Cliquez ici Cliquez ici cliquez_ici. NEWNEEEW Cloud Drive Photos En savoir plus cliquez_ici nav_Renewed cliquez_ici En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles
28
On the Road
Format: Broché|Modifier
Prix:8,49 €+ Livraison gratuite avec Amazon Prime


le 6 mars 2017
La beat generation, toute une promesse.
Le livre est un must-have, il est facile à lire une fois qu'on a saisi l'usage de l'argot selon Kerouac.
Il nous enseigne sur la mentalité de cette Amérique de l'époque.
Il est effectivement écrit comme une route qui défile. On sent le vent dans les cheveux. Le ton est personnel et plein de cette dichotomie d'alors, espoir et anti-conformisme. Il souffle un vent de liberté sur cette oeuvre et tout à la fois son contraire, dans les carcans de l'addiction. Je conseille ce livre à celui qui, au delà de la soif de comprendre un mouvement mythique, n'a rien perdu de sa fraîcheur de jeunesse ou encore à celui nostalgique d'une époque qu'il n'a pas connu.
En VO pour ne rien perdre de la plume de Kerouac. Je ne l'ai pas lu en français mais on ne peut qu'y perdre : il y a quelque chose d'insaisissable dans l'expression de Kerouac.
A lire en toute urgence, à toute allure ou en prenant le temps mais lire absolument.
2 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 22 juin 2012
"On the road" me fait immanquablement penser au refrain de Ray Charles "Hit the road, Jack, and don't you come back no more no more no more no more...". La beat generation s'est approprié sans son consentement Jack Kerouac. Celui-ci pourtant a toujours refusé d'en être l'incarnation qu'on prétend. S'il refusait le modèle social de son époque, le rêve américain de l'après guerre, le confort matériel auquel il était totalement indifférent, il rejetait également, et avec violence, beatniks et hippies en qui il voyait pêle-mêle de dangereux communistes, des délinquants et des paresseux ne partageant pas sa quête spirituelle.
"On the road" est un livre dans lequel on a tout d'abord un peu de mal à pénétrer, puis qu'on ne peut plus lâcher et qui enfin devient obsédant. Très vite, le lecteur sent la justesse, l'authenticité vécue, de ce qui n'est pas une fiction mais que Kerouac appelle "un roman à histoire vraie", un récit très fortement autobiographique.
Le narrateur, parti de Nouvelle Angleterre avec quelques dollars en poche pour traverser et découvrir la vaste Amérique, erre au gré de l'auto-stop vers les nouvelles terres promises (Texas, Louisiane, Denver Colorado, San Francisco, enfin le Mexique...) où camionneurs et automobilistes compatissants le mênent. Chemin faisant, des rencontres exceptionnelles surviennent et ce sont des aventures, des séparations et des retrouvailles avec de fascinants compagnons de route tout aussi marginaux, vivant d'expédients, notamment le fabuleux Dean Moriarty et son cortège de femmes, amies et épouses successives.
Alcool, littérature, drogue, sexe, sont des ingrédients de cette cavale menée à d'infernales vitesses sur les interminables autoroutes américaines avec Dean au volant d'automobiles que ce chevalier d'industrie se procure par tous les moyens honnêtes ou non.
Mais ce voyage ne serait rien s'il n'était illuminé par la rencontre de l'autre, la générosité, l'affection, la profondeur de sentiment, et sous-tendu par la musique, par le jazz omniprésent dont le tempo, le "beat", nous livre un mot clef. Le beat, c'est aussi le battement du coeur que Kerouac, jouant sur les mots anglais et français, associait à la "béatitude". A sa façon, notre émouvant marginal était un mystique, un contemplatif, un béat. Il est mort assez jeune de la mort des alcooliques (une hémorragie digestive), laissant 91 dollars. Parce qu'il a beaucoup aimé, tout lui a été pardonné.
9 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 30 mai 2010
Ce livre, écrit pratiquement d'un seul jet, relate les folles années de quelques uns des inspirateurs de la beat generation. Car l'histoire est en fait celle de Jack Kerouac lui-même, et les personnages qui l'entourent sont bien réels, même si l'auteur les a dissimulés sous des pseudonymes. Totalement à l'écart des conventions de la société "traditionnelle", les jeunes héros sont avides de jouissance, sexe, alcool, folles virées sont leur lot quotidien et forment la trame du récit. Véritables calamités pour leur entourage, les jeunes gens restent pourtant sympathiques, une sorte de candeur, une absence d'agressivité annoncent déjà les principes du mouvement hippy.
Un peu monotone au début, le livre prend rapidement du souffle, et on finit par se laisser fasciner à la lecture de ce récit échevelé, riche d'un vocabulaire atypique et caractéristique de l'époque. Pour cette raison, lire une traduction retirerait probablement pas mal d'intérêt à l'ouvrage, qui mérite le succès obtenu aux USA, et n'a pas pris une ride.
Une personne a trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 22 mars 2014
Comme beaucoup des livres que j'ai acheté sur Amazon, il s'agissait de mon programme d'étude et souvent, on les lit avec appréhension et peu de plaisir. Ce fut pour moi une véritable révélation, j'ai tout aimé de ce livre et ça m'a rappelé des épisodes de ma propre vie, ce qui semble paradoxal quand on connait le contexte historique de l'oeuvre. Mais pour moi, ça fait partie de ces classiques de la littérature américaine qu'il faut avoir lu pour mieux comprendre comment ils fonctionnent.
Une personne a trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 5 octobre 2014
Les pérégrinations géographiques et psychologiques de Sal Paradise et Dean Moriarty dans l'Amérique puritaine et aliénante des années 50.
Pas le meilleur de Kerouac, à mon avis (essayez "The Subterraneans", "Tristessa" et l'ultime "Vanity of Duluoz"), mais un indispensable.
|0Commentaire|Signaler un abus
le 30 mai 2017
Cet ouvrage est fabuleux. Le rythme du texte nous plonge dans le voyage.
Si vous hésitez à le lire en anglais, ne vous en faites pas, une fois les premières pages passées la lecture devient plus facile.

Un livre à lire absolument, et à relire si le coeur vous en dit.
|0Commentaire|Signaler un abus
le 31 octobre 2015
Ce livre a été un cadeau pour mon épouse, je ne l'ai donc pas personnellement lu mais elle a beaucoup aimé
|0Commentaire|Signaler un abus
le 16 avril 2016
Excellente édition de Penguin books très bon marché, avec une introduction très utile et informative. Le bouquin c'est un classique, pas a moi de faire la critique, par cette oeuvre on découvre l'Amerique terre-à-terre, profondément non-conventionnelle et hétérogène, des années '60.
Une personne a trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 10 décembre 2016
La couverture du livre est légèrement cornée et pliée, les pages à l'intérieur sont en très bon état. Je n'ai pas encore pris le temps de le lire mais ne doute pas de la qualité du récit et ai hâte de me mettre à la lecture.
|0Commentaire|Signaler un abus
le 6 janvier 2015
Histoire autobiographique originale, dense et fraîche qui nous emmène dans les grands espaces de l'ouest américain sur fond de culture beatniks dans l'amérique des années 60. Une ode au voyage et au rêve dans cette époque capitaliste centrée sur la productivité.
|0Commentaire|Signaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

On the Road
8,71 €
Sur la route
8,90 €
Into the wild
7,50 €
Frankenstein
3,00 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici