Acheter d'occasion
EUR 0,31
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par RecycLivre
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Attention ! Ancien support de bibliothèque, plastifié, étiquettes... Merci, votre achat aide à financer des programmes de lutte contre l'illettrisme à travers le monde. Expédition depuis la France.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

La première nuit Broché – 2 décembre 2009

3.7 étoiles sur 5 154 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 7,00 EUR 0,31

Harry Potter Harry Potter

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Amazon.fr

ATTENTION: La couverture de ce livre a été modifiée par l'éditeur récemment. En validant votre commande, vous recevrez donc un exemplaire avec l’une des couvertures figurant sur les images. Nous vous remercions pour votre compréhension. --Ce texte fait référence à l'édition Poche .

Extrait

Je m'appelle Walter Glencorse, je suis gestionnaire à l'Académie royale des sciences de Londres. J'ai rencontré Adrian il y a un peu moins d'un an alors que ce dernier était rapatrié d'urgence en Angleterre du site astronomique d'Atacama au Chili, où il explorait le ciel à la recherche de l'étoile originelle.
Adrian est un astrophysicien de grand talent, et au fil des mois nous sommes devenus de véritables amis.
Parce qu'il ne rêvait que d'une seule chose, poursuivre ses travaux sur l'origine de l'Univers, et parce que je me trouvais dans une situation professionnelle embarrassante, ma gestion budgétaire étant désastreuse, je l'ai convaincu de se présenter devant les membres d'une fondation scientifique qui organisait, à Londres, un concours généreusement doté.
Nous avons révisé la présentation de son projet des semaines entières au cours desquelles une belle amitié s'est nouée entre lui et moi, mais j'ai déjà dit que nous étions amis, n'est-ce pas ?
Nous n'avons pas gagné ce concours et le prix fut attribué à une jeune femme, une archéologue aussi impétueuse que déterminée. Elle menait une campagne de fouilles dans la vallée de l'Omo en Éthiopie lorsqu'une tempête de sable détruisit son campement et la força à rentrer en France. --Ce texte fait référence à l'édition Poche .

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche
Marc Lévy fait un premier tome dont la principale fonction est de faire acheter lle deuxième. Comme un soufflé que l'on essaie de faire monter ( car on s'ennuie souvent), la fin déçoit, soufflé mal cuit qui retombe piteusement dans les dernières pages. Mais il y a pire .
Construire une intrigue qui met en scène des scientifiques suppose que l'auteur, Marc Lévy dans ce cas, se soit un minimum documenté sur les sujets qu'il aborde. Le dénouement en particulier repose sur deux énormités scientifiques que tout lycéen pourrait identifier.
Monsieur Levy, le chromosome X n'identifie pas une femme, c'est la double présence de ce chromosome donc XX!. Trouver un X ne permet pas d'identifier le sexe.... Trouver un Y permettrait d'identifier un homme, et encore... Il existe des femmes avec un Y.
Mais cela n'est pas tout . La tectonique des plaques est entrée dans la communauté scientifique il y a plus de 50 ans, et elle est enseignée au collège et au lycée. Ceci pour dire qu'il y a 500 millions d'années, le monde était très différent de ce que nous voyons aujourd'hui, l'Afrique en tant que continent n'existait pas ! Alors la position Gps de l'homme zéro enregistrée il y a 500 millions d'années et retrouvée aujourd'hui à 20 m près est une bêtise pour ne pas dire une énormité !
Que l'auteur s'enrichisse avec ses livres, pourquoi pas... Mais à condition de respecter les lecteurs. Dans ce double volume, le premier jour + la première nuit, Marc Levy se moque de nous....
3 commentaires 48 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
C'est une histoire joliette où l'auteur s'essouffle à trouver des "excuses" pour aller dans le plus d'endroits du monde possible, tel un agent de voyage travaillant pour un guide. Pour finir, on sort trop souvent de l'histoire et, ensuite, on se dit qu'elle ne nous apporte absolument rien ! En ce qui me concerne, Lévy, c'est fini !
1 commentaire 30 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
J'ai dit dans mon commentaire du «premier jour » ce que je pensais de ce roman. Il est rare de voir une histoire aussi mal fichue, basée sur une documentation aussi foireuse et mettant en scène des personnages aux motivations aussi absurdes. Je doutais naïvement qu'on puisse faire pire.

Je me trompais. Pour Marc Levy, c'était possible. Ce qui nous vaut ce tome 2.

Les cents premières pages montrent Adrian partir retrouver quelqu'un. Ce qui nous vaut une intrigue plus que réduite : on lui dit où la personne est, il y va et il la retrouve. Mais rassurez-vous, il se passe quand même quelque chose, car en chemin, notre héros libère trois canards (n'est-ce pas ce qu'on appelle « du remplissage » ?). Puis, Adrian repart. Pour faire quoi ? Mais la même chose, pardi. On se demande pourquoi. On a un peu l'impression que Levy s'est rendu compte que son premier texte ne le menait nulle part et qu'il s'est résigné à réécrire la scène (et tant pis pour les malheureux canards, abandonnés à leur sort), puis, qu'au moment de rendre son manuscrit, il s'est rendu compte qu'il lui manquait quarante pages et a recyclé son premier jet (avec une pirouette).

Ensuite, nos héros reprennent leur quête archéologique. Ce qui nous vaut une multitude de poursuites lors desquelles, malgré leur inexpérience, ils échappent miraculeusement aux tueurs professionnels de la mystérieuse organisation secrète des Maîtres du Monde (dont, comme je l'ai dit dans mon autre commentaire, on ignorera toujours qui ils sont et pourquoi leur organisation s'est créée).
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 9 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Nathou MEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 22 septembre 2011
Format: Poche
Les problématiques métaphysiques abordées dans Le Premier Jour sont ici le fil conducteur de ce deuxième Tome. La question de l'origine de l'homme est toujours aussi fascinante, mais elle se noie carrément dans ce gros roman et ne prend son sens que dans les dernières pages du livre, mes préférées, car enfin ça tenait la route. Et surtout, ce sont ces dernières pages qui m'ont le plus marquée, car elles m'ont vraiment fait rêver (un petit ouaou pour ce bon dénouement donc). Dommage qu'il ait fallut faire autant de détours pour en arriver là. Peut-être que l'auteur aurait dû commencer par la fin justement. De plus, je ne vois pas le lien entre le résumé posé sous forme d'intrigue et le contenu du livre. Tout comme le premier tome, les rebondissements sont improbables, les réactions des personnages superficielles et parfois absurdes, ce qui forme un ensemble invraisemblable. Bref, la problématique du roman est plus un prétexte qu'une fin en soit, et on se perd eu milieu de tant d'explications trop tirées par les cheveux. Avec ses rebondissements à la James Bond sans fin, l'intrigue devient superflue et la sauce a du mal à prendre.
Remarque sur ce commentaire 10 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?