Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici Levy Cloud Drive Photos cliquez_ici. Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles
18
4,6 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Cette édition de luxe, appelée « la grande collection » doit à mon sens être préférée à l'édition d'origine, quoiqu'en disent les inconditionnels de l'original. Par son format d'abord : c'est un vrai plaisir de voir en grande taille, le travail de dessin : le trait y est beaucoup plus net que dans la première édition qui ressemble, si on la compare case par case, à une vulgaire photocopie plus ou moins floue ! De plus, si le dessin n'est absolument pas modifié (sauf la couverture), les couleurs sont quant à elles totalement retravaillées (ainsi que le lettrage) ce qui donne à mon avis toute sa valeur à cette collection. L'éditeur n'a plus eu la bonne idée d'insérer la planche originale de la première page en « bonus » (avec des « premières esquisses » et un « coin du collectionneur ») et c'est dommage, mais en comparant avec les premières éditions la différence sautera tout de même aux yeux : des à-plats sommaires et souvent arbitraires très années 60/70 sans aucune nuance, on se trouve face à de très belles couleurs très proches de la réalité, dont le sommet est sans doute dans les planches représentant des scènes de nuit, avec l'aura lunaire, les dégradés d'ombre sur les objets, ce qui créé une véritable atmosphère nocturne. La finesse en dégradés des couleurs donne beaucoup plus de volume et de présence, de réalité en somme, et l'on ne devrait pas s'en plaindre.

Ce septième album paru en 1965 est une amusante parodie sur la politique et le pouvoir, sa conquête et sa conservation par le combat. J'insiste sur la date et ne peux m'empêcher de conclure à son opportunisme : cette année vit en effet le duel entre le vieux chef tout-puissant De Gaulle et le jeune loup réformateur Mitterrand. De là à assimiler Abraracourcix en chef devant affirmer son autorité et sa place et Aplusbégalix cherchant à la prendre, il n'y a qu'un pas que je franchirais bien... Mais bon, restons au premier niveau de lecture : sous couvert d'une franche rigolade, les auteurs évoquent le thème toujours d'actualité de l'acculturation par l'architecture, l'habillement, la coiffure, l'enseignement, les objets et les comportements quotidiens. A travers le centurion postillonneur au nom peu évocateur (il ne parle jamais, il hurle en permanence), c'est bien l'abrutissement des chefs des armées et leurs comportements lors des combats qui sont visés. Le camouflage des troupes, aussi ridicule qu'inefficace, renforce cette parodie du militarisme : notons ici que « celui qui a des feuilles de chêne au casque » c'est le képi du général !! L'anachronisme est relativement discret mais toujours efficace : le panneau « Rome sweet Rome » chez Aplusbégalix, la psychanalyse avec le druide Amnésix, où l'on voit un patient qui ne sait pas qu'il se prend pour Napoléon, le combat de boxe et surtout les attractions de foire qui l'accompagnent : les « chars » tamponneurs, le stand de tir à la « catapulte » ou au « pilum », les montagnes « slaves », la foire du « pavois », le « marsupilamix », le stand de « pilotix ». Une bonne pléiade de jeux de mots, assez subtils (pp 6 B2, D1, 7 D2, 10 B2-3 C1 et D2, 16 A2, B1, 21 D2, 23 A1, C1, C3 et D1, 25 A2, 26 C2, 29 B2, 38 D2), voire phonétiques (p 24) est subtilement associée à un comique de situation efficace (p 17 C2, 29, 37 B2 par exemple). Le gag filé n'est heureusement pas absent : le hibou, les coups de menhirs d'Obélix et surtout l'explosion des marmites de Panoramix, à mon sens le clou de l'album, plus que le fameux « combat » des chefs. J'ai bien aimé un petit détail graphique : page 40 B2/3, on voit l'avant-bras de l'arbitre au centre des deux cases, exactement en miroir : l'effet de répétition comique est très réussi.
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Encore un album vraiment très réussi. Toujours obnubilés par le fait de soumettre le village des irréductibles gaulois au diktat de Rome, les romains ont l'idée de faire s'affronter Aplubégalix un chef gaulois pro-romain et Abraracourcix, le vainqueur devenant maître du village vaincu, mais pour être sur de leur fait le druide Panoramix doit être supprimé pour ne plus pouvoir fabriquer la fameuse potion magique. Les romains n'auront pas à se donner beaucoup de mal puisque Obélix va s'en charger lui même en blessant Panoramix d'un coup de menhir !!! Ce dernier va perdre la raison et tenter sous la surveillance d' Astérix de retrouver la recette. De nombreuses scènes d'une grande drôlerie rendent la lecture passionnante et on regrette d'autant plus à la fin de l'album cette époque où Astérix était drôle!!! à lire absolument par Toutatis.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 novembre 2016
Un petit palais gaulois où des fleurets démouchetés tentent de percer la croûte de l'Ami Molette, le grand mecano de la synthèse....J'ai toujours aimé Astérix, Obélix, Panoramix, Idéfix et autres trublions en tous genres dans leurs superbes aventures uderzoïsto-goscinniennes...Mais là on est du côté de la Pythie, qui vient en mangeant comme chacun sait...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 janvier 2017
Cette septiéme aventure de nos gaulois préférés est excellente , Obélix fait gaf sur gaf , Astérix énervé, Panoramix truculent , Abraracourcix combatif et vaillant , la restauration des couleurs et contrastes superbes , rien a voir avec l ancienne édition pour un de mes albums préférés , je met 17/20.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
album de BD broché rigide grand format ancien (1991/1966) présentant la septième aventure des célèbres héros de Goscinny et Uderzo; cette septième aventure fait partie des œuvres de la maturité et, étant une des plus connues, elle a marqué nombre de lecteurs dans leur jeunesse; le dessin des différents personnages est parfait (contrairement au tous premiers épisodes où il se cherche encore), les dialogues et l'intrigue sont truculents (qui ne se souvient pas d'Obélix assommant le pauvre druide avec son menhir?), on est en présence d'une des meilleures des histoires de la série, celle-ci est bien ficelée et on passe un bon moment; même si il ne s'agit pas d'une vraie reliure mais plutôt d'un ouvrage broché avec couverture rigide, cette version originale cartonnée Dargaud est parfaite pour renouveler sa collection qui, il faut bien l'avouer, a du mal à survivre, avec cicatrices et marques d'usure, aux années et multiples mains entre lesquelles elle est passée (et c'est bien normal après tout!)
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
TEMPLE DE LA RENOMMEEle 8 juillet 2012
Raffarramix ne trouve aucune potion assommé qu'il est par Pecressobelix...Copéprezparinterimix se bat et se frotte le poil avec Fillonexpremierministerix pendant que Morana Hysterix embrasse des enfants noirs, arabes, indiens en pensant qu'ils ont la lèpre et qu'elle est vaccinée...Chez les Goths, Marina Von Peniblic se fait allumer par son feldwebel de papa, Koleric...Quant à Mélanchonus, il siège ronchon au camp de Tulaprofondansloignum...
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 octobre 2009
Un must de la BD bien sûr
Ayant baigné dans ces BD depuis mon enfance, c'est avec plaisir que j'ai retrouvé les aventures de nos héros, en découvrant qu'Idéfix n'était finalement pas là au début (Obélix l'adopte dans le Tour de Gaule. Mes 2 filles de 8 et 10 ans se sont ruées sur les aventures et ont dévoré tous les tomes, trente ans après leur mère.
Ces volumes ne dépaireilleront pas dans votre bibliothèque, c'est certain.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 juin 2014
Très content de trouver des rééditions des aventures d'Astérix et Obélix et ce qui permet de reconstituer des années après la collection au complet de ces petits Gaulois pour une BD la plus lue.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 mars 2013
Toujours autant passionné de bande dessinées. je me rachète au fur et à mesure les Bd que j'avais offert à mon fils quand il était jeune qui qu'il à conservé chez lui
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 mai 2014
J'ai acheté cet album d'Astérix pour compléter ma collection et relire les aventures du petit gaulois. C'est toujours aussi amusant et plein d'humour...j'adore.....
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici