undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Stockage illimité pour les photos et bien plus encore cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles
2
4,5 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: Broché|Modifier
Prix:13,04 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 10 décembre 2012
8 ans ! Qui aurait parié un kopeck sur TWD il y a 8 ans ? Des morts vivants ? En noir et blanc ? Pas de super héros ?
Même si le fan de la première heure ( votre serviteur ! ) peut s'agacer de la prolifération des produits dérivés aussi nombreuse que la zombaille ( Série Tv , jeu video , jeu de plateau , tee shirt etc) , force est de constater que Robert Kirkman a réussi son pari !

Ecrire sans discontinuer 100 épisodes ,mois après mois, avec le même dessinateur des histoires , qui, malgré quelques baisse de régime et des -inévitables -répétitions , ont su mettre en haleine des milliers de lecteurs est une gageure!
Il est très rare qu'une équipe artistique tiennent aussi longtemps , sans changement d'artistes , de Fill-in ou de retards de publication . Pour cela , chapeau bas !
Tout ceci a un prix : Charlie Adlard , s'il s'est avéré être l'homme de la situation , remplaçant au pied levé un Tony Moore au style beaucoup trop caricatural à mon goût, a pourtant ses défauts . Doté d'un indéniable talent pour mettre en scène les nombreux dialogues de la série , l'homme dessine vite , trop vite .
Les décors manquent de détails et certaines finitions frôlent l'amateurisme . Ces épisodes contiennent deux séquences avec Rick et Andrea au lit . Outre le fait que ces séquences n'ont rien d'érotique , leurs mains et leurs pieds nus semblent avoir été dessinés par un enfant de cinq ans !

Aux Etats Unis le numéro 100 donne lieu immanquablement à un évènement dans la série.Et le lecteur en a pour son argent.

Spoiler ! Spoiler ! Spoiler ! Spoiler ! Spoiler ! Spoiler !

Après avoir survécu aux zombies , à la famine , aux intempéries , au manque de nourriture , à des blessures invalidantes , après avoir affronté des êtres humains plus dangereux que les morts , échappés à des cannibales , et exécuter des enfants devenus fous , après avoir du enterrer famille , amis et voisins , le groupe original de Rick est réduit à 7 personnes : Rick , Carl , Maggie, Glenn, Andréa, Sophia et Michonne.

A l'image de leur leader , ceux ci sont persuadés que le pire est derrière eux et qu'ils sont capables de braver désormais toutes les menaces . Rick a même persuadé ses amis de devenir des mercenaires qui , en échange de nourriture, sécuriserait les alentours des méfaits d'une bande de pillards dirigés par un dénommé Negan .
Tout à son arrogance , notre amputé commet une erreur fatale : sous estimer l'adversaire !

Negan n'est pas un voleur à la petite semaine comme le supputait notre héros ! C'est un criminel organisé à la tête de centaine d'hommes entraînés qui va , pour la première fois depuis le début de la série , mettre notre ami à genoux !

Numero 100 oblige, un évènement majeur se produit : deux personnages meurent , dont un des 7 historiques !

C'est une mort habilement mise en scène par Kirkman . Negan organise un tirage au sort pour savoir qui paiera l'affront qui lui a été fait. Le suspense y est insoutenable , le découpage d'Adlard implacable . Et lorsque vient l'heure de l’exécution , le coeur se serre , le gorge se noue et les larmes coulent . Non seulement , une figure centrale de la série disparaît mais de la manière la plus atroce qui soit depuis la mort de Lorie ! Vous voilà prevenus !

Nos héros qui se prenaient à espérer d'une vie meilleure , de la possibilité d'éradiquer la menace des morts vivants et rétablir un semblant de civilisation sont anéantis . Rick capitule et préfère payer la dîme du tyran plutôt que de voir les siens périr ! Les zombies n'apparaissent pas dans cet arc , façon de rappeler que le danger , comme dans les films de Romero est humain .

Tout en favorisant l'action principale , Kirkman réussit à faire exister ses personnages secondaires , à tisser des ramifications entre eux , si bien que lorsque ceux-ci décèdent , le lecteur a la sensation de perdre une partie de l'histoire . Ces morts ne sont jamais gratuites . Elles rappellent que la survie de nos amis n'est jamais acquise et qu'a chaque fois qu'ils baissent leur garde la mort les frappe ! Celle ci est désormais dans leur vie , dans leur lit , dans leur relations amoureuses et familiales . Rick Grimes et ses amis jouent leur humanité à chaque page : comment ne pas devenir une bête ? Comment survivre à la fin du monde ? Comment supporter la mort sans être soi-même détruit? Vivre sans espoirs ? Le talent de Kirkman est de convoquer des histoires s'étant déroulées des années auparavant histoire de montrer le cheminement des personnages . C'est du grand art !

Des dialogues réussis , des cliffhangers à couper le souffle , un suspense crescendo . Pour son numéro 100 Kirkman maintient le feu sacré . Et peut continuer à vendre des tee shirts...
55 commentaires| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 juin 2013
J'adore, comme à l'accoutumé le livre nous tient en haleine jusqu'à la fin et on est impatient de lire la suite!
On ne sait jamais à quoi s'attendre, une saga post apo ou tout peut arriver!!!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici