undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Acheter la liseuse Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles
3
4,7 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: Poche|Modifier
Prix:2,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 26 juin 2012
Rééditée seule dans la collection Folio 2€, cette nouvelle peu connue écrite en 1938 conclut l'entre-deux-guerres. Le héros, Eric von Lhomond, officier prussien, en a fait toutes les batailles, des pays baltes à Saragosse en passant par la Mandchourie. Son père est mort à Verdun et pour être honnête il a peu de chances de survivre au front de l'Est, même si Marguerite Yourcenar ne le sait pas encore - le lecteur, lui, ne peut ignorer que la mort plane toujours sur l'Europe.

Lhomond raconte son engagement contre les bolchéviques dans les corps francs de von Wirtz, engagement qui l'amène à tenir garnison dans le château balte de Kratovicé où il a passé les étés de son enfance avec Conrad de Reval et sa soeur Sophie. Dans cette forteresse assiégée, au milieu de la vieille Europe qui s'effondre, il fait front avec stoïcisme, avec pour seule distraction quelques jours de débauche à Riga, et tout en repoussant l'insistance amoureuse de Sophie de Reval. Le dénouement n'est pas plus gai.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce récit prend le lecteur par la gorge. Avec une rare intensité émotionnelle, Marguerite Yourcenar évoque un combat psychologique impitoyable entre deux êtres humains, sans la moindre confusion des sentiments : `j'avais chaque matin devant moi une femme au désespoir, parce que l'homme qu'elle aimait n'était pas celui avec lequel elle venait de coucher.' Implacablement, un amour sincère et désintéressé se désintègre : `la colère, la répugnance, l'attendrissement, l'ironie, un vague regret de ma part, et de la sienne une haine naissante, tous les contraires enfin nous collaient l'un à l'autre comme deux amants.'

Les ravages psychiques se reflètent dans les horreurs d'une guerre sans merci, de toutes les guerres : ` il ressembla successivement à un officier blessé des campagnes de Charles XII, â un chevalier du Moyen Âge étendu sur une tombe, enfin à n'importe quel mourant sans caractéristique de caste ou d'époque. Il mourut à l'aube, méconnaissable, à peu près inconscient, gorgé de rhum.'
Les massacres autour de lui rendent le personnage principal cynique et glacial. Il perd toute confiance dans la valeur de la vie individuelle humaine : `je ne pouvais penser à elle sans éprouver au creux de l'estomac une espèce de nausée de haine qui me faisait dire tant mieux à sa mort. Songeant au peu de prix de la denrée humaine, je me disais que c'était faire beaucoup de bruit autour d'un cadavre.'
Néanmoins, la destruction devient aussi une autodestruction : `J'ai compris qu'elle n'avait voulu que se venger, et me léguer des remords. Elle avait calculé juste : j'en ai quelquefois.'

Apparemment, ce récit est la traduction du choc terrible que l'auteur a subi quand l'homme admiré, André Fraigneau, a repoussé froidement ses avances.
Le long métrage de Volker Schlöndorff avec le même titre est excellent. Mais, quoique plus explicite, il n'a pas la même intensité du récit.

Ce court roman brille par sa force verbale, sa fusion des thèmes d'amour et de guerre, la progression implacable dans les sentiments mutuels des protagonistes et sa rare puissance émotive.
Un éminent exemple de littérature d'un niveau mondial.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 février 2016
Dans cet ouvrage, terminé en1939, Marguerite Yourcenar utilise comme toile de fond un épisode peu connu de la guerre civile qui se déroula aux confins des pays baltes et de la Russie après la première guerre mondiale. Ceux qui ont vécu cet épisode ont confirmé l'extraordinaire véracité des situations décrites par Yourcenar.
Mais ce décor si bien dépeint par la romancière est, surtout, le prétexte au récit d'une tragédie humaine où l'on voit trois personnages souffrir, bien au-delà de la misère due à la guerre, à cause d'un refus d'une occasion de bonheur... Il y a, dans la description des sentiments des protagonistes, des phrases, des formules qu'on ne trouve que sous la plume de cet extraordinaire écrivain qu'est Marguerité Yourcenar. Pénétrer ainsi les âmes masculines et féminines est digne des exploits de meilleurs psychanalystes (tiens, c'est la profession d'une autre auteure née elle aussi à Bruxelles et créatrice de romans psychologiques de haute facture:Jacqueline Harpmann). Devant tant de lucidité, tant de sensibilité, on se rapelle que Marguerite Yourcenar a vécu personnellment la douleur d'un amour rejeté par le fait d'un homme aux penchants homosexuels qui l'empêchaient d'aimer les femmes...
"Le coup de grâce" fait plus qu'annoncer les oeuvres maitresses de Marguerite Yourcenar que sont "Les mémoire d'Hadrien" et "L'oeuvre au noir". C'est un pur chef d'oeuvre... (à deux Euros, c'est d'un rapport qualité/prix imbattable ;-) ) .
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

8,70 €
7,90 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici