undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles
99
4,3 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:9,42 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 31 mai 2011
A quoi reconnaît-on que ce livre et pas un autre va vous coller à la peau pendant un bon moment ? Dès la dernière page tournée, le sentiment de manque vous assaille. Malgré tous vos efforts, impossible de ralentir votre rythme de lecture. Le temps passe, et vous y pensez toujours. Au fil des pages, vous avez aimé, détesté, versé quelques larmes, poussé des cris de stupeur, senti votre coeur battre très fort... Parce que, moi je vous le dis, Divergent est le nouveau phénomène littéraire ! Celui qui peut battre The Hunger Games de Suzanne Collins (ou au moins lui arriver à la cheville).

Pour la petite histoire, nous sommes dans un monde divisé en cinq factions déterminées par les traits de caractère de l'espèce humaine (Amity, Erudite, Candor, Abnegation, Dauntless). A seize ans, vous passez un test qui déterminera votre place au sein de cette société. Beatrice, l'héroïne, a grandi auprès de sa famille dans la section Abnegation, mais ses résultats de test sonnent le début d'un grand bouleversement.

Je vais m'en tenir au minimum, le reste n'appartient qu'à vous ! Sachez simplement que c'est un roman qui parle d'aventure, d'action, d'émotions, de trahisons, de sang, de larmes et d'amour. Ce sont près de 500 pages palpitantes, étouffantes, et peu glamour (je précise, car romance il y a, mais pas de guimauve écoeurante, c'est tout le contraire). Au centre, vous avez une petite nana déterminée à se tailler une place dans sa section, prête à se défendre et à vaincre tous les obstacles. Et vous avez le héros dans toute sa superbe : fort, mystérieux, qui ne laisse rien paraître, un vrai dur ! (J'ai apprécié que l'histoire ne tourne pas autour des sentiments amoureux, cela aurait nui à son côté brut de décoffrage qui fait tout son charme, je trouve.) Enfin bref, ce roman a tout pour plaire et il m'a plu énormément. Je ne peux que vous le recommander chaudement.
0Commentaire| 21 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J'ai fini par craquer, une fois encore, pour le nouveau phénomène de la littérature jeunesse. Et une fois encore je suis loin d'être convaincue, même si ce n'est pas mauvais, mais c'est loin d'être aussi bien que j'ai osé l'espérer. Je ne ressors pas vraiment conquise par cette lecture et je commence à me dire que je ne dois tout simplement pas aimer les dystopies... Mais ce qui m'a le plus dérangée dans ce roman, c'est avant tout le style très plat et les personnages très creux.

Avant de commencer, j'annonce que j'ai lu le roman en anglais, donc je m'excuse d'avance si je n'utilise pas les bons noms de factions ou de personnages. Je ne vais pas revenir sur les horribles couvertures françaises, je crois que tout le monde en a assez souffert, mais je n'ai pas hésité longtemps avant de me diriger vers la VO. D'ailleurs, ce fut une lecture facile, avec un vocabulaire plus qu'abordable, du genre que l'on voit au collège. N'hésitez donc pas à vous tourner vers la VO aussi. Mais passons à l'histoire.

Dans un futur plus ou moins proche, le monde est divisé en cinq factions : les Altruistes, les Intrépides, les Francs, les Gentils et les Érudits. Je précise à nouveau que ce ne sont pas forcément les noms que vous trouverez dans la traduction française (édit : Bon, ben en copiant le résumé français au dessus de ma critique, j'ai pu voir les noms donnés aux factions en français, finalement!) Chacune des factions a un rôle bien précis, et on ne peut avoir accès qu'à certains métiers selon sa faction. Ceux qui sont désintéressés gouvernent et les honnêtes s'occupent de la justice, par exemple.

Beatice ou Tris, l'héroïne, vit dans une famille d'altruistes et a bien du mal à toujours faire passer les autres avant elle-même. Il faut dire que le simple fait de se regarder dans un miroir est considéré comme un acte d'égocentrisme, je vous dis pas comme ça rigole bien à la maison. Jusqu'à l'année de leur seize ans, tous les jeunes vivent chez leurs parents dans la faction de ces derniers. Puis, il passent un test sous forme de simulation censé leur révéler à quelle faction ils appartiennent vraiment. Et enfin, tout le monde choisit sa nouvelle faction durant une cérémonie. Mais chez Tris, tout ne se passe pas comme prévu et le test ne lui révèle pas pour quelle faction elle est faite : elle est Divergente, elle pourrait appartenir à trois des cinq factions. Elle découvre alors qu'être Divergent est rare et surtout dangereux, mais elle n'en sait pas plus au début, et nous non plus. Il lui reste à faire un choix et à tenter par tous les moyens de s'adapter à sa nouvelle vie tout en cachant qui elle est vraiment.

L'idée n'était pas mauvaise, comme souvent dans les Dystopies que j'ai pu lire. Mais Tris m'a été antipathique dès le début. Je ne peux guère vous en dire sans vous révéler la faction qu'elle choisit lors de la cérémonie, mais j'ai trouvé son personnage creux, sans aucune profondeur. Le roman étant écrit à la première personne, nous partageons ce qu'elle pense des gens qui l'entourent et elle est d'une intransigeance qui m'a beaucoup dérangée. Sans trop en dire, elle juge par exemple de façon bien sévère les gens qui font preuve d'une faiblesse passagère, alors qu'ils ont l'air physiquement fort. Je n'ai pu m’empêcher de me dire que pas mal de lecteurs auraient été considérés comme faibles aux yeux de l'héroïne. Donc zéro identification au personnage principal...

Aussi, et là c'est strictement personnel, j'en ai maaaaarre de ces jeunes filles de seize ans qui ne sont « pas prêtes » dans touuuus les romans destinés à la jeunesse que j'ai lu récemment. Est ce qu'on peut zapper la conversation niaise avec le copain compréhensif, s'il vous plait ? Sommes nous obligés d'en passer par là à chaque nouveau livre où une romance commence ? Ce serait vraiment bien que les auteurs américains du genre arrêtent de partager leur convictions comme çaaaaaaaallez j'arrête. Mais voilà, la jeune Tris qui n'a jamais vu de démonstrations publiques d'affections et qui est super mal à l'aise devant, qui devient semi coquine avant de calmer le jeu, c'est lourd.

Je n'ai donc pas du tout apprécié Tris, et ce fut handicapant étant donné que l'on est dans sa tête tout au long du livre. Heureusement, vers la fin du roman elle devient moins tranchée et les événements qui surviennent dans les quelques cinquante dernières pages vont sûrement la changer aussi, la faire grandir et mûrir. Ce qui promet une suite plus intéressante. Je dis ça pour me rassurer, un peu, vu que j'ai pris un coffret contenant les trois tomes...

Les personnages secondaires m'ont tous plus intéressée que Tris. Sa mère, surtout. Mais pas Four. Oh non, je viens de réaliser qu'il doit s'appeler Quatre en français, ahahahaha ! Pardon. Donc Four ne m'a pas plu non plus. Parce qu'il est l'éternel stéréotype du mec parfait trop fort et trop beau dont l'héroïne s'éprend et que je ne les supporte plus. Je ne supporte plus ces romances téléphonées en littérature jeunesse, ces romances tout sauf crédibles qui n'ont aucune profondeur. Ne peut-elle pas s'intéresser au mec laid mais drôle, pour une fois, ou même à personne ? Mais au moins, on n'a pas eu droit à un triangle amoureux, c'est déjà ça.

Aussi, on ne sait pas vraiment ce qu'il en est du monde lui-même, l'époque n'est pas précisée, on ne sait pas vraiment ce qui a poussé à la création des factions, ni comment, ni qui... Pour le moment en tout cas, mais je ne pense pas que ce point là va être éclairci. J'aurais aimé un background plus fouillé, une Histoire avec un grand H.

Je suis très critique mais je n'ai pas non plus trop détesté. Les chapitres sont courts et le romans se lit très vite, car malgré tout j'ai eu envie de voir où on allait. Divergent est de ces romans qui ont du potentiel, et je ne sais pas, de ceux dont j'ai envie de lire la suite même si je n'ai pas passé un si bon moment que ça. J'espère juste que la suite sera moins niaise et que le personnage de Tris va évoluer positivement, ce sera déjà ça.

Je n'ai donc pas été conquise par Divergent, mais je vais quand même lire les tomes suivants sous peu. N'hésitez pas à vous faire votre propre avis sur le roman, je répète que j'ai du mal avec le genre dystopique qui ne me plaît pas plus que ça.
0Commentaire| 15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ayant beaucoup aimé les Hunger Games je découvre cette dystopie sur la base des excellents et très nombreux commentaires positifs sur Amazon.com.
C'est un énorme coup de coeur et comme des milliers d'autres lecteurs j'attends impatiemment la suite.

Une extraordinaire aventure dans un monde contrôlé, ou les habitants sont divisés en cinq factions, chacune représentant une qualité morale qu'elle cultive, oeuvrant ainsi à l'éradication du défaut qu'elles antagonisent.
A l'âge de seize ans les habitants doivent passer des tests qui vont déterminer leurs aptitudes pour intégrer l'une des factions. Mais il arrive parfois qu'une personne présente des aptitudes pour plusieurs factions.
Elle est alors « divergente »... et en danger de mort.

La narration à la première personne nous immerge totalement dans la peau de Béatrice. Issue d'une famille « altruiste », les tests révèlent qu'elle est divergente.
Elle devra choisir entre la faction de sa famille ou quitter pour toujours celle-ci si elle désir rejoindre une autre faction.
Quel choix va-t-elle faire ?... Je ne dirai rien de plus sur l'histoire de cette fantastique saga.

Le récit est palpitant et magnifiquement bien construit.
La maîtrise harmonieuse du rythme et des ambiances fait battre notre coeur quasiment à l'unisson avec celui de Béatrice, on est emporté dans ses joies et ses peines, ses peurs et son courage pour les affronter et les dépasser.

L'écriture est soignée, agréable et particulièrement efficace.
Destiné à un public jeunes adultes (mais parfaitement adapté pour les moins jeunes, comme-moi), la langue est facile d'accès, en version originale également.

Un livre qui mélange avec délice aventure, action et romance tout en développant avec brio des thèmes très intéressants qui amèneront le lecteur à une réflexion se prolongeant au delà du livre.

Les personnages sont complexes, crédibles avec une certaine profondeur psychologique développant intelligemment leurs parts d'ambivalences, de doutes, de peurs.
Veronica Roth soulève habilement la question sur les différentes facettes de la personnalité dans une société qui tend à n'en développer qu'une seule en refoulant le reste, en limant les imperfections et tout ce qui fait notre humanité. ...Et bien d'autres themes brillament mis en lumière vous attendent...

Bref : Une dystopie très intelligemment construite, palpitante, dévellopant plusieurs sujets passionants et qui donne irrésistiblement envie de connaître la suite.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 mai 2014
Tris, qui porte le poids de la mort de ses parents et de la culpabilité d’avoir dû tuer l’un de ses meilleurs amis alors que celui-ci était sous l’emprise de la simulation, se renferme sur elle-même, se distance peu à peu de Tobias et adopte une attitude suicidaire.
On découvre dans ce volume ce qui est arrivé aux « factionless » (à ceux qui sont sans faction), aux autres Divergents et en apprenons un peu plus sur le passé de Tobias.
Les survivants d’Abnegation sont éparpillés, les Dauntless sont séparés en deux groupes, les autres factions ( non guerrières) cherchent une résolution pacifique du problème, et Jeannine, chef des Erudits, continue ses machinations diaboliques et scientifiques de prise de contrôle de l’intégralité des factions et de protection du GRAND SECRET.
Le livre nous dévoile à la fin LE SECRET en question pour lequel sont morts les leaders d’Abnégation ( dont les parents de Tris)et la raison pour laquelle leur société est telle qu’elle est.

J’ai trouvé Tris et Tobias particulièrement fatigants. Tris ne fait que ressasser ses idées noires et se déprécier et le Tobias mystérieux, intrigant, fort et impénétrable (mais au cœur tendre) du premier volume se transforme, à mon grand désarroi, en une sorte de chiffe molle (j’exagère juste un peu mais nous n’en sommes vraiment pas loin) aux yeux de chien battu.
Il y a trop d’histoire de sérum. Il y a le sérum qui « rend heureux », sérum de vérité, sérum qui plonge dans une simulation…ça sent la grosse baisse d’inspiration à plein nez !
Une petite déception donc. J’attends beaucoup du dernier volume.
A lire en version originale.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 mai 2012
L'histoire reprend là où elle s'était arrêtée dans Divergent. Tris, Tobias, Marcus et de Caleb ont trouvé refuge auprès de la faction Amity mais leur répit est de courte durée.

les plus:
. De l'action, beaucoup d'action. Nos héros sont constamment en mouvement, constamment sur le qui-vive.
. les personnages gagnent en épaisseur, les événements relatés dans Divergent ne les ont pas laissés indemnes et pèsent lourdement sur leurs choix. Tris en particulier est minée par le chagrin et la culpabilité et laisse apparaître une grande vulnérabilité. Son parcours est extrêmement éprouvant et elle devra faire appel à toutes ses ressources pour survivre.
. la relation de Tris et de Tobias/Four n'est pas sans heurts. Très amoureux et prêts à risquer leur vie l'un pour l'autre, ils connaissent cependant des désaccords et restent capables de prendre des décisions, l'un sans l'autre, l'un malgré l'autre. Voilà qui est rafraîchissant et donne un certain réalisme à leur relation.
. Nous avons une vision "de l'intérieur" des autres factions, Amity, Candor, et Factionless, et étrangement, aucune d'entre elles n'est totalement ce qu'elle paraît être. L'envers du décor, la force et les limites de l'adhésion à un credo représentent l'un des aspects les plus intéressants du roman.
. l'explication de la divergence et son importance cruciale dans l'histoire.
. les personnages mauvais ou cruels ne semblent pas artificiels: des motivations et des convictions complexes ou ambiguës justifient leurs actions.
. la révélation finale qui, si elle n'est pas vraiment une surprise (l'auteur sème suffisamment d'indices pour que l'on devine plus ou moins de quoi il s'agit), contribue grandement à renouveler et aiguiser la curiosité du lecteur.

les moins:
. l'auteur s'étend très longuement sur le sentiment de culpabilité qui paralyse Tris et c'est parfois un peu frustrant.

conclusion:
INSURGENT est un roman sombre qui met en scène des personnages tiraillés entre leurs différentes allégeances (faction, famille, amis) dans une société qui s'écroule.
Il ne devrait nullement décevoir les lecteurs qui ont aimé DIVERGENT et qui auront plaisir à retrouver Tris, Tobias et les autres.
0Commentaire| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 octobre 2013
Ce livre ma éblouit il était génial une fois commencer impossible de le poser j'en devenais folle et là j’attends la suite et n'en peut plus déjà, ce livre te fait tellement ressentir d'émotion. Il est sans aucun doute dans mon top 5 de livres préférer alors que je n'ai lu que le premier et je n'aime pas toucher à mon classement mais ce livre est incroyable. Tris le personnage principale est quelqu'un à qui on peut s'identifier et se "connecter".
Je le recommence à tout le monde qui envisage de le prendre n'y penser pas à deux fois prend le juste parce que vous ne le regretterais certainement pas! je vais pas faire un résumer du livre y en a de très bon déjà poster et je ne pourais jamais rivaliser mais je peux dire que moi vanessa j'ai 16 ans et je suis devenu accro à cette histoire à se "monde" qui n'est meme pas exagérer c'est plus croyable que hunger games que j'ai adoré aussi. En bref, Bonne Lecture ! :)
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
C'est un énorme coup de coeur et comme des milliers d'autres lecteurs j'attendais impatiemment cette suite.

Une extraordinaire aventure dans un monde contrôlé, ou les habitants sont divisés en cinq factions, chacune représentant une qualité morale qu'elle cultive, oeuvrant ainsi à l'éradication du défaut qu'elle antagonise.

A l'âge de seize ans les habitants doivent passer des tests qui vont déterminer leurs aptitudes pour intégrer l'une des factions.
Mais il arrive parfois qu'une personne présente des aptitudes pour plusieurs factions. Elle est alors « divergente »... et en danger de mort.

La narration à la première personne nous immerge totalement dans la peau de Béatrice..
Le récit est palpitant et magnifiquement bien construit.
La maîtrise harmonieuse du rythme et des ambiances fait battre notre coeur quasiment à l'unisson avec celui de Béatrice, on est emporté dans ses joies et ses peines, ses peurs et son courage pour les affronter et les dépasser.

L'écriture est soignée, agréable et particulièrement efficace.
Destiné à un public jeunes adultes (mais parfaitement adapté pour les moins jeunes, comme-moi), la langue est facile d'accès en version originale également.

Un livre qui mélange avec délice aventure, action et romance tout en développant avec brio des thèmes très intéressants qui amèneront le lecteur à une réflexion se prolongeant bien au delà du livre.

Les personnages sont complexes, crédibles avec une certaine profondeur psychologique développant intelligemment leurs parts d'ambivalences, de doutes, de peurs.
Veronica Roth soulève habilement la question sur les différentes facettes de la personnalité dans une société qui tend à n'en développer qu'une seule en refoulant le reste, en limant les imperfections et notre humanité.

Bref : Une dystopie très intelligemment construite, palpitante, développant avec brio des sujets passionnants.
BRAVO et MERCI Madame Roth!
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
'ai beaucoup aimé "Divergent", que je ne connaissais pas, je savais juste que c'était un 'Hunger Games-like' et que les gens qui le lisaient dans le métro avaient l'air très absorbés... J'ai donc acheté ce livre en librairie, et... l'ai lu en deux jours.
Le monde a changé, mais on ne sait pas pourquoi, ni comment. Le personnage principal, Béatrice, fait partie d'une "faction", un groupement qui se base sur le caractère de la personne lorsqu'elle a 16 ans et auquel elle appartiendra toute sa vie d'adulte. Il y a 5 factions, et nous sommes, au début du livre, à la veille de la cérémonie de la répartition (j'utilise ce terme à dessein, il y a ce côté Harry Potter, dans ce moment, je trouve) qui permettra à Béatrice de choisir sa faction.
Sauf qu'elle a un caractère qui n'est pas si évident et que son choix ne le sera pas non plus...
Une aventure haletante, bien que le nombre de factions soit, à mon sens, trop bas pour que la complexité de la nature humaine puisse convenir à stabiliser une telle société - mais, dois-je amender maintenant que j'ai lu la suite, cela s'explique dans le tome 3 ! - on entre très facilement dans le livre, dans les rapports humains et dans l'initiation de Béatrice / Tris.
Il y a un côté Hunger Games effectivement, mais pas tellement dans l'histoire en elle-même, plutôt dans le caractère de Tris, sa manière d'être, ses tremblements et questionnements, ses faiblesses et ses forces, qui évoquent Katniss à chaque page...
J'ai commandé les livres suivants, et le quatrième tome, 'Four', sort courant juillet 2014, ce qui promet de belles lectures cet été !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 mai 2014
Il s'est fait désirer ce tome 2 mais une fois arrivé, je ne l'ai plus lâché.
Je garde tout de même une préférence pour le premier tome mais c'est dans ce 2nd opus que se trouve mon chapitre préféré de la trilogie (Tris en version Peace and Love, il fallait le faire !).

J'ai aimé la découverte des autres factions, leur mode de vie, leurs croyances. J'ai aimé que les personnages issus de factions différentes interagissent entre eux. J'ai aimé toutes les scènes entre Tobias et Tris, leurs moments romantiques comme leurs disputes. J'ai aimé Tobias qui reste mentalement fort alors que tout son univers sombre dans le chaos : la cohabitation forcée avec son père, la redécouverte de sa mère disparue et Tris... qui est tellement bouleversée par ses propres actes qu'elle n'est plus que l'ombre d'elle-même. Et puis j'ai aimé retrouver tous ces personnages à peine esquissés dans le tome 1 comme Uriah, Zeke, Lynn, Marlene, Cara, etc... ainsi que le ton léger que certains d'entre eux apportent à l'histoire. Dans le tome 1, seule Christina apportait un brin d'humour avec son franc parler. Dans ce 2nd tome, elle est désormais rejointe par Lynn, Marlene et surtout Uriah. Même Tobias arrive à nous faire rire !

Mais ce tome 2, c'est aussi beaucoup d'actions, de retournements de situation, de doutes, d'incompréhension, d'incertitude, ça ne s'arrête jamais au point que lâcher le livre devient très difficile (et les journées au travail d'autant plus à cause du manque de sommeil :p).

Bref, j'adore et je dirai que j'en redemande si je ne savais déjà ce que contient le tome 3...
En tout cas, j'ignore si je serai parvenue à vous donner envie de lire ce livre mais en tout cas, moi, ça m'a donné envie de le relire ! ;-p
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 mai 2014
Depuis la fin de la saga Harry Potter, plus aucun livre ne me passionnait au point de le dévorer en quelques jours. Et puis, au cinéma, j'ai vu une bande annonce qui a attiré mon attention : Divergente. Je suis allée voir le film - j'ai adoré. Puis j'ai découvert que c'était tiré d'un livre, mieux d'une trilogie. J'ai donc commandé ce livre... en anglais (comme pour HP)... et l'ai dévoré en moins d'une semaine ! Plus de télé, le soir c'est lecture non stop pendant 3-4h d'affilée, pas de doute je suis accro !
L'histoire est passionnante, obsédante, les mystères qui s'y trouvent m'ont fait cogiter toute la journée tous les jours. J'ai développé des tas de théories, d'analyses. J'étais fascinée par ce nouveau concept de société même si je me demandais comment on pouvait vraiment être majoritairement des êtres "catégorisables" dans une seule faction (la réponse à cela arrive dans le tome 3). On y trouve une vraie analyse sur la nature humaine, ses qualités, ses défauts. Cette édition de "Divergent" est d'ailleurs dotée de très précieux bonus, à commencer par les manifestes des factions que je trouve très justes et qui donnent à méditer.
On se prend très vite d'affection pour Tris, la narratrice et héroïne de l'histoire. On découvre et ressent l'intrigue à travers elle. On vit avec elle ses incertitudes et sa quête d'identité.
Puis on rencontre Four, personnage énigmatique mais au combien charismatique. Il rentre très vite dans le coeur de l'histoire et sa relation "magnétique" avec Tris devient très vite addictive.
L'auteur a donné à tous ses personnages, principaux comme secondaires, une vraie personnalité, un passé, un point de vue sur les évènements voire même des motivations. On s'attache très facilement à la plupart d'entre eux et c'est sans doute une des raisons pour laquelle on se laisse absorber si facilement par tout cet univers.
Après avoir fini ce premier tome, et n'ayant pu recevoir le 2e à temps pour enchainer, je n'ai pas pu faire autre chose que de relire une seconde fois ce livre. Au début, je pensais ne relire que les passages que j'avais préférés mais très vite, je me suis retrouvée à tout relire sans exception !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

16,90 €
11,47 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici