undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles
10
4,3 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:9,70 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Cela faisait une dizaine d'années que je n'avais pas lu un livre de Robert Merle, en l'occurence le monumental " La mort est mon métier ". Unanimement reconnu comme un inévitable de la culture littéraire, j'avais quelques angoisses à passer à un autre ouvrage. Les aléas m'ont amené à prendre en main et a me réjouir de ce livre. Merle, mêle une verve inouie et une sens du romanesque qui, il me semble font un peu défaut de nos jours. La maîtrise littéraire est indéniable, les portes ouvertes dans l'ouvrage sont saisissantes d'anticipation et de réalisme. Outre l'hypothétique apprentissage de notre langue à un couple de dauphins, Merle anticipe en 1967 les affres de nos démocraties modernes. Les complots, la politique, la réligion, la science et l'amour. Merle donne dans cet ouvrage une vision pleine d'espèrance de l'homme. Un homme qui ne se courbe pas, qui est digne de ses idées et c'est Sevilla qui incarne le savant désintéressé et humaniste. Merle fait une littérature populaire d'une incroyable intelligence, elle rend plus grand, ouvre l'esprit et donne à réfléchir. Cela verser par une musicalité douce et apaisante. Vraiment emballé par ce livre qui en aménera d'autres sans doute. " Un roman total" comme le dit si bien la quatrième de couverture de l'édition folio de 1989.
0Commentaire| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Un livre PACIFISTE en deux parties :
* dans la première, on suit les progrès de deux dauphins avec qui un groupe de gentils delphinologues tente de communiquer, et plus : apprendre à parler. On peut apprendre des choses sur les dauphins et l'on passe insensiblement à travers un récit réaliste à une possibilité fantastique.
* Dans la seconde partie beaucoup plus noire, on entre dans les arcanes politiques, des services secrets américains et de menaces de conflits mondiaux (liés indirectement à la guerre du Vietnam).

Ce livre de 1967 se lit encore sans avoir beaucoup vieilli, c'est un signe de qualité.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 septembre 2014
Imaginez…
Imaginez que votre vie se passe dans un environnement ou la sensation physique est totale, ou chacun de vos sens a été porté à un degré de finesse qui chez les humains peut seulement correspondre à l'extase.
Que vous soyez capable de voir, de percevoir, par chaque infime partie de votre corps, le goût, l'ouie, l'odorat, la vue, chaque centimètre carré de votre épiderme jouant le rôle d'un poste récepteur, un flot de renseignements précis sur ce qui se passe dans le monde à des kilomètres alentour.
Imaginez que vous soyez capable de ternir une conversation simultanée avec 2 membres de votre espèce, l'un à coté de vous, l'autre à plusieurs kilomètres de là.
Ecoutez ce langage : un ensemble confus de cliquetis, sifflets, grincements, grognements, des sons suffisamment subtiles pour transmettre des notions concrètes, et même suffisamment complexes pour traiter d'abstraction que nous appelons les idées.
Son cerveau est aussi gros que celui de l'homme, il peut analyser des faits se rapportant à 2 mondes différents : Celui de l'eau ou il naît, se nourrit, se reproduit et meurt, et celui de l'air où il respire.
Il a peu d'ennemis naturels, le requin, le barracuda, le pécheur amateur peu regardant et certains savants maladroits qui pensent que le cerveau d'un animal ne peut être exploré qu'au scalpel.
Aussi tragique, aussi inutile que soit ce genre de mort, sa naissance demeure un moment exaltant, c'est pour cela que je voudrais conclure ma conférence d'aujourd'hui par ce petit film qui montre notre premier dauphin né en captivité, Alpha…
Extrait du film tiré de ce roman... " Le Jour Du Dauphin".
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 septembre 2008
Robert Merle a écrit ce roman en 1967, dans un contexte de guerre froide. Il définit son oeuvre comme un roman de politico-fiction. Sa trame principale est constituée par les travaux du Professeur Sevilla sur le langage des dauphins et la relation qu'il nous avec ceux-ci. Mais "Un animal doué de raison" ne se contente pas d'être un singulier reportage de zoologie. En effet, si aujourd'hui aucun dauphin n'a encore parlé le langage humain, en revanche, le contexte politique mondial qu'il décrit, est, en 2008, toujours d'actualité. Fa et Bi, deux des dauphins du Professeur Sévilla, et par conséquent celui-ci et ses proches, se retrouvent embarqués dans une dramatique intrigue internationale sur fond d'élections américaines, d'armement nucléaire, de politique extérieure américaine, d'espionnage. Un roman qui tient le lecteur en haleine, avec un seul bémol : le style à la ponctuation minimaliste, très déroutant au début du livre et auquel on finit par s'habituer tant bien que mal. Il me semble que le livre n'aurait pas pâti du style vif et fluide de Robert Merle que l'on connait dans Malevil ou Fortune de France, deux autres oeuvres de l'auteur à recommander très chaudement.
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 septembre 2012
Encore un livre époustouflant sur ce qui se fait avec les dauphins. Hélas,certains les utilisent pour de mauvais desseins, mais qui n'a pas eu envie d'aller dans un aquaparc pour les admirer? A lire absolument pour s'instruire!
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 mai 2002
Voici les huit points soulevés par ce roman :
Premier point : réflexion sur la conscience scientifique (science sans conscience...)
Second point : étude sociologique des victimes américaines de leur propre société
Troisième point : vue sur dualité des services secrets américains
Quatrième point : mise en relief de l'inhumain dans la société américaine
Cinquième point : démonstration de la manipulation des masses populaires par les média aux Etats-Unis pendant l'apogée de la guerre froide
Sixième point : anticipation sur les réactions des différents groupuscules américains (tels que les télévangélistes, les journalistes, les professeurs...) dans des situations critiques
Septième point : le style de Robert Merle (que l'on ne retrouve que dans "Derrière la vitre") très déconcertant au début mais aussi extrêmement expressif
Huitième point : depuis les attentats du 11 septembre 2001, c'est devenu un livre d'actualité
Bref ce livre est un roman de politic-fiction (Robert Merle le définit comme tel dans sa préface).
0Commentaire| 16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 mars 2013
Je ne sais pas si c'est mon livre ou s'ils sont tous comme ça, mais le mien est carrément bizarre ! il manque la ponctuation dans plein de pages, pas de retour à la ligne dans les dialogues... ça gache vraiment le plaisir de lire Robert Merle, il faut s'y reprendre à 2 fois pour comprendre. A part ce gros détail, c'est très intéressant.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 octobre 2014
Fan de Robert Merle, "un animal doué de raison" était l'un des derniers ouvrages que je n'avais pas lu.
Malheureusement je n'ai pas accroché.
Tandis que Malevil ou l'Ile m'avaient semblé intemporel par leur thèmes, j'ai trouvé que celui-ci avait vieilli.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 juillet 2009
Depuis petite, et sûrement parce que contrairement à mes copines je n'avais pas l'autocollant du dauphin de la MAAF dans mon carnet de correspondance, je n'aime pas les dauphins.
C'est bien parce que je n'avais strictement rien à lire que je me suis tournée vers ce roman... Et ce fut une découverte.
C'est merveilleusement écrit, bien sûr, on parle de Robert Merle après tout, et non, ça n'a finalement pas tant à voir avec les dauphins. Ce sont surtout les hommes, et les femmes, et le monde, moche et gris, qui les entourent.
Un curieux roman d'apprentissage, qui laisse une saveur amère mais qu'il faut lire.
Parce que c'est un des plus grands romans que j'ai jamais lu.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 août 2001
Tous les amoureux des dauphins palpiteront à coté de Fa et Bi et rêverons au jour où cela sera possible. Des dauphins parlant et si c'était vrai? Je regrette juste la fin un peu succinte à mon goût.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

9,70 €
11,00 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici