Cliquez ici Cliquez ici hallogno. CoopPocheEtoilesContraires Cloud Drive Photos nav_Renewed Cliquez ici En savoir plus Achetez Kindle Oasis cliquez_ici cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

3,0 sur 5 étoiles
2
3,0 sur 5 étoiles

100 PREMIERS REDACTEURS D'AVISle 22 novembre 2014
Ce tome fait suite à Civil War: Amazing Spider-Man. Il comprend les épisodes 539 à 543 de la série Amazing Spider-Man, ainsi que les épisodes 35 à 40 de Sensational Spiderman, et 17 à 23 de Friendly Neighborhood Spiderman. Ces épisodes sont initialement parus en 2007. Ils sont écrits par Joe Michael Straczynski (en abrégé JMS), dessinés par Ron Garney et encrés par Bill Reinhold. Ce commentaire ne porte que sur les épisodes de "Amazing Spider-Man" qui ont été réédités dans Amazing Spider-Man by JMS Ultimate Collection - Book 5.

-
- ATTENTION - Ce commentaire contient des points clés des tomes précédents.
-

Amazing Spider-Man 539 à 543 - Peter Parker n'a plus de choix. Il emmène May Parker (sa tante) à l'hôpital, en balançant des toiles d'immeuble en immeuble, tout en étant en civil (de toute façon il a révélé son identité secrète au monde entier, à la télévision). En prison, Wilson Fisk se réjouit en apprenant la nouvelle que le tueur à gages a réussi son coup. Peter Parker s'invite de force chez un marchand d'armes clandestin, toujours en civil, toujours sans prendre de gant, pour savoir qui a vendu l'arme qu'il a retrouvée. Puis il va chercher son costume noir qu'il avait caché sous une corniche. Il est décidé à se venger, sans remord, sans pitié.

Le lecteur qui découvre ces épisodes aujourd'hui n'y est pas venu pas hasard. Soit il a décidé de découvrir le travail de JMS sur le personnage, soit il a souhaité découvrir cette période marquante de l'histoire du personnage. Il est donc vraisemblable qu'il sache ce qui se passe par la suite. Pourtant, ces épisodes n'ont rien perdu de leur force narrative ou émotionnelle, ce qui en dit long sur le savoir faire de JMS.

Les événements à venir de "One more day" permettent au scénariste de sortir son personnage du train-train de la continuité inhérente à un personnage récurrent, pour l'emmener dans des situations inédites. Parker est donc la proie de sentiments négatifs intenses, et il a décidé de se venger. JMS ne le transforme pas en Punisher, ni en une sorte de Hulk qui casserait tout sur son passage sans réfléchir. Il sait montrer comment il s'agit d'une décision consciente et voulue, d'une personne poussée dans ses derniers retranchements.

Strackzynski sait tirer le meilleur parti de cette situation inédite, à commencer par montrer Peter Parker réalisant des actions de Spider-Man, mais sans son costume, en civil. Garney et Reinhold s'émancipent un peu de leur contrainte de dessiner à la manière de John Romita junior, pour retrouver leur approche graphique, très adaptée à des individus normaux, hors superhéros. Les dessins apportent beaucoup pour convaincre de la conviction et de la force des émotions de Peter. Pour un lecteur de longue date du personnage, voir Peter Parker en mode Spider-Man, mais sans cagoule, constitue une vision informative. Elle répond à la question de savoir à quoi ressemble le visage de Peter (ses expressions, ses émotions) sous la cagoule quand il réalise des actions de superhéros. Pour JMS, c'est également une forme d'aboutissement de son travail pour rabouter les 2 aspects du personnage (Peter Parker / Spider-Man) en un individu unique et cohérent.

La deuxième séquence qui prouve la maîtrise du personnage correspond au combat opposant Spider-Man à Wilson Fisk, à mains nues, et au final sans masque. Pour un lecteur régulier de Spider-Man, la différence de niveau de pouvoir entre Kingpin et Spider-Man rendait un peu disproportionné tout affrontement physique entre ces 2 personnages (Kingpin n'ayant pas de superpouvoirs). Du coup le lecteur regarde d'un air un peu goguenard le début d'affrontement entre eux 2, dans le cadre d'une arène sortant de l'ordinaire... jusqu'à ce que JMS énonce clairement l'absence de pouvoir de Fisk, et que l'issue du combat soit rapidement réglée (non mais oh ! Faut pas prendre les lecteurs pour des idiots).

JMS ne se contente pas de faire passer Peter Parker en mode agressif et revanchard, il n'oublie pas les 2 autres personnages principaux de la série (Mary Jane et May Parker), ainsi que les conséquences de la blessure. La gestion de la prise en charge par l'hôpital montre que JMS a déjà dû être confronté à la terrible réalité matérielle des soins dépendant du compte en banque de la famille. Sans dénoncer l'incurie d'un système de soins, il en montre la cruauté pour les proches.

En s'émancipant de l'obligation d'être confinés au style de John Romita junior, Garney et Reinhold peuvent utiliser leurs points forts et réaliser des dessins qui portent la détermination de Peter Parker, l'apparence normale des hommes de main, la masse imposante de Wilson Fisk, les vêtements quotidiens, et quelques belles vues des rues de New York. Il ne reste qu'une poignée de pages dépourvues de décors (pendant les combats ou les dialogues) et quelques représentations un peu simplistes.

Ce tome comprend la dernière partie des histoires écrites par JM Straczynski avant le retour à la normale obligatoire pour un personnage récurrent de fiction, par le biais de One more day. Le scénariste profite de toute la liberté d'action qui lui est donnée pour un récit haletant, qui permet à Peter Parker d'évoluer au-delà de ses composantes intangibles (identité secrète, tante à jamais présente), sans trahir l'esprit du personnage. Pour tous les lecteurs qui regrettent que Spider-Man ne grandit pas en même temps qu'eux, cette histoire leur offre la possibilité de voir ce qui aurait pu être.
33 commentaires| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 février 2008
tant au niveau graphisme qu'au niveau dessin, ce volume des aventures de black spidey n'est vraiment pas indispensable.
la première partie tient la route sur le plan scénaristique mais le dessin n'est pas terrible, la seconde partie déçoit sur les 2 plans.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici