undrgrnd Cliquez ici HPALLL nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles
37
4,3 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 6 janvier 2004
Violent certes. Riche en pages révélant des épisodes de guerre sanglants; pour les lire, il faut avoir le coeur bien accroché. Sinon, c'est simplement l'histoire d'un type de trente ans qui perd son job et sa femme. Il est entouré de personnages assez bizarres qui se chargent de le révéler à lui-même.
Ca a l'air tout bête dit comme ça...
Mais il n'y a pas que ça. La construction de cet ouvrage est tissée, de façon hyper-serrée, de renvois entre monde réel et mondes parallèles, que le personnage principal découvre à travers le songe ou des visions vécues au fond d'un puits. L'auteur y adjoint une bonne dose de surnaturel, de pouvoirs paranormaux - voyance, dons particuliers comme l'ubiquité, peut-être... et sait glisser, là où il le faut, des coïncidences qui, dans le contexte, n'en sont pas vraiment. Disons plutôt qu'un monde semble informer l'autre, que le songe informe la réalité comme la réalité alimente le songe.
J'ajoute que l'auteur sait également gérer une narration lente et détaillée où rien, toutefois, n'est superflu. Il sait également, avec art, glisser à temps l'une ou l'autre péripétie pour relancer l'action. Si tant est qu'on puisse parler d'action dans ce récit du (presque) quotidien.
0Commentaire| 32 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 août 2002
Voici ce qui deviendra sans doute un livre culte comme auront pu l'être "au dessous du Volcan" ou, pour rester japonais "Pays de neige". Ne vous y trompez pas,vous ne sortirez pas indemne de ce roman, toute votre vie en sera marquée d'une manière ou d'une autre. C'est là la magie des grands livres, ceux qui se démarquent de la masse. Ceux qui font encore croire à l'avenir du roman. Murakami nous avait déjà donné des romans à rester éveiller toute lune nuit, on était déjà marqué par sa "Ballade de l'impossible" (qui est quand même une bien étrange traduction de "Norvegian Wood") ou par "La fin des temps" , mais avec l'Oiseau à ressort, c'est un peu notre façon de voir le monde qui est bousculée. Si vous ne devez lire qu'un seul livre au cours des dix années à venir, que ce soit celui-ci. Pour tout vous dire, pour faire durer le plaisir de sa lecture, après l'avoir lu en anglais, je l'ai relu en français et je me demande si je ne vais pas apprendre le japonais pour le lire dans l'original.
0Commentaire| 38 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 avril 2016
Dernier roman d'exil avant le retour au Japon, "Chroniques de l'oiseau à ressort", publié en trois parties dans sa langue originale entre 1994 et 1995, est le second chef d'oeuvre d'Haruki Murakami. Le premier , "La Fin des Temps", critiqué ici (La fin des temps) était déjà un pavé halluciné de 600 pages dont les chutes de tension et le côté un peu trop "genre" ne pouvaient faire oublier un talent brut incontestable.
Les "Chroniques", roman-fleuve de 822 pages, est assurément le second chef d'oeuvre de son auteur, et montre une maitrise bien plus affirmée que son précédent "gros" opus, écrit dix ans plus tôt. Bien sur, entre les deux, Murakami a écrit de bons livres - en particulier "Au sud de la frontière, à l'ouest du soleil", mon préféré de cette période, mais en s'attachant à nouveau à des glissements de terrains entre la conscience et l'inconscient, entre le rêve et la réalité, entre le passé et le présent, il prenait le risque de se comparer à lui-même dans un exercice où il avait été excellent déjà 10 ans auparavant.
Murakami arrive pourtant à faire mieux. Ici, pas de superposition un peu artificielle entre deux mondes, pas d'explication pseudo-scientifique à ce qui est inexplicable, pas d'aller-retour entre différentes réalités..juste l'histoire, au quotidien, d'un homme qui cherche d'abord son chat, puis sa femme, au sein d'une réalité qui s'effrite, d'une continuum historique rempli de coincidences, et d'un espace souvent confin (le puits).
L'ensemble, écrit à la première personne, est une traversée, une épopée inouïe, une sorte de "Château de Barble-Bleue" inversé dans lequel on ne prouve son amour qu'en respectant les secrets de l'autre; où l'on ne peut avancer qu'en ignorant tous les tenants et aboutissants qui motivent nos actes; où Mozart et Rossini cotoient les horreurs commises dans le Mandchouoko en 1945; ou le personnage principal, tel un Alice aux pays des merveilles masculin, doit passer de l'autre côté du miroir par amour, et sans aucune garantie de retour.
Tout cela avec un aplomb réaliste phénoménal, un naturel confondant (tous ces évènements incroyables semblent couler de source) et, toujours, une bienveillance retenue vis-à-vis de la nature humaine, de nos insuffisances d'homme - pour démontrer in fine que nos tentatives pour s'élever au-dessus de ce que nous sommes ne sont jamais vaines...
Un roman exceptionnel.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Qualifié de "surréalisme soft", le style de Haruki Murakami est envoûtant et son écriture est magistrale, capable de nous horrifier totalement pour nous désarçonner juste après, et cela sans jamais se départir d'un humour où perce la détresse. Haruki Murakami emmène doucement le lecteur de la réalité vers l'imaginaire, voire le fantastique, dans un récit labyrinthique à la profusion de sens noyauté par l'absurde où, toujours plus fuyante, la réalité n'en devient que plus envoûtante.

Le lecteur se délecte de chaque mot, chaque phrase, chaque intrigue entremêlée, et, au fil des pages, est pris de vertige au point qu'il lui devient franchement difficile d'en démêler le sens final. Et c'est précisément dans cette forme d'égarement que se trouve une partie de la magie de l'écriture de Haruki Murakami.
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Après son chat, la femme d'un homme au chômage disparait. L'homme le recherche, la recherche, cherche à comprendre les raisons de sa disparition, et bien évidemment (c'est du Murakami) un monde parallèle apparait épisodiquement, dans lequel cet homme cherche ses propres marques.
Outre le style assez extraterrestre des sujets abordés par Murakami et ses obsessions érotiques si particulières (à lui ou à la culture nipponne, je ne saurais le dire), ce livre est un joyau. Murakami est un peu comme Proust, finalement, il prend son temps et ses descriptions sont hypnotiques si on sait ralentir pour le savourer. Une description par ci, une métaphore par là, une digression surprenante encore... son style est si dense, si intense que l'on a des difficultés à le lâcher... Et c'est une lectrice 'rapide', impatiente et pas intello pour deux sous qui vous le dit.
A lire aussi, Kafka sur le rivage, ou encore la trilogie 1Q84...
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 juillet 2013
Digne des autres œuvres de Haruki Murakami ; sans doute meilleur que 1Q84 . J'attends la récompense méritée "prix Nobel" pour ce grand auteur japonais
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 octobre 2014
C'est toujours la même poésie, la même perfection, mais celui-là est mon préféré. Comment fait-il pour nous emmener dans son monde ? Quand on ferme le livre, on garde en soi un peu de la magie de Murakami
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 septembre 2009
Après "Kafka sur la rivage" voici le deuxième livre de Murakami que je lis, et je suis encore plus agréablement surpris par ce dernier. Mêlant le romanesque au surnaturel, il y a visiblement chez cet auteur plusieurs degrés de lecture et d'interprétation de son oeuvre. Ces écrits sont aussi l'occasion de connaître quelques éléments de l'histoire du Japon, ainsi que de retrouver des personnages en quête de leur connaissance intérieure. Beaucoup d'aspects psychologiques relevant de l'être humain ressortent de ces brillants récits. Murakami est un écrivain qui compte. Personnellement, je pense que je lirai d'autres oeuvres de cet auteur qui me semble maintenant être un écrivain marquant de la littérature contemporaine bien loin de ces best sellers à connotation fortement commerciales que les éditeurs nous fournissent à tour de bras, autour d'auteurs démunis de talents !
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 novembre 2014
Un vrai Murakami comme on aime qui vous entraine dans un univers dans lequel on est loin de comprendre tout trés rationnellement mais qui vous entraine à sa suite sans vous laisser respirer .
En prime , une histoire de la guerre entre le Japon et l'Union Soviètique qui ne manque pas d'interêt .A lire
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 octobre 2013
Très très bon bouquin. Passionnant, très bien écrit (traduit), riche à tous points de vue. Aussi bon que Kafka sur le rivage ou La fin des temps - mes préférés.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles