undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,1 sur 5 étoiles
10
4,1 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

« The Infernal Devices » est un « prequel » à la célèbre série de fantasy pour ados (hélas trop méconnue en France je crois) « Les Instruments Mortels ». Trois tomes sont prévus. Ne vous inquiétez pas, on peut lire cette série sans connaître l'autre (certaines explications vont un peu vite, c'est tout).

J'ai été happée par ce premier tome aussi vite que par celui de la trilogie précédente. On découvre Will et Jem, deux Nephilims de 17 ans, chargés de protéger le monde contre les démons. Tous les deux bien que d'apparence angélique cachent de lourds tourments. Leur chemin va croiser celui de Tess, une jeune américaine orpheline, venue en Angleterre rejoindre son frère, suite à sa demande. Sauf qu'à son arrivée, elle se retrouve seule sur le quai, son frère n'est pas venu la rejoindre. Tess se fait alors aborder par deux dames peu accortes et va brutalement plonger dans un monde insoupçonné duquel Will, Jem et leurs amis vont essayer de l'extirper.

Dès le début on s'identifie facilement à l'héroïne, découvrant un univers fantastique en même temps qu'elle. Dès le début on s'attache à l'ensemble des Nephilims et l'on brûle de savoir qui sont en vérité les «Dark Sisters» et le Magister (bien plus diabolique que celui de Tara Duncan).

L'histoire est très rythmée, tout en laissant assez de place aux dialogues et à l'analyse psychologique. La cohérence de l'univers décrit est solide et déjà éprouvée par la précédente série. Il y a assez de mystères pour nous tenir en haleine pendant plusieurs tomes. Et il y a eu suffisamment de suspense pour que je lise tout le livre en une seule journée (livre il est vrai assez court et très facile à lire). Bref, à recommander chaudement pour les (grands) enfants et ceux qui ont gardé leur âme d'enfant.
0Commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 juillet 2015
Clockwork Angel commence doucement et Cassandra Clare prend son temps pour poser les bases de son histoire, sans qu'on ait besoin de se référer à la saga de base. Merci Cassandra Clare.
Son univers est riche, et j'ai été la première étonnée à m'attacher à ce mélange d'historique et de steampunk fascinant et intense qui sent la révolution industrielle.

Tessa – l'héroïne – est étonnamment mature et banale aux premiers abords - enfin surtout sa personnalité puisque ... enfin. Mais son évolution dans un univers qu'elle ne connait pas m'a poussée à m'attacher à elle comme une moule à son rocher, et l'a faite evoluer de manière satisfaisante. Merci Tessa. *hoche la tête de manière satisfaisante*
Jem et Will sont deux êtres opposés et attachants à leur manière, des personnages forts comme on en voit rarement, qui éblouissent les zones d'ombres de leur présence. Je ne vais pas dire que les passages en leur compagnie étaient les meilleurs, mais je le pense. Merci Will et Jem.
Ma frustration reste la romance, qui n'est pas assez développée selon moi, dans ce tome - parce que j'espère bien qu'elle le sera mieux dans les autres. Merc–

Mais l'auteur ne s'arrête pas à ça pour conquérir la lectrice que je suis.

Les personnages secondaires sont développés comme des personnages principaux qui méritent qu'on lise ce roman rien que pour eux. L'univers aux règles bien strictes et respectées est entièrement crédible - à l'image de l'univers d'Harry Potter, et l'avancée dans l'histoire a probablement dû être écrite pour moi, puisque la progression se fait petit à petit, sans me brusquer, comme on le fait dans l'eau froide...
Mais les retournements de situation m'ont totalement surprise. Des questions persistent, histoire d'avoir envie d'ouvrir le tome 2, que je n'ai pas encore. Merci Amazon.

En gros, je n'arrive pas à réaliser à quel point j'ai adoré ce roman, et à quel point j'y pense tout le temps en m'endormant, mais c'est fait, et je regretterais presque de ne pas l'avoir commencé avant...

QUE QUELQU'UN M'EXPLIQUE POURQUOI NOUS AVONS UN FILM ET UNE SÉRIE SUR THE MORTAL INSTRUMENTS ET TOUJOURS RIEN SUR THE INFERNAL DEVICES, SIOUPLÉ.

Ce que j'ai le plus aimé : La richesse de l'univers et des personnages.
Ce que j'ai le moins aimé : Le manque d'amour que je ressens en fermant ce roman.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 novembre 2013
De toutes les série de Cassandra Clare celle- ci est ma préférée. J'ai adorée qu'elle se situe à Londres dans les années 1878, elle permet d'enapprendre plus sur l'origine des shadowhunter ce qui permet de comprendre un peu plus la saga de the mortal instrument. Je l'ai lu d'une traite et n'ai pas hésité à acheter les deux autres volumes.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 avril 2012
Grande fan de la première trilogie de Cassandra Clare "Mortals Instruments" j'attendais ce prequel avec impatience et je ne suis pas déçue. On découvre tout d'abord Tessa une jeune fille un peu naïve qui devient au fil des pages plus forte. Lors de son arrivée à Londres celle-ci ce fait enlevé par 2 sœurs. Lorsque Will un jeune homme vient la secourir celle-ci découvre tout un nouveau monde qui s'ouvre à elle.
Tessa est vraiment très attachante comme personnage elle se pose beaucoup de questions et fait tout pour les optenir. Will est vraiment très mystérieux il apporte une grande pointe d'humour même si on lui découvre une personnalité plus profonde. Les autres personnages sont aussi une grande réussite Jem fragile et fière, Jessamine forte malgré elle et bien sur Henry et Charlotte qui forme un couple étrange.
L'intrigue du livre est très bien construite on va de révélation en rebondissement ci bien qu'a la fin du livre on n'a qu'une envie lire la suite
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 janvier 2015
I loved the clockwork angel series that I bought as ebooks, I loved it so much that I decided to also buy them with paperback.
Unfortunately, I am really disappointing in this particular book because this edition is different from the other two I bought on Amazon. I purchased this collection because I was in love with the cover, and this one is just ugly compared to the two other I have. Moreover, the size is not the same either. It just looks like a fake one.....

N.B: I'm not making a judgement on the content of this book only on the sending
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 mars 2011
Après avoir découvert la série de la Cité des Ténèbres, j'attendais avec impatience de me plonger dans Clockwork Angel, un préquel tout simplement délicieux. On y retrouve toute l'ambiance des Chasseurs d'Ombres, cet univers spécial caché aux yeux des humains. Sauf qu'ici, nous nous promenons dans le Londres du 19è siècle. L'art et la manière de parler sont totalement différents, on sent que nous sommes à une époque où tout semble précieux. Les descriptions du vieux Londres et la vie des jeunes gens à cette époque sont intéressants à découvrir. Dans Clockwork, nous suivons un trio de choc. Tout d'abord Tessa, l'héroine. Elle évolue considérablement bien dans ce 1er volume se découvrant un pouvoir étrange qu'elle peine à accepter. Elle est forte, très courageuse. Rêveuse et sensible aussi, elle fera tout pour aider ses nouveaux amis dans leur enquête. Tessa est le centre de l'histoire, l'ennemi, appelé The Magister, la veut et on ne sait pas encore pourquoi. Cet homme impitoyable rêve d'éradiquer les Chasseurs d'Ombres en mettant sur pied une armée d'automates. L'intrigue se met en place tout au long du livre. On suit alors Charlotte et Henry d'un côté mais aussi les deux beaux gosses, Will et Jem. Will est ténébreux, charismatique. Il est froid comme la pierre, sarcastique, refusant que toute personne s'attache à lui. Il est brillant mais têtu. On sent une attirance pour Tessa malgré lui bien qu'il finira par la repousser, deux fois. Son passé nous est caché et il semble douloureux. Quant à Jem, ce jeune homme d'origine asiatique, il incarne la sagesse, la force, le courage, la sensibilité. Son histoire m'a énormément touchée. Il semble lui aussi attiré par Tessa, mais il se fait assez discret. L'intrigue et les révélations prennent de l'ampleur vers la fin du livre. J'ai été tout simplement scotchée par ce retournement de sitation auquel je ne m'attendais pas. L'auteure est décidément très très forte dans ce domaine. C'est une fin frustrante qui nous laisse bouche bée, plein de questions dans la tête. La suite promet d'être à la hauteur...Le 2ème volume, Clockwork Prince est prévu pour septembre 2011.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 avril 2016
Clockwork Angel est donc le premier tome de la trilogie The Infernal Devices qui relate l'histoire de Shadowhunters, et pas n'importe lesquels, à l'époque d'un Londres du XVIII-XIXème siècle.

On fait la rencontre de Theresa Gray, alias Tessa, une adolescente Américaine qui vient rejoindre son frère à Londres après la mort de sa tante Harriet. Alors que celle-ci se retrouve sur les quais à attendre son frère, Nate, deux inconnues appelées les Dark Sisters l'abordent et lui font comprendre qu'elles sont envoyées par son frère pour venir la chercher, celui-ci étant indisponible pour l'accueillir. Mais voilà, tout n'est pas ce qu'il paraît. Tessa va apprendre que le monde n'est pas tel qu'elle le pensait et que des forces obscures s'entremêlent à la réalité. Pour l'épauler dans sa découverte et dans sa quête, Tessa va pouvoir compter sur William Herondale (Will), James Cartairs (Jem) ainsi que sur le reste de l'Institut de Londres.

Dès les premières pages, j'ai énormément aimé Tessa et les mystères qui entourent Londres. Tessa est une "bonne fille", bien éduquée, qui a le sens de la famille, de l'amitié et qui est d'une très grande gentillesse. A première vue, celle-ci est banale. Elle est, en effet, orpheline, modeste et a tout de ce que l'on appelle une "mundane" c'est-à-dire un être humain à part entière.

J'ai tout de suite aimé Jem alors que mon avis sur Will était mitigé. Jem est très gentil, lui et Will sont deux meilleurs amis et orphelins (comme tous ceux de l'Institut de Londres). Will, lui, est sarcastique, tantôt gentil tantôt méchant, mystérieux, et ses agissements rendent son personnage complexe étant donné qu'on ne sait pas pourquoi celui-ci agit de manière aussi lunatique.

Bien que l'histoire est les héros soient intéressants, j'ai mis quelques chapitres avant de tomber sous le charme et l'addiction de cette histoire (je dirais que j'étais vraiment prise dans l'histoire au bout du premier quart du livre).

J'aime beaucoup ce vieux Londres, les courtoisies de l'époque, le langage soutenu, le références littéraires et ces petits bouts de poèmes et de textes qui figurent à chaque début de chapitre. Les personnages secondaires sont aussi attachants que les personnages secondaires, et les personnages méchants sont réellement pourris jusqu'à la moelle ce qui donne d'autant plus de plaisir à lire ce livre.

Ce qui est assez drôle, après avoir lu tous les livres de Cassie Clare, c'est que je trouve que cette saga a une intrigue plus moderne que celle des Mortal Instruments, ou peut-être est-ce juste parce que l'histoire se situe pendant la révolution industrielle ? Toujours est-il, je trouve les intrigues très bien travaillées.

On aperçoit le passé des familles qui composent la saga des Mortal Instruments, comment telle et telle famille fait qu'elles soient proches, pourquoi d'autres se détestent. On apprend aussi comment le monde des Shadowhunters d'aujourd'hui peut s'en sortir grâce à l'univers précédent.

L'esquisse des romances est amenée en douceur, avec pudeur sans pour autant tomber dans la mièvrerie.

Avec cette trilogie, on ressent beaucoup de choses: émerveillement, humour, colère, tristesse, frustration, mystère, envie... Y a pas beaucoup de livres capables de faire éprouver autant d'émotions.

Je recommande évidemment.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 juillet 2015
Couverture originale légèrement en relief. Difficile de faire un choix lorsqu'il s'agit d'offrir un livre en langue étrangère mais ce livre est bien noté. Le cadeau a été accueilli avec beaucoup de contentement. Style steak punk.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 octobre 2011
Un bon bouquin. Il est assez facile de rentrer dans l'histoire. La lecture est facile et fluide.
Les personnages sont sympas : on retrouve la jeune fille en perdition, le beau gosse un peu voyou et le meilleur ami fragile... Sans oublier une pointe de vampires, Les Nephilims et autres personnes à caractère extra-ordinaire.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 mai 2013
Clockwork Angel didn't suck me in from the first page like all the books from the Mortal Instruments did.
It's not that I found it bad but it missed just that little bit to be as good as Cassandra Clare's other series. The story did pick up in the second half.

All the charachters were great, except for Will... to me it felt like he was some cheap caricature of Jace. Will is the moody, brooding boy with "a dark side" to him and doesn't let anyone close enough to get to know him... sounds familiar huh. Too much similarities but Will is missing Jace's spunk.
I hope Tessa gets over her crush for Will cause I want to see her end up with Jem
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici