undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Acheter la liseuse Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles
13
4,4 sur 5 étoiles
5 étoiles
8
4 étoiles
4
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
1
Format: Poche|Modifier
Prix:6,50 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Découvrir un classique quand cela n'est pas demandé ajoute un parfum de liberté. "L'art d'aimer" est rédigé par Ovide sous la forme d'une poésie didactique.

Ovide (43 avant JC - 17 après JC) est un poète latin issu d'une famille aisée. "L'art d'aimer" enseigne aux hommes puis aux femmes, l'art de la conquête amoureuse.

Séduire n'est pas affaire d'amateur.

"Avant tout, préoccupe-toi de trouver l'objet de ton amour, soldat qui, pour la première fois, affrontes des combats où tu es neuf."

Séduire est affaire de méthode. Jugez-en par le plan de l'ouvrage :

Où chercher ?
1/ A Rome même
2/ Promenades et édifices publics
3/ Au forum
4/ Au théâtre
5/ Au cirque
6/ La naumachie d'Auguste
7/ A table
8/ En dehors de Rome

Moyens de plaire, confiance en soi, complicité de la servante, les circonstances favorables ... aucune confidence, il faut adapter ces conseils aux caractères féminins" etc.

J'ai pressenti (mon inculture s'expose à tous) des liens entre Ovide et l'amour courtois du Moyen-Age, avec la transition vers la Renaissance, Ronsard notamment, et son célèbre poème "Mignonne allons voir si la Rose", thème développé par Ovide dans ce petit traité.

Ce texte est un régal. Il réveillerait les sens à un mort. A l'assaut !

NB : ajout du 23 janvier. Mon pressentiment est juste. "L'Art d'aimer" de Ovide a inspiré Chrétien de Troyes au 12° siècle, le siècle de l'amour courtois, comme le signale l'historien médiéviste Georges Duby dans Dames du XIIe siècle, tome 1 : Héloïse, Aliénor, Iseut et quelques autres. D'une manière générale, les auteurs latins ont tissé le fond culturel des auteurs de romans du 12° siècle.
1818 commentaires| 16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 mars 2010
Un livre qui se lit d'un seul trait. on y découvre la manière dont les Romains percevaient l'amour. Ovide lève le voile sur cette société romaine méconnue et qui fascine encore de nos jours.
un ouvrage à lire et à relire.
pour ma part,j'aime beaucoup le style d'Ovide, c'est un auteur fascinant et qui peint avec une certaine justesse la société de son temps.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 août 2008
Admirable traduction et brillante préface d un Hubert Juin en verve qui retrace en un style galant et ludique la réception du texte à travers les siècles : la chape de plomb qui s abat sur lui quand l Eglise cherche à contrôler les moeurs, et le plaisir qu il procure quand à certaines époques les moeurs se libèrent.

Etant d avant les théologiens, Ovide ne dissocie pas l âme du corps. Il va même plus loin : son "art d aimer" sous-tend que l acte d amour a pour fin le plaisir et non la procréation. Rien n est plus éloignée à Ovide que la notion de péché. Et même : le bonheur que procure le plaisir est à la portée des plus humbles.

À mettre dans toutes les mains.
0Commentaire| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 mars 2014
"Avant tout, que ton esprit soit bien persuadé que toutes les femmes peuvent être prises : tu les prendras, tends seulement tes filets". Ainsi Ovide commence-t-il sa série de conseils à quiconque compte séduire une femme. Il faut bien entendu lire tout cela au deuxième degré, et voir de l'humour !

Parmi ces conseils, il liste les endroits à Rome où les femmes, d'après lui, sont nombreuses à pouvoir être "chassées", comme il l'écrit. On trouve ces mots : "C'est surtout dans les théâtres et leurs gradins en demi-cercle que tu chasseras : ces lieux t'offriront plus que tu ne peux désirer."

Comment faire ? "Assieds-toi contre celle qui te plaît, tout près, nul ne t'en empêche ; approche ton corps le plus possible du sien. [...] Cherche alors à engager une conversation qui servira de trait d'union, et que tes premières paroles soient des banalités. [...] Si, comme il arrive, il vient à tomber de la poussière sur la poitrine de ta belle, que tes doigts l'enlèvent ; s'il n'y a pas de poussière, enlève tout de même celle qui n'y est pas." "Faut-il dénombrer les réunions de femmes, propres à la chasse aux belles", clame-t-il !

On cerne rapidement l'amour dont Ovide parle ici ! Mais il prétend ouvrir son propos : "Là tu trouveras de quoi aimer, de quoi lutiner, de quoi faire une conquête passagère, de quoi nouer une liaison durable." Dans son livre II, en effet, le poète donne certains conseils pour faire durer l'amour : être aimable, agréable, persévérant, complaisant, faire des cadeaux, admirer perpétuellement, être dévoué... mais aussi des moyens plus détournés : ne pas faire connaître ses infidélités, se défendre si elle les découvre, exciter la jalousie, savoir se faire valoir...

"Ce que tu as du mal à supporter, il faut t'y accoutumer ; tu le supporteras facilement ; l'habitude atténue bien des choses, tandis que que l'amour naissant remarque tout".

Dans une troisième partie, le poète donne finalement des conseils aux femmes pour attirer les hommes, en expliquant ce qui leur plaît : les vêtements, les discussions, le maquillage, etc.

"Hommes, célébrez votre poète ; décernez-moi des louanges ; que mon nom soit chanté dans le monde entier. Je vous ai fourni des armes".

Espérant que l'humour de ces citations vous donnera envie de lire cet ouvrage... !! Vous passerez un moment fort agréable !
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 août 2014
Ce livre respire le raffinement. Il nous embarque sur un hédonisme enivré de séduction qui a pour but la simple recherche du plaisir.

Les deux premières parties sont consacrés aux hommes qui doivent montrer tous leurs efforts quitte à promettre ce qu'ils ne peuvent offrir, tandis que la dernière est consacrée aux femmes dont l'attirance résulte d'une apparence travaillée et d'un jeu de rejets appuyés.

Si vous aussi trouvez que les livres de séduction contemporains sont devenus des plus vulgaires (Niel Strauss), alors Ovide sera votre parfait coach de séduction.

Les enseignements de séduction dans cet ouvrages sont toujours autant d'actualité, c'est pourquoi je l'ai mis dans la sélection Homo Endo.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 janvier 2003
Voilà un livre qui fait plaisir ; par-delà deux mille ans de détestation chrétienne de la séduction, du plaisir, et pour tout dire du corps, ce livre d'Ovide -contemporain du Christ- nous montre à quel point notre modernité ne prend pas ses racines hier, mais avant-hier, dans l'Antiquité.
Les références à la mythologie ou à l'histoire antiques sont explicitées par des notes claires en bas de page, si bien que même ceux qui ne connaissent pas le monde latin peuvent lire ce livre sans risque d'incompréhension.
Bref, "L'art d'aimer" est un livre essentiel pour un tout petit prix !
0Commentaire| 26 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 février 2016
Qui dirait que 2 000 ans nous séparent de ce texte ? Plus que moderne, l'auteur est libertin, au point que l'on comprend qu'il parvienne à rencontrer l'opposition d'Auguste. Car l'ouvrage se lit inévitablement à différents niveaux. La premier niveau de lecture est amusant, mutin, coquin. Fût-il donc si connaisseur ou simple amateur, cet auteur ? Le deuxième niveau laisse à penser puisque la liberté du propos, le libertinage, donne de Rome et de l'époque une image de facilité, probablement trompeuse. L'homme n'aurait donc pas tant changé en 2 000 ans. Là intervient le troisième niveau de lecture, qui permet de découvrir un peu de la mentalité de l'époque, de la dimension historique. Car c'est elle qui change, l'histoire, qui aura plus que bouleversé le monde dans cet écart de temps. Pompéi n'était pas encore une "station balnéaire" à la mode, ou à peine.
Reste une impression d'audace. De nos jours, on en parle. Ovide, lui, en faisant montre.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 avril 2016
A la fois un superbe poème de l'amour, et un mode d'emploi à l'usage des amoureux débutants. A 75 ans, j'y ai découverts des facettes passionnantes de l'âme féminine. Si je l'avais lu à 18 ou 20 ans, mon parcours amoureux aurait été beaucoup plus riche. Ovide est clair: si une femme vous permet de l'embrasser, vous l'insultez en ne prenant pas le reste, qu'elle est prête à vous offrir. J'aimerais connaître assez le latin, que j'ai appris pendant six ans, pour le lire dans le texte. La traduction, comme d'habitude, enlève la musique, le rythme du poème, qui pourtant demeure magnifique. J'ai envie de crier "Mais c'est bien sûr !"
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 juillet 2015
Avant je n'arrivais pas à aborder les femmes dans la rue, mais ça c'était avant..

Ce livre vous apprend à devenir une sorte de machine de la séduction à la romaine (antique). Il a le génie de vous révéler tous les secrets de la conquête de la gent féminine... à ceci près qu'il livre un enseignement dans un contexte antique.

Un livre très drôle et vraiment révélateur de la mentalité romaine concernant les questions du rapport homme-femme.
A découvrir !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 avril 2015
Ce livre n'est pas le texte intégral, comme il est dit sur la couverture ! Il manque la troisième partie, remèdes à l'amour.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici