undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles
1
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 29 mars 2012
5 étoiles sans aucune hésitation, même si l'écriture, le style est plus ardu et donc moins accessible que jane Eyre de la même Auteure... Il m'a semblé parfois que c'était une autre soeur Brontë qui en était l'auteur.

Ne vous y trompez-pas, même si le titre porte le nom d'une femme, ce n'est pas un roman d'amour, ni une fresque romantique...
Bien au contraire, je vais m'en expliquer plus loin dans mon commentaire, d'autant que la fameuse Shirley n'apparaît qu'au bout d'une centaine de pages. Certes Elle devient dès lors un personnage central majeur... Mais on dirait de nos jours que c'est plutôt un "roman choral"... Il y a plusieurs personnages centraux et de nombreuses personnalités "secondaires" mais toutes indispensables à la cohérence du roman, à la description méticuleuse de cette époque, de cette campagne anglaise.

POURQUOI 5 étoiles :

- Parce c'est un roman qui est un véritable témoignage historique du début de l'industrialisation de l'Angleterre dans un contexte "international" extrêmement difficile : les guerres napoléoniennes et les blocus qui mirent à mal le commerce de ce pays. Dans ce livre vous découvrirez pour certains d'entre vous la quasi guerre civile qui régnait à cette époque contre les nouveaux propriétaires d'ateliers, d'usines. Comment nombre d'entre eux durent se battre au péril de leur vie (certains se feront tuer) parce qu'ils voulaient introduire les premières machines industrielles.

- Parce que ce roman décrit l'émergence de ces "nouveaux entrepreneurs", avec parfois un titre mais sans fortune, toujours au bord de la banqueroute et du dépôt de bilan... n'ayant comme Robert Moor l'un des personnages centraux aucune fortune,cadet d'une vieille famille complètement désargentée... Qui ne peut compter que sur sa détermination, son travail sa foi dans les nouvelles technologies, pour faire entrer l'Angleterre dans une nouvelle ère. ce personnage nous apparaît au début, sous la plume de C. Brontë, comme un homme extrêmement solitaire, parfois dur, se moquant des vieilles conventions... Mais toujours acharné au travail, visionnaire par moment...Mais qui au fil du roman assouplira son caractère (mais cela je vous le laisse le découvrir)

-Parce que ce roman décrit comment des êtres affamés, sans travail (du fait des blocus) peuvent en venir aux pires extrémités pour peu qu'un "meneur violent" et convainquant vienne à leur rencontre. Comme l'écrit l'auteur

extrait " Misery generates hate: theses sufferers hated the machines which they believed took their bread from them: they hated the builduings which contained those machines, they hated the manufacturers who owned those buildings"

- Parce que ce roman est aussi le témoignage du début de l'affrontement entre celles et ceux nantis et dotés d'un titre auquel il s'accrochent avidement ainsi qu'à leurs valeurs dépassées et celles et ceux qui sans fortune mais héritiers d'un titre décidèrent de travailler, de créer des entreprises de commerces...
Comment ces derniers choisissent de s'affranchirent de ces carcans pour choisir leur vies, leurs destinées, leurs conjoints par amour et non par convention.

C'est le cas des deux frères MOOR.
a) L'aîné Louis va pendant 10 ans devenir tuteur... jusqu'à ce qu'un évènement change radicalement sa destinée

b) quant au cadet Robert MOOR, lui décida de se lancer dans les affaires, de devenir propriétaire d'un atelier de textile... Qui deviendra une usine (non sans risquer sa vie, sa réputation...) ce qui renforcera son isolement... Car à cette époque un homme sans bien ne peut envisager le mariage... A moins d'obéir aux anciennes règles... Le mariage arrangé, par convention... ET a cela cette nouvelle génération s'y oppose

- Parce que C'EST UN TÉMOIGNAGE SANS DÉTOUR SUR LA CONDITION DE LA FEMME : C. Brontë nous présente cette condition féminine tellement étriquée, sans choix à travers différents personnages

a) la première a entrer en scène, on peut dire la principale femme durant les 100 premières pas est CAROLINE (18 ans au début du roman), orpheline , élevée par son oncle, un clergyman Mr Helstone, rigide, dur, misogyne à l'excès ... qui considère les femmes comme des êtres inférieurs, inutiles, et plus on les éduque plus elles sont dangereuses... Il fut marié autrefois, 5 ans... Sa jeune femme en mourut! Caroline va se révéler une femme vive, courageuse même si extrêmement modeste du fait de sa naissance... et de la tutelle de son oncle. Elle va acquérir des connaissances et des compétences qui la distingueront. C'est PEUT ETRE le SEUL personnage auquel on peut attribuer le qualificatif DE ROMANTIQUE... MAIS LA AUSSI JE VOUS LAISSE DÉCOUVRIR LES MÉANDRES DE SON ÂME, DE SON COEUR, SON DESTIN. Elle va devenir la meilleure amie de SHIRLEY.

b) SHIRLEY KELDAR: 21 ans au début du roman, orpheline, mais très riche héritière, jeune lady... Libre penseuse ... Qui fait partie de ces premières femmes qui décidèrent de leur destin, non sans souffrance, sans affrontement... Comment échapper à tout ces prétendants qu'on lui présente et que son oncle veut lui imposer comme mari? ...
SHIRLEY est VIVE, l'esprit insoumis, le verbe vif et parfois haut. Elle osera entrer en affaire, et s'associer à Robert MOOR... AUDACE inconcevable pour cette époque...
C'est une femme qui doit se battre sans cesse entre ce qu'elle veut, et ce que l'on veut pour elle, entre ses envies et ses peurs... Personnage que l'auteur qualifie de "tigeress"... Shirley veut un époux :

extrait "any man who wisqhes to live in decent confort with me as a husband must be control me... My husband must be thirty, with the sense of forty... One in whose presence I shall fell oblige ans disposed to be good. One whose control my impatient temper.."

Car il est vrai que shirley est une femme de feu qui se brûle elle même... Cet homme existe... vous le rencontrerez dans ces pages émouvantes.

c) les "old maids" elles sont assez nombreuses... qui n'ont pu se marier et finissent toutes dans la solitude, certaines transcendent cette existence au service des autres... D'autres virent à l'aigre!

d)les femmes mariées de l'ancienne génération, plus ou moins heureuses...Mais attendait-on d'elles qu'elle le soient??? NON, alors elles ne l'espèrent pas non plus...

e) Les filles de ces dernières: sur le "marché" de la "matrimony", on les présente, les ballades, les habillent... Pour attirer un parti qui satisfasse les diktat paternel, et le rang auquel elles appartiennent.

JE NE SAIS PAS POURQUOI JE N'AI PAS LU CE ROMAN PLUS TÔT? IL EST TELLEMENT RICHE,L'auteure prend le temps le soin de décrire chaque personnage, souvent sur plusieurs pages... Même le personnage qui traverse le roman brièvement est présenté, décrit avec finesse, justesse sur un ou 2 paragraphes.

ROMAN plus complexe que Jane Eyre, plus abouti, les personnages ont tous leurs ombres, leurs défauts, rares sont ceux qui ne peuvent au fil des pages évoluer.... UN CHEF D'OEUVRE!

Désolée pour la longueur de ce commentaire... Mais comment rendre hommage à cet exceptionnel livre, donner envie de le lire... sans dévoiler la trame, et surtout la fin! Je déteste que l'on me raconte la fin.... un commentaire c'est comme un menu gastronomique CELA DOIT DONNER L'EAU A LA BOUCHE... MAIS NE PAS ETRE MANGE PAR UN AUTRE AVANT SOIT !
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

5,96 €
13,67 €
3,34 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici