undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles
8
4,4 sur 5 étoiles
Format: Relié|Modifier
Prix:46,14 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 8 novembre 2013
Je pense que je vais definitivement arreter de commander des beaux livres chez Amazon. Ils sont generalement plus lourds, plus fragiles et Amazon continue de les envoyer comme des livres de poche.
C'est SCANDALEUX! Mon livre est arrive legerement corne, pour un livre de ce prix, ca fait un peu mal ....
Vive les librairies de proximite.

CONCERNANT LE LIVRE: Ouvrage magnifique pour tous les fans de Star Wars !
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 novembre 2013
Le 3ieme opus des making of de Jonathan Rinzler, a posséder absolument pour tout ceux qui aime star wars, et le cinéma, un livre qui détail tous les aspects de la fabrication d'un tel film.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 octobre 2013
EMBALLAGE TRES MAUVAIS: le livre n'est PAS plastifié et il est simplement inclus dans un grand carton avec du papier de bourrage.
- RESULTAT : la double couverture ET la reliure sont abimées et de nombreuses griffes de surface sur la couv.
Je n'essaie même pas de faire un échange vu qu'il sera renvoyé dans les mêmes conditions. Un conseil: ACHETEZ AILLEURS!!

VERY POOR PACKAGING: the book is not protected in plastic wrap and simply placed into a large box with padding papier. As a RESULT: it came with the cover creased and scuffing !!
I don't even ask for a replacement since they will mostly ship the other one the same way.
If you like this book: BUY IT ELSEWHERE!!
11 commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Si l’on ne compte plus les livres écrits autour de la première trilogie de George Lucas, celui-ci est particulièrement impressionnant, que ce soit par sa taille (plus de 350 pages au format carré 30x30), par la richesse de son iconographie, par son approche et surtout par ses sources. En effet, Jonathan Rinzler, le directeur éditorial de Lucasfilm a profité de son accès direct et illimité aux archives du Skywalker Ranch pour nous offrir déjà deux somptueux ouvrages consacrés à Star Wars et L’Empire contre-attaque.

Cette fois-ci, malheureusement, il n’a pas déniché de matériau-source d’époque resté inexploité, comme les longues interviews d’époque sur Star Wars, et les bandes sonores pour Empire. Il a dû se reposer sur les seuls documents d’archive et les compléter avec des interviews réalisées trente ans après la sortie du film, ce qui affecte un peu la qualité du livre, que l’on sent un peu plus superficiel et un peu moins passionnant que ses prédécesseurs. De plus, on sent une tentative de minimiser les conflits entre Lucas et Marquand qui ont visiblement émaillé pendant le tournage. Quand le producteur se met à diriger la deuxième équipe pour filmer les choses à sa façon, ce n’est pas seulement parce que Lucas voulait éviter que se reproduisent les dépassements de planning et de budget du tournage de l’Empire contre-attaque… On notera d’ailleurs que Richard Marquand n’est quasiment plus évoqué dans la longue partie consacrée à la post-production. C’est donc en creux que l’on peut deviner que tout fut piloté d’une main de fer par Lucas. Marquand souffrit-il d’un certain manque de liberté ? La dernière partie s’applique à diffuser ses messages de remerciements…

Pour ne rien arranger, Ralph McQuarrie quitta la direction artistique de Lucasfilm (p 81) durant la pré-production, et réalisa donc beaucoup moins de dessins conceptuels et préparatoires que sur les deux précédents films. Evidemment, ce volume s’en fait l’écho et si tente du mieux qu’il peut de mettre en avant le matériel dont il dispose. Si les photos restent passionnantes, les dessins préparatoires des autres artistes (principalement Joe Johnston et Nilo Rodis-Jamero) sont moins fascinants que ceux de McQuarrie. De cette comparaison, ce Making of Return of the Jedi souffre donc, même si l’on ne pourra en blâmer personne. Côté post-production, ILM engagea de nouveaux artistes pour réaliser les matte paintings, et Lucas ne fit donc plus appel à Harrison Ellenshaw sur « Return ». Là encore, ce troisième livre de Rinzler souffre un peu. Cela dit, s’il reproduit moins de mattes que dans le livre sur Empire ceux que l’on nous offre restent spectaculaires et fascinants.

Le livre se montre aussi plus ouvertement politiquement correct. On ne parle que de « little people » ou de « cameraperson » et jamais « midgets » ou « cameraman » qui était pourtant les mots employés à l’époque). Ce ne sont que des exemples, mais le livre (en anglais) regorge d’expressions anachroniques de ce type et de tournures politiquement correctes révisionnistes. De plus, si les Ewoks restent des personnages controversés, le livre gomme au maximum les impressions des équipes sur le sujet. Lucas était le seul à aimer ses oursons, mais une seule phrase pendant la partie consacrée au tournage vient trahir le fait que ce sentiment semblait peu partagé. L’une des critiques d’un membre de l’équipe le confirme, mais c’est tout ce que Rinzler laisse passer. Cela dit, si l’on a lu ici ou là qu’il était originellement envisagé que Endor soit au départ la planète des Wookies, le livre s’emploie à insister sur la présence des Ewoks depuis les toutes premières versions du scenario. Sur le plan privé, le texte fait plusieurs fois allusion aux difficultés personnelles de Lucas qui a dû affronter la douloureuse épreuve d’une séparation à cette époque. Là encore, le livre reste un peu trop évasif sur un sujet où il en dit à la fois trop et trop peu.

Heureusement, ce troisième volume contient aussi son lot de points forts. Parmi tant d’autres, retenons en particulier la longue et passionnante transcription de l’atelier de travail sur le scénario, les nombreux détails sur la conception et la fabrication des monstres, pas mal d’histoires autour du casting de Ian McDiarmid, la mise en avant de Warwick Davis, les paroles originales de la chanson finale des Ewoks (avec traduction !!), beaucoup de choses sur le Rancor, et des photos somptueuses de la maquette de la nouvelle Etoile de la Mort. L’énorme travail de post-production est longuement détaillé, et c’est probablement la partie la plus intéressante. Comme dans les précédents, ce livre révèle les nombreuses scènes tournées qui furent coupées au montage, et donne furieusement envie que Lucas (ou Disney, maintenant ?) les révèle un jour !

De plus, depuis l’introduction, le livre de Rinzler reprend et approfondit de la galaxie des entreprises et activités créées et mises en place par Lucas autour de Lucasfilm. On retiendra plus particulièrement celle de la « Computer Division » qui réalisé le superbe petit film du programme Genesis de Star Trek II, ce qui ouvrit la voie vers la superbe animation de l’Etoile de la Mort pendant la réunion d’état-major pour la grande bataille finale, puis déboucha sur la création de Pixar avec Steve Jobs. C’est également pendant la création du Retour du Jedi que Lucas accepta l’ouverture d’une division « jeux vidéo » dont on peut mesurer l’important aujourd’hui. Dans ce livre, on trouvera aussi dans la partie post-prod (p 306) l’invention du cahier des charges THX, ainsi que l’explication complète de ce nom. La conclusion de livre décrit l’évolution des carrières de nombre de personnes impliquées. Sans grande surprise, il évoque très très peu les deux spin-offs consacrés aux Ewoks, et mentionne à peine la prélogie des années 2000. A la place, il annonce plus longuement la vente à Disney de Lucasfilms et évoque la mise en chantier de ce qui deviendra Le réveil de la Force.

Globalement, si ce troisième livre se dévore un peu moins facilement que les deux premiers, il reste passionnant à découvrir et regorge d’informations qui raviront les fans de l’univers Star Wars.

A noter : ma critique concerne le livre original en anglais. Il existe cependant une version traduite en français, que je n’ai pas parcouru. Cela dit, à défaut de pouvoir juger de la qualité de la traduction, j’émets l’hypothèse raisonnable que l’iconographie est identique à celle de mon exemplaire, et ravira le public auquel il est destiné.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 septembre 2014
Un si beau livre, si lourd dans un emballage minable. C'est inadmissible! et en plus en provenance de UK. Quelle négligence de la part d'Amazon.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 mars 2014
Des infos et des photos inédites des archives de Lucasfilm. Complète parfaitement cette trilogie de Making of Star Wars !
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 décembre 2015
Magnifique livre ! Si il n'y a qu'un seul livre à posséder sur cette célèbre saga, c'est bien celui-ci… et les deux autres du même auteur, sur Star Wars et The Empire Strike Back. Loin des analyses et théories, ici, nous sommes au coeur des coulisses des films mythiques, en plein sur les plateaux et dans les secrets de la fabrication des films, photos à l'appui, un vrai rêve !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 mars 2014
La couverture est toujours aussi fragile, et pas un DVD offert pour couvrir l'équivalent de la version digitale et les extra audio- visuels..dommage.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus