Cliquez ici Cliquez ici cliquez_ici. CDV Cloud Drive Photos En savoir plus cliquez_ici nav_STT17 cliquez_ici En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici cliquez_ici

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles
20
Une histoire d'amour et de ténèbres
Format: Poche|Modifier
Prix:11,20 €+ Livraison gratuite avec Amazon Prime


500 PREMIERS REDACTEURS D'AVISle 4 août 2016
Une histoire d amour et de ténèbres est bien plus qu une biographie. Le chant de tout un peuple opprimé s y entend. Ce n est pas la complainte du peuple juif mais l histoire lourde que devront porter les générations issues de cette période inconcevable.
Amos Oz n est pas un enfant comme les autres. Il naît dans une famille juive exilée en Israël. Tout petit, il a conscience de son destin hors du commun. Emprisonné dans une vie confinée, cachée, murmurée, il s intéresse à la lecture, aux livres et aux auteurs. Fils d un écrivain qui cherchera le succès toute sa vie, et d une mère mélancolique qui mettra fin à ses jours alors qu il n a que 12 ans, l auteur n aura d autre salut que l amour des mots. La lecture comme valeur refuge. Les livres comme une source d évasion. Il s accrochera aux pages qu il dévore, devenant un lecteur boulimique, compensant ainsi le malaise de son existence. Cette compulsion littéraire le poussera à devenir un écrivain sensible, ayant le talent de raconter les histoires les plus sordides sans jamais tomber dans la complaisance. La souffrance muette de sa mère, l extermination du peuple juif en Europe, les guerres israélo-palestiniennes l ont façonné, l ont rendu fort mais ne l ont jamais rendu haineux.
Ce récit est celui de sa famille, de son passé aux heures les plus sombres de notre histoire mais c est surtout le récit de son parcours personnel, de ses difficultés à être un homme et de ses questionnements sur la vie. La mort par suicide de sa mère le tourmentera et ne le laissera pas en paix. Malgré tout, son œuvre est apaisée et apaisante. Tout n est jamais perdu. Amos Oz s est accroché à la vie et la vie le lui a rendu. Son succès est certain et son talent indéniable.
3 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
1000 PREMIERS REDACTEURS D'AVISle 10 avril 2018
J'ai commencé ce livre qui est l'autobiographie de l'auteur.
Je me suis dit "super! un gros pavé" j'adore rester longtemps avec les personnages et protagonistes d'un livre!
Mais là... j'ai du mal. Il est rare que j'ai du mal à terminer un livre, un roman. Je veux dire, quand c'est Proust qui raconte de menus épisodes, on se régale!
Pourtant c'est intéressant, mais je trouve je ne sais pas, est ce le style ? certains personnages (beaucoup de pédants, le père, l'oncle...) ou les petits événements racontés? (enfin, petits, il y a quand même le suicide de sa mère...)? qui sont arides comme le désert du Néguev....et oui, il y a énormément de répétitions (on aura compris que l'auteur, enfant, aimait jouer à reconstituer de grandes batailles à l'aide des objets trouvés dans la maison, il le raconte au moins dix fois).
Il manque je ne sais pas, un souffle, la description du pays (comment ça fait de vivre en Israël? Quelles sont les paysages? les odeurs? la lumière??) des villes de Tel Aviv, de Jérusalem, comme savent le faire des écrivains décrivants leur ville, comme Mahfouz en Egypte ou Pamuk avec Istanbul!!!
En plus je ne comprends rien au sionisme et ses divers courants. Bref je m'ennuie.
|0Commentaire|Signaler un abus
MEMBRE DU CLUB DES TESTEURSle 19 septembre 2017
Cet auteur israélien, que je ne connaissais pas, raconte ici son enfance en Israël avec force détails, beaucoup trop à mon goût personnel d'autant qu'il remonte très loin dans ses ancêtres. Beaucoup, énormément de redondances ce qui devient rapidement pénible sur 853 pages! Le père avec sa manie de toujours tout ramener à lui, sa pédanterie, ses échecs successifs devient vite agaçant. La mère présente physiquement mais absente mentalement la plupart du temps fait peine quant au gamin solitaire au milieu de tout ça, il s'invente des histoires... et deviendra... écrivain. C'est dommage car ce récit de la vie en Israël du temps des Anglais puis après la création de l'état, les réactions des gens, leur engagement ou pas... apporte l'éclairage de celui qui a vécu les choses et c'est important. Mais ce récit conduit aussi l'auteur à raconter ce qui a coupé sa vie d'enfant en deux, à savoir le suicide de sa mère. Comme il n'avait jamais parlé de sa mère à personne, là il se rattrape et ça doit lui faire du bien. La même chose en plus concis m'aurait plu davantage.
|0Commentaire|Signaler un abus
le 29 décembre 2016
Un romancier d'une sensibilité inouï, profond et incontournable. Une figure de la littérature israélienne comme on les aime, porteur d'une histoire personnelle complexe, ainsi que d'une histoire historique mouvementée, de ces israéliens qui veulent vivre aux côtés des arabes...
Hélas, pour ces israéliens progressistes, les partisans de l'extrême droite ont pris le pouvoir politique, tout en ayant soutenu par le passé le Hamas au détriment de Yasser Arafat, et pour aboutir à la situation actuelle... une radicalisation des deux côtés...

Pour ce qui est du livre, Amos Oz, nous dévoile le rôle singulier et lourd qu'il a dû endosser dans la relation de ses parents... Un père, écrivain essayiste sans succès, infidèle, et une mère rongée par son déclassement et la situation politique avec les voisins arabes, souvent des amis... Et Amos Oz, dormant dans le lit de ses parents à côté de sa mère, pour la réconforter de ce monde fait de déception et de désillusion... le rêve des pionniers sionistes, se transformant en cauchemar. Livre écrit avec une telle justesse, une telle sensibilité, profond et incontournable. Tout comme le film d'Aurélien Ferenczi, avec la belle Natalie Portman.
Une personne a trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 1 avril 2016
Je suis en train de lire "Une histoire d'amour et de ténèbres" qui me plait beaucoup. Je n'irai pas à Jérusalem ni à Tel-Aviv , je suis bien trop âgée, mais j'ai l'impression de connaître ces villes et je suis enchantée . Je passerai mon livre à ma fille aînée qui a déjà fait le voyage. Très cordialement.
Jacqueline TUSQUES
|0Commentaire|Signaler un abus
le 9 septembre 2014
Superbe autobiographie qui fait partie des livres que j'ai offert à tout mon entourage et qui a été très appréciée de tous. Intéressant et émouvant, écriture magnifique. Excellente traduction. Le meilleur d'Amos Oz. Je recommande vivement.
2 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 31 mai 2017
magnifique histoire, très prenante. je l'ai offert à ma mère qui l'a dévoré, et a envie de le relire. très instructif aussi pour comprendre l'histoire de cette époque.
|0Commentaire|Signaler un abus
le 7 juin 2016
J'ai voulu lire ce livre après avoir vu le film de Nathalie Portman . Or le livre est encore plus riche, bien écrit, excellemment traduit , foisonnant d'ambiances et d'images . un voyage entre la Pologne, l'Ukraine, et Israël . La saga de la famille de l'auteur . A lire absolument . Attention ! Pour lecteurs chevronnés .
|0Commentaire|Signaler un abus
le 6 juin 2016
Je ne connaissais pas cet auteur: tout simplement magnifique, une très belle histoire d'enfance et de famille, dans la Jérusalem des années 40, une lecture à recommander.
|0Commentaire|Signaler un abus
500 PREMIERS REDACTEURS D'AVISle 21 mai 2007
Cet imposant roman (850p) n'est pas fait pour tout le monde. Amos Oz, qui est un brillant romancier, aimant les jeux littéraires et les défis, nous présente son histoire familiale - ses ancêtres, ses parents et le petit garçon qu'il fut - sans ordre apparent ni logique. Amateurs de chronologie et de narrations rigoureuses, passez votre chemin : cette généalogie passe sans transition d'une branche à l'autre, d'un passé lointain à un passé proche et répète, voire ressasse, les mêmes anecdotes. Amos Oz n'a perdu ni ses neurones ni son habileté de romancier : c'est le travail de la mémoire, erratique et incertain, qui est ici reproduit. La clef de l'oeuvre, qui est aussi un passionnant témoignage sur la Palestine des années 1940, est le suicide de la mère de l'écrivain, intervenu quand il avait douze ans et qui le conduira à s'installer (pour des décennies) dans un kibboutz. Le portrait de cette mère et de ses démons, bouleversant, ne doit pas faire négliger le reste de l'oeuvre : une généalogie intime qui a l'ampleur des plus grandes fresques.
33 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

Histoire d'une vie
6,50 €
Les disparus
10,50 €
Judas
21,00 €
La boîte noire
8,30 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici