undrgrnd Cliquez ici HPALLL nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_TPL0516 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite Jeux Vidéo cliquez_ici soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

3,8 sur 5 étoiles
4
3,8 sur 5 étoiles
5 étoiles
0
4 étoiles
3
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: Poche|Modifier
Prix:5,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

un adolescent de seize ans -bourré d'hormones et d'un désir infini- sollicite charnellement la nouvelle nurse de sa famille bourgeoise, pendant des vacances d'été vides et emplies d'ennui, puis il tombe amoureux de cette Espagnole de plus de trente ans, puis l'acte est consommé -ou l'inverse le lit puis l'amour ?-, et son éducation sentimentale et surtout charnelle a lieu en mille jeux, cachoteries, risques etc Puis notre jeune héros repart au collège, et Concha quitte le service de sa riche famille, et une véritable déréliction s'opère -cherchant des succédanés à l'abandon de Concha- une marasme très métaphysique et nous avons droit à un chapitre de questionnements typiques de cet âge de la vie... puis il la retrouve quelques années plus tard Et... monologue intérieur d'un jeune homme plein d'afféteries, intellectualisant tout, solitaire, difficile d'accès, craintif -mais fanfaron-, orgueilleux et touchant. Premier roman de Philippe Sollers, écrit à vingt ans -dans une forme classique et d'un langage châtié- entre Le diable au corps et Fermina Marquez mais sans l'évidente simplicité de ces deux grands romans !
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 mars 2014
Le 1er livre de Ph.Sollers, il a 20 ans. Etonnant de maturité mais le style est assez emphatique! Je préfère ses autres livres dont je me délecte, j'adore son style, son son érudition, je suis enchantée de passer du temps avec lui, il est drôle et cynique (5 livres à la suite) j'ai le sentiment de m'enrichir, même si l'auteur "pille" les femmes de sa vie pour en faire une oeuvre!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 novembre 2012
Premier texte de Philippe Sollers, qui annonce déjà un grand écrivain. Texte élégant, témoin d’une âme raffinée, ambitieux et orgueilleux, nourri de Chateaubriand, de Stendhal et de Proust. Il fait honneur à la langue française. Je pourrais citer de nombreux passages. Celui-ci, par exemple, p. 106-107 : « D’une journée, je ne vivais que quelques minutes favorables, le reste étant dépensé à les provoquer. Enfin, toute l’énergie, toute l’inquiétude dont j’étais capable, je savais que j’allais l’user à cette épuisante question : tant d’obscurité vaut-elle une si intermittente lumière, mais inappréciable ? »
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 septembre 2011
Cette éducation sentimentale est celle dont tout adolescent peut rêver, moi le premier. Les conditions de vie particulièrement privilégiées de Sollers le conduise à cette introspection intellectuelle. Il écrit dans la solitude de l'absence de l'être qui lui a fait découvrir le plaisir. Seul le souvenir de la belle femme de chambre, dont je ne suis pas sûr qu'il l'ait véritablement aimé, le pousse dans cette recherche d'accumulation de souvenirs autour du plaisir plus important à ses yeux que le piège de l'amour. L'idée est plus forte que les sentiments d'où cette solitude salvatrice.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,50 €
12,90 €
7,40 €
9,70 €