undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Stockage illimité pour les photos et bien plus encore cliquez_ici nav_TPL0516 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,1 sur 5 étoiles
98
4,1 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:4,20 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 15 mars 2015
Cette nouvelle couverture cache une nouvelle traduction , plus moderne, moins figée.
Ce roman fait 535p, et quand on le prend , on ne le lâche qu'une fois terminé...
J'ai éprouvé le même plaisir que lors de ma première lecture à l'adolescence, c'est superbe, mais quand même , la narratrice(jamais nommée) est d'un autre temps, enfin je l'espère, ce n'est que vers la page 400 qu'elle commence à se montrer combattive et moins oie blanche! Mais quel sommet du roman!
0Commentaire| 16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 mars 2015
Et c'est grâce à elle, je pense, qu'on peut découvrir à quel point Daphné écrivait bien, un beau style au service d'histoires toujours extraordinaires.
0Commentaire| 14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
attirée par les critiques plus qu'élogieuses, je me suis jetée sur ce roman et ne l'ai pas regrettée. L'intrigue est menée de main de maitre lentement, patiemment (pendant le lecteur trépigne d'impatience bien sur) jusqu'à une fin assez bien tournée qui nous fait dire en fermant le livre : Waouh , quel talent!!!
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 septembre 2004
Le style de Daphné du Maurrier arrive, dans Rebecca, à nous tenir en haleine jusqu'à la fin du récit ... Le dénouement est si beau et si inattendu que la lecture de ce livre reste dans ma mémoire comme l'un de mes plus merveilleuses lecture de jeunesse... A lire absolument pour celle (ou ceux ?) qui ont apprécié les Hauts de Hurle de vent d'Emilie Brontë
0Commentaire| 18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 janvier 2015
C'est exactement dans cette édition que, adolescente, j'ai découvert ce magnifique roman de Daphné du Maurier. Bien qu'ayant depuis acheté une version reliée, la seule vue du dessin de la couverture de "Rebecca" en livre de poche me replonge dans le plaisir de cette découverte du roman. J'ai toujours cette version "poche" car, même usagé, ce livre a pour moi le même charme envoûtant. C'est mon roman de coeur !
0Commentaire| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 juillet 2011
"Rebecca" comporte tout un volet satirique. Le début de l'histoire se déroule à Monte-Carlo, et l'on voit bien le dédain du personnel du palace pour la jeune héroïne, évidemment pauvre. La riche Américaine à qui elle sert de dame de compagnie l'écrase de sa supériorité.De plus, le suspense est toujours présent: comment s'expliquent les sautes d'humeur de Maxim? Pourquoi, parfait pendant la lune de miel, devient-il distant et irritable de retour à Manderley? Comment a péri vraiment Rebecca? Quel sera le sort final de Maxim? C'est aussi une très belle histoire d'amour, et le récit de l'évolution d'une jeune femme qui, naïve et timide au début de l'histoire, se construit à travers une expérience douloureuse une solide personnalité. Plusieurs adaptations cinématographiques du roman ont été effectuées. La meilleure, à mon sens, est celle de 1979, qui réunit Jeremy Brett (Maxim, charmant), Joana David (la fille, simple et touchante) et Anna Massey (formidable Mrs Danvers). Malheureusement, cette version n'est pas disponible à la vente: comme beaucoup des oeuvres de Jeremy Brett, elle dort dans les réserves d'une société de télévision. C'est une des raisons pour lesquelles a été lancée la pétition "Décernez un bafta posthume à Jeremy Brett" (si cela vous intéresse, visitez le site bafta4jb.com). Heureusement, vous pouvez voir "Rebecca" sur You Tube (taper: Jeremy Brett, "Rebecca"). C'est un parfait complément à la lecture de cet excellent roman, et Dapné du Maurier elle-même a dit grand bien de cette version très fidèle et très esthétique.
0Commentaire| 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 avril 2015
J ai adoré du début à la fin , c est un livre fantastique. Je le recommande vivement aux amoureux de la littérature Anglaise
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J'ai rêvé l'autre nuit que je retournais à Manderley....Voici l'une des introductions les plus connues et plus évocatrices du roman de Daphne du Maurier. Ecrit en 1938, devenu un classique de la littérature anglaise, brillamment porté au cinéma en 1940, ce qui contribua largement à sa renommé.
Introduction en flash back sur un passé récent, le roman nous entraîne dès ses premières lignes dans un monde de mystère et de fascination dont on ne peut pas s'en défaire avant le dernière page.
Une histoire peu banale, le mariage après une brève relation lors des vacances à Monte-Carlo d'un riche et séduisant quadragénaire, veuf , avec une jeune fille timide et peu sûre d'elle , dame de compagnie d'une riche américaine. Aussi courtes la cour que le voyage de noces, agréable introduction des personnages où se profilent la trame et le décor de l' histoire. Une fois le couple arrivé à Manderley, demeure seigneurial de Max de Winter, la nouvelle Mme de Winter, devra affronter le fantôme de l'ancienne Mme de Winter, dont le prénom est dans toutes les bouches, dans chaque objet de sa nouvelle demeure. Rien ne l'avait préparée à rivaliser avec un fantôme: et une rivale de taille, car selon les dires de tous ceux qui l'ont connue, elle était belle, intelligente, cultivée: tout ce dont la nouvelle Mme de Winter sait ne pas avoir. Elle n'en aura cesse de se le répéter, attitude qu'accentue son manque de confiance et multiplie les maladresses, devenant à chaque jour plus convaincue que son mari est toujours amoureux de sa femme morte. La gouvernante de la maison, Mme Danvers, qui adorait Rebecca, fera tout pour que la nouvelle Mme de Winter prenne conscience de son infériorité, allant jusqu'à suggérer à l'impressionnable jeune ,qu'il n'y a pas de place pour elle à Manderley, qu'elle ferait mieux d'en finir... Et un bruit soudain, surgit de la plage, comme un coup de canon, et sort la malheureuse de l'impasse, mais annonce un événement qui va précipiter l'histoire, après des découvertes insolites, vers un dénouement qui tient le lecteur en haleine jusqu'à la dernière page.
Récit accentué par le recours aux images sensuelles olfactives surtout, mais visuelles et auditives aussi.^Les lilas embaument les paysages extérieurs et envahissent les chambres en ouvrant les fenêtres,le mer teinté de gris lorsque les nuages cachent le ciel, les chambres sentent l'enfermé, ou l'odeur de thé et des tartines beurrés annoncent l'heure du thé, accentuant les décors qui prennent vie sous la plume magnifique de Ddu M.
Le film de Hitchcock respecte de manière surprenante le texte de D.du M,excepté certains petits détails, et un qui est de taille, concerne la mort de Rebecca, que chacun jugera selon ses principes.
Sortira Rebecca triomphante , selon le dessein de Me d'Anvers, ou la timide Mme de Winter, qui n'a pas de prénom, grandira avec le dénouement de l'histoire, découvrant ses vraies valeurs? Une lecture qui charmera celui qui l'entreprend, quelque soit son âge.
Peu à peu , je quitte Manderley et ses personnages, mais j'y reviendrai, car Manderley désormais m'appartient, comme à chaque lecteur.
review image
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Oeuvre magistrale par excellence, captivant le lecteur de bout en bout ; une plongée en psychologie profonde dans la cadre majestueux et inquiétant de Manderley. Les personnages principaux sont tous fouillés, tous vous interrogeront sur ce qu'ils sont en réalité, tous vous emporteront sur des chemins sinueux, là où il est parfois périlleux de mettre les pieds, là où il est irrésistiblement attirant d'en apprendre davantage. Rebecca, vous poursuivra longtemps, très longtemps dans votre vie et l'on comprendra alors aisément que la littérature fait naître parfois des chefs d’œuvres qui nous apportent un supplément de souffle, un supplément de beauté : un supplément à soi.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 mai 2014
Ceci n'est pas une critique du roman lui-même puisque je ne l'ai pas encore lu, mais de l'édition qui m'a été envoyée. C'est une belle reliure en effet, mais d'une taille incroyablement petite, et les pages sont d'un papier gris et manquent de se détacher à peine on les tourne. Il y a aussi des marges très étroites et les caractères sont tout serrés, ce qui rend la lecture désagréable.

Je ne conseille cette édition à personne et j'aimerais qu'on me la remplace avec une de bonne qualité.
22 commentaires| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

5,20 €
8,93 €
6,30 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici