux rebondissements imprévisibles et de personnages inoubliables, Premier sang, qui marque son entrée en littérature, tranche net dans le paysage de la fantasy contemporaine.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Par Guinea Pig TOP 500 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 24 mars 2010
Format: Broché
L'histoire générale, qui se déroule lentement en arrière plan, par touches parfois nébuleuses, n'est pas la raison principale pour laquelle j'ai apprécié ce livre.
L'intrigue parait intéressante, certes, mais sans rien de particulièrement original. Très vite le lecteur comprend qu'il lui faudra patienter, et lire les livres suivants, pour découvrir toute la trame. Cela n'a rien de lassant, car le livre est volontairement traité ainsi.
L'auteur nous présente dans ce livre son acte 1, où évoluent de nombreux personnages, mais où trois d'entre eux tiennent la vedette. Le style de J.A est très visuel ; il y a de multiples scènes d'action, bagarres en tous genres, sportives, sanglantes ou cruelles (pas tout à fait ma tasse de thé mais qui feront le bonheur de certain(e?)s), ainsi que de nombreuses descriptions, suffisamment courtes pour ne pas être ennuyeuses. Il y a également de fascinantes scènes de société (tout à fait ma tasse de thé !) où les personnages principaux évoluent de manière souvent désopilante.
En effet le point fort de J.A est certainement l'humour ; il est le plus souvent horriblement, atrocement, abominablement drôle, mais aussi parfois simplement drôle, avec malice.
L'acte 1 nous présente ainsi ses trois personnages principaux, fort occupés à tourner en rond dans leurs cages tels de pathétiques hamsters, bien incapables d'expliquer pourquoi ils continuent à faire tourner leur roue. Il se posent pourtant souvent la question, chacun leur tour, mais sans trouver de réponse satisfaisante...
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 26 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
(Oui, c'est une allusion même pas voilée à la publicité TV du moment).

Ce premier tome d'une trilogie est en fait la présentation de quelques personnages clés :
Logen neufs doigts, un barbare du nord, force de la nature, surnommé le sanguinaire, mais plus subtil qu'il n'y paraît.
Maître Bayaz, l'éternel mage façon Gandalf, mais d'une assurance phénoménale et bien plus roublard et tricheur que son modèle.
Ferro Maljinn : l'ancienne esclave, qui a oublié de se laver, prête à tout pour se venger de l'espèce humaine esclavagiste.
Le capitaine Jezal, épéiste confirmé, imbu de lui-même mais pas si crétin que cela.
Le colonel Glotka, ancienne victime de torture, devenu lui-même inquisiteur et donc maître dans l'art d'extorquer des aveux par la force : mon préféré.

Ce n'est pas la communauté de l'anneau. Cela sent la transpiration, la pourriture et la torture à tout va. Un mix entre la Compagnie noire et GOT. Mais l'auteur réussit à rester étonnamment léger et plein d'humour.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 7 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Kallisthène TOP 500 COMMENTATEURS le 5 mars 2010
Format: Broché
Ce bouquin est un pont entre la Fantasy haut de gamme, pleine de nuances mais dure à lire et la Fantasy bourrin, excitante mais peu satisfaisante. On a bien les personnages dirait-on « classiques » du domaine : le barbare invincible à la Conan (Logen neuf doigts) mais avec des états d'âme, le Roi-dictateur qui veut envahir le monde (avec une dent contre le barbare d'ailleurs), un magicien à l'attitude désinvolte (Bayaz), un inquisiteur-tortionnaire ex-belle gueule d'amour ayant gouté trop longtemps à sa propre médecine, une belle esclave en fuite, des sorciers hérétiques et un mignon capitaine des gardes avec le crâne plein de toiles d'araignée ...

La galerie de personnages est fort garnie ma foi, de quoi générer de la confusion dans la lecture ? Et bien non, la « voix » de chaque personnage est tellement claire qu'on identifie instantanément le locuteur (important au début tant qu'on ne maitrise pas les noms).

L'auteur a choisi une narration proche de celle utilisée par Glen Cook dans la Compagnie Noire, le réalisme cynique, qui fait merveille depuis qu'on ne croit plus aux contes de fées. Dans ce premier volume il nous régale surtout et d'abord d'une introduction de chaque personnage dont les destinés convergent au cœur de l'Union menacée par la guerre. En plus de cet enjeu on a le sentiment que l'origine de ce Monde n'est pas très naturelle ... liée en cela au Premier Magicien, à suivre aux prochains numéros ... Un Chef d'œuvre, tout simplement.
Lire la suite ›
3 commentaires 20 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?