undrgrnd Cliquez ici HPALLL nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles
1
4,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
0
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: Broché|Modifier
Prix:10,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Dans Avengers Disassembled, la Scarlet Witch est à l'origine d'une catastrophe qui conduit au décès de 2 vengeurs et au final à la dissolution de l'équipe. Ce tome marque le début de la nouvelle série de vengeurs par le même responsable au scénario, à savoir une valeur sûre de l'écurie Marvel Brian Michael Bendis.

L'histoire commence par une évasion massive soigneusement préparée dans la prison spécialisée en supervilains, baptisée du sobriquet de The Raft (une annexe de Ryker's Island). A l'instant où se produit la panne d'électricité qui va favoriser les évasions, Matthew Murdock (Daredvil), Jessica Drew (Spiderwoman) et Luke Cage (Powerman) sont sur place. Ils y sont rejoints par Captain America et Spiderman, alertés par les éclairs en provenance de The Raft.

Cette première histoire narre la reformation des vengeurs, sous le nom de New Avengers, pour endiguer cette évasion massive et déterminer son commanditaire. Le scénario fait la part belle à l'action, superbement servie par les dessins très énergétique du David Finch (dans le plus pur style Marc Silvestri). Le relationnel entre les héros est exposé aux lecteurs grâce à des dialogues ciselés (concis et efficaces) du maître en la matière M. Bendis.

Le résultat global est à la fois divertissant et très impressionnant puisqu'il arrive à convaincre le lecteur que la composition de l'équipe est légitime (et non pas un simple gimmick marketing rassemblant les 3 héros les plus vendeurs du moment, à savoir Captain America, Spiderman et Wolverine) ou un copier-coller du concept de la Justice League (tous les plus grands héros dans la même équipe). Enfin le lecteur perçoit dès cette histoire que Brian Michael Bendis est parti pour un bon nombre de numéros avec des fils conducteurs tels que le personnage de Sentry ou les objectifs discutables du SHIELD. Le tome suivant The New Avengers: Sentry v. 2 s'attaque au mystère de Sentry.
44 commentaires| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles