undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Early Bird Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_W10 Cliquez ici Acheter Fire Acheter la liseuse Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

3,9 sur 5 étoiles
49
3,9 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:8,80 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 18 avril 2002
Tous les personnages vous accompagnent le temps de la lecture de ce roman, et losque vous avez fini, ils vous manquent parce qu'en quelques sortes ils ont partagé votre vie un moment et ils l'ont imprégnée de leur histoire. Il y a certaines choses que je ne ferai plus jamais, des situations que je n'envisaerai plus jamais de la meme facon... maintenant que j'ai lu et que je connais la concupiscence.
0Commentaire| 16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 septembre 2000
Le livre qui a propulsé John Irving vers le succès mérite tout le bien qu'on peut en penser. Les personnages sont plus grands que la réalité, les situations sont crédibles à force d'être invraisemblables... Irving, en ne s'imposant pas de limite, se sent libre de raconter ce qu'il lui plait, sans complexe. La galerie de personnages prend figure de panthéon, et la disparition de l'un ou de l'autre amène bien souvent aux larmes. Un livre intense, profond, et pourtant si drôle que rien ne vous le fera lacher.
0Commentaire| 26 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 mars 2010
"Dans ce monde à l'esprit pourri, une femme ne saurait être que l'épouse ou la putain d'un homme : du moins ne tarde-t-elle pas à devenir l'une ou l'autre. Si une femme ne correspond à aucune des deux catégories, tout le monde s'efforce de lui faire croire qu'elle n'est pas tout à fait normale"
Jenny Fields, infirmière de profession, souhaite avoir un enfant sans avoir la contrainte d'un homme dans sa vie. Son vœu est exaucé et elle devient la mère de Garp, qui grandit dans un collège où elle travaille. Puis elle et Garp décident d'écrire. La première devient malgré elle un symbole du féminisme, et l'autre devient mari et père, heureux mais angoissé par tout ce qui pourrait arriver à ses enfants, dans ce monde où la violence des hommes n'est jamais loin...

C'est, à ce jour, le seul roman que j'ai lu de John Irving : Aucun regret dans le choix, le roman n'est extrêmement bien ficelé, les personnages sont vivants et bien délimités.

L'auteur dit dans la préface de son livre que les thèmes principaux sont la concupiscence, incroyablement présente dans le livre, dans tous ses aspects, et l'opposition des sexes, dont les personnages principaux feront les frais. Le livre est violent : on finit par ne plus compter les nombreuses mutilations que subissent les différents personnages du livre. De par ses deux aspects, le livre est plus réservé pour un public d'adultes.

Malgré toute la violence du monde selon Garp, le livre possède un humour incroyablement mordant, entre les rebondissements cocasses et les personnages aux actions et opinions souvent décalés et absurdes.

Un petit chef d'œuvre de 600 pages.
review image
11 commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 septembre 2006
Je suis d'accord avec la plupart des remarques des lecteurs: c'est un peu long pour se mettre dans le livre et c'est vrai que sur les premiers chapitres , je me suis dit que ce livre n'avait vraiment pas l'air prenant.

Je me suis néanmoins accrochée, ce livre m'ayant été hautement recommandé par un collègue: et la, c'est la révélation, on s'accroche aux personnages et la simplicité de la vie de Garp nous fait vibrer. Ce livre devient tout bonnement envoutant.

Je ferai quand même un reproche: on a l'impression que tout le début du livre est ecrit pour arriver au paroxysme de l'action, du bouleversement de la vie de Garp aux 3/4 du livre et que la fin du coup en est un peu bâclée. La fin arrive trop vite et on reste sur sa faim ,mais c'est peut-etre ce qui en fait un beau livre. En tous cas, c'est une tres belle et touchante histoire.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 juin 2002
Le Monde selon Garp est un de ces livres qui, sans prétention, à petits pas, entre dans votre vie et reste longtemps livre de chevet. Cela n'est pas seulement dû à sa taille imposante, mais surtout à la volonté que l'on a de rester avec Garp et Helen, l'histoire finie. Le livre est le fruit du travail de l'un des plus grand "story teller" de notre temps: il maîtrise merveilleusement l'art de la digression loufoqe, du picaresque contemporain. Divertissant au plus haut point, Le Monde selon Garp comporte également un réseau de signification phénoménal: on se régalera de Garp en Christ... Le livre aurait aussi pu s'appeler La Vie de Jésus!
A lire absolument...
0Commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
« Le monde selon Garp » a sa place dans ma bibliothèque idéale. Autour de Garp, romancier dans le roman, se bouscule toute une galerie de personnages aussi extravagants que curieusement crédibles. Sa mère Jenny, mère célibataire par choix et personnalité dominatrice, est érigée malgré elle en figure exacerbée du féminisme conquérant. Garp voudrait pouvoir protéger les siens mais pourtant les personnages traverseront des épreuves cruelles. L'auteur pallie néanmoins en partie à la violence de leurs désirs, aux mutilations de leurs corps et de leur âmes par de l'humour, de la fantaisie et une imagination débordante.

Une adaptation cinématographique réussie du roman a été réalisée dans les années 80 avec Robin Williams dans le rôle de Garp et Glenn Close dans le rôle de Jenny.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 octobre 2003
John Irving fait parti de ces auteurs anglo-saxons dont le talent principal réside dans la capacité à raconter des histoires, son style simple mais imparable est au service exclusif du récit.
Et fatalement on se laisse embarquer par toutes ces aventures, on en redemande, pages après pages ; car Garp nous ressemble trop pour qu'on puisse ne pas l'aimer, son existence défile sous nos yeux curieux, amusés et émus, au ryhtme du monde de l'après guerre et de ses révolutions. A ceux qui aiment les romans, les histoires, les parcours, les vies... Indispensable, vraiment.
0Commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 octobre 2003
On retrouve là tout le style de l'auteur : des personnages décalés et pourtant très proches du lecteur, un style ironique mais un réel jugement sur la vie.
Je le conseille à tous ceux qui aiment se démarquer et voir les choses différemment.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 juin 2009
Oui grandiose à chaque lecture (je l'ai lu 4 fois). Le même plaisir et étonnement à retrouver ces personnages si vivants, si complexes, si fantasques et pourtant si réels. Au fil des pages Irving vous entraine dans un monde où tous les sentiments humains éclatent avec violence, sans aucune concession.
Vous retrouverez toutes les qualités et les travers de l'âme humaine tels que l'amour, le sexe, la trahison, l'humour, l'espoir et le désespoir et bien d'autres encore.
Oui c'est un livre à découvrir rapidement;
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
MEMBRE DU CLUB DES TESTEURSle 20 septembre 2007
"Le monde selon Garp" est l'histoire d'un grand écrivain, pétri de talents, mais aussi bourré d'incertitudes, de complexes et de peurs. Garp insère dans le récit tragico-burlesque de sa vie des extraits de son oeuvre, mêlant ainsi la réalité à la fiction au sein même de la fiction. Ce procédé révèle que le monde est pour Garp un univers où c'est l'imagination qui règne. "Le monde selon Garp" montre un univers où les références sont inversées sans tabous : la mère a une virilité d'homme, Robert devient Roberta, les hommes mordent les chiens... Cependant, il reste quelque chose de sacré, un havre de paix : la famille.

Si "Le monde selon Garp" m'a autant marqué, c'est sans doute parce que, à grand renfort de péripéties facétieuses et d'incidents rocambolesques, Irving nous y montre une réalité toute simple, pétrie d'espoir, de rêve et de désillusion, tout ce qui fait grandir les hommes dans le monde d'aujourd'hui. Ce réalisme s'accompagne souvent de sexe, de violence, d'amour et de haine, de tendresse et de poésie aussi, le tout enrobé d'un humour irrésistible, teinté de dérision et d'un petit grain de folie. Les personnages sont singuliers, subtils et complexes, les sentiments qu'ils expriment, simples et exacts, l'histoire est drôle, touchante et déchirante en même temps. Bref, une fois le livre finit, "Le monde selon Garp" vous trotte longtemps dans la tête... Signe d'un grand roman !
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici