Cliquez ici Cliquez ici Olicard Cloud Drive Photos En savoir plus cliquez_ici nav_STT17 cliquez_ici En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici cliquez_ici

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles
16
Good To Great
Format: Relié|Modifier
Prix:18,48 €+ Livraison gratuite avec Amazon Prime


le 1 février 2013
En 1994, Built to Last identifiait les caractéristiques des entreprises qui avaient fait preuve de taux de croissance exceptionnels sur le long terme. Cette étude se heurtait à une limite : presque toutes les sociétés étudiées possédaient dès leur création les qualités qui allaient faire leur succès. Elles avaient notamment été créées par des leaders aux qualités remarquables, qui avaient su les doter d'une culture et de méthodes de management performantes. Fallait-il en conclure que seules des entreprises "génétiquement programmées" par des fondateurs géniaux pouvaient connaître des succès hors du commun ?

Good to Great apporte une réponse claire à cette question : une entreprise peut obtenir des résultats extraordinaires, même si rien ne la prédispose à cela. Jim Collins et son équipe de recherche ont étudié pendant 5 ans des entreprises qui ont su obtenir des sauts de performance spectaculaires. Cette analyse a permis d'identifier un certain nombre de traits communs à ces entreprises, parmi lesquels trois caractéristiques se dégagent : une équipe dirigeante extrêmement performante, animée par un leader atypique, aux antipodes des "capitaines d’entreprise" médiatiques ; une stratégie d’une simplicité surprenante, qui tranche avec la complexité des concepts stratégiques fréquemment évoqués ; une culture avant tout fondée sur la discipline.
2 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 9 septembre 2011
C'est un ami qui me l'avait conseillé en me disant qu'il s'agissait pour lui du meilleur livre de management et je suis d'accord.
C'est pour moi un must have pour tout chef d'entreprise. Et ça se lit très vite et très facilement. Je recommande vivement.
7 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 31 décembre 2009
On est d'accord ou pas avec leur méthode de recherche, ça reste de l'opinion personnelle. Ce qui me dérange d'abord, c'est que Jim et son équipe définissent les critères utilisés mais ne définissent pas leur choix, pourquoi ces derniers sont utiles ou mesure le succès d'une compagnie.

Deuxièmement, tout tourne autour d'être le " à quoi on est MEILLEUR AU MONDE". Là c'est très gênant, être le meilleur est un type de stratégie, on peut vivre confortablement sur une zone géographique, sur une niche'Le mass-market n'est pas synonyme de sensationnel, de plus le mass-market est en train de dépérir au profit du mass-diversity.

Ce qui amène au troisième point: seules les grandes entreprises peuvent atteindre l'excellence? Sachant qu'une personne en moyenne, est plus heureuse, productive et créative dans une petite entreprise, et que cette entreprise n'a pas besoin d`être la meilleure à' pour être Sensationnelle, car les avantages concurrentiels sont complètement passés à la trappe. Jim se focalise sur le core business. Etre le meilleur à, tire forcément sur les prix et sur une ribambelle de compétiteurs qui ne sont pas le meilleur à'au Monde, on tourne en rond en reproduisant le même système. D'où une stratégie Blue Ocean Strategy: How To Create Uncontested Market Space And Make The Competition Irrelevant, aurait était plus intéressante aux conclusions de sa recherche. On ne touche n'y aux produits, services, clients, différenciation, engagement'

Les conclusions ne semblent pas aller dans le bon sens: dans le chapitre Brutal facts, Jim en conclue, que les entreprises de peur se voilent la face??? et ne peuvent pas mettre la vérité sur la table pour devenir sensationnel'Je pense que le problème est plus profond et surtout ailleurs.

Enfin, la stratégie à l'excellence est une stratégie LINEAIRE. On commence par le leadership pour finir sur the flywheel. Il n'y aura jamais un SEUL modèle et certainement pas linéaire. Et surtout, une entreprise ne cherche pas à reproduire ce qui marche mais à innover, sinon elle ne peut engranger le mécanisme de valeur-ajoutée.

Des noms étranges viennent ponctués la lecture: Big Hairy Audacious Goal, Hedgehog concept, Brutal facts'Il dépasse le cadre de la recherche et devient inventeur.

Les chapitre First WHO, the What, et a culture of discipline sont vraiment intéressants et mettent une claque au leadership en général. Le chapitre technologie aurait pu être également intéressant, s'il était pas si court.
10 personnes ont trouvé cela utile
|11 commentaire|Signaler un abus
le 28 septembre 2003
La recette traditionnelle d'un livre de management ? : une thèse intuitive à partir de laquelle on brode en saupoudrant de quelques exemples qui vont dans le bon sens.
L'approche de Jim Collins est à l'opposé : brutalement quantitative et déductive. La méthode avait déjà été testée avec succès dans "Built to last" (plus d'un million d'exemplaires vendus). Le résultat ; un ouvrage décapant qui envoie à la poubelle pas mal de mythes managériaux en vogue (le leadership, la technologie...). "Good to great", paru en 1999 aux Etats-Unis, a déjà été vendu a plus d'un million d'exemplaires. Une version française est disponible depuis septembre 2003 (De la performance à l'excellence) ; plus aucune excuse pour passer à côté !
11 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 17 juillet 2010
Le livre est excellent. Un approche intéressant sur ce qui fait la différence entre being great et being good. Le cd continent en plus des petits commentaires personnels de l'auteur.
Le service de livraison de Amazon toujours performant.
2 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 28 juin 2011
le livre correspond à son état attendu (occasion) et est arrivé très vite : pas de problème. Mais à l'intérieur c'est autre chose : des zones grisées qui apparaissent presque noires, rendant la lecture difficile et surtout des pages imprimées tête-bêche, page 179 après la page 108, etc : ce livre aurait dû être pilonné. Je m'en suis ouvert au vendeur qui a aussitôt recrédité mon compte : donc je suis satisfait. Et j'ai recommandé une autre version de ce livre.
|0Commentaire|Signaler un abus