undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

  • Danube
  • Commentaires client

Commentaires client

3,9 sur 5 étoiles
13
3,9 sur 5 étoiles
5 étoiles
7
4 étoiles
0
3 étoiles
5
2 étoiles
0
1 étoile
1
Format: Poche|Modifier
Prix:11,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 30 juin 2006
Ce voyage sur le Danube, de l'Allemagne à la Roumanie, est un prétexte pour Magris de brosser de nombreux portraits fascinants (de Heidegger, Lukacs, Cioran) et de décrire l'athmosphère cosmopolite de la Mitteleuropa ( aux confins des mondes germaniques, slaves, latins et magyars) à travers l'èvocation de lieux-clefs bordant le Danube. Par ailleurs, il se livre également à des réflexions quasi-philosophiques, notamment sur l'Histoire ('qu'est-ce qu'un peuple historique?').

Il s'agit d'un ouvrage fascinant, d'une densité implacable et inégal.
0Commentaire| 24 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 octobre 2010
Ce livre de Claudio Magris, écrit il y a plus de 20 ans, m'est arrivé entre les mains il y a quelques mois !
Je m'attendais à une évocation géographique et historique des pays traversés par le Danube. Cela m'aurait déjà très intéressé. Rapidement, j'ai pu constater que ce livre était bien plus que cela; aidé par une traduction remarquable - il faudrait quand même être capable de le lire en italien - Claudio Magris se livre à une épopée tout à fait extraordinaire où la géographie et l'histoire, quoique bien présentes, sont vite débordées par la richesse philosophique, littéraire et même musicale. C'est un vrai régal de suivre Claudio Magris dans ses évocations de toute nature. On a de la peine de le quitter. Sans hésitation 5 sur 5.
Charles Dormond, Genève
0Commentaire| 16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 octobre 2006
Danube se rattache au genre du "voyage philosophique", et se situe dans la ligne des "Itinéraire de Paris à Jérusalem" et autres "Triste tropiques". Conjugant finese d'observation et profondeur de la réflexion avec la légèreté du style et l'humour, c'est un régal.
0Commentaire| 13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 juin 2014
Notre monde nous invite sans cesse à vivre le seul instant présent. C’est à chaque moment la dictature de l’immédiateté. Pour descendre le Danube avec Claudio Magris il faut au contraire pouvoir prendre tout son temps, être disponible. Il faut avec lui s’arrêter, digresser, réfléchir, mémoriser, savoir poser son livre pour ne le reprendre que plus tard.

La métaphore du cours d’eau tout naturellement pour cet ouvrage s’impose. « Danube » est un roman fleuve. Claudio Magris écrit dans les premières pages de son livre que l’écriture devrait couler comme des eaux fraîches, jaillissantes, timides et pourtant inépuisables. De la source au delta, le livre suit cette intarissable voie fluviale qui seule unissait autrefois l’Europe à l’Asie, l’Allemagne à la Grèce. Il parcourt les siècles et draine avec lui une formidable érudition. Le cabotage de Vienne à Bratislava, de Budapest à Belgrade et entre bien d’autres villes encore, permet d’admirer un paysage, de s’arrêter devant la façade d’une maison, de visiter un modeste appartement. Ces villes aux noms multiples – comme Bratislava la slovaque, Presbourg l’allemande, Pozsony la hongroise – nous font rêver. Les personnages sur les rives sont Goethe, Kafka, Roth, Ionesco, Musil, Heidegger, Cioran mais aussi Eichmann et Céline. Ce sont parfois pour nous d’illustres inconnus et pourtant, nous dit l’auteur, de prodigieux littérateurs. La plus petite communauté semble avoir sa grande œuvre à la vitrine d’une merveilleuse et secrète librairie. Le Danube, contrairement au Rhin souvent considéré comme le gardien mythique de la pureté de la race, est un fleuve qui croise et mélange les peuples. Ce livre fait de même, il rapproche. Ainsi, dans l'Europe centrale et orientale si souvent enveloppée d’un halo symbolique d’anti germanisme, il fait la place belle à la germanité. Il ne considère pas moins l’Europe des Habsbourg, havre de tolérance, de bonhomie et de coexistence. Il passe, plein de curiosité, de part et d’autre du rideau fer. Il repère également «les sédiments laissés par les crues orientales successives ». Ces pages, impossibles à résumer, on l’aura compris, sont bouillonnantes de toute la Mitteleuropa germano magyaro slavo judéo romane.

Claudio Magris, le triestin, l’homme des frontière, l’érudit semble inépuisable comme son sujet. L’auteur, dialecticien accompli, manie la contradiction avec maestria et dans ces très belles pages, il n’est jamais fait appel à l’horripilant ni-ni. « Danube » est une œuvre pleine de finesse et de profondeur, un livre, non pas pour une île déserte, mais pour un monde débordant de vie.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 août 2015
c'est le coeur de l'Europe qui bat dans cet admirable livre,la culture de l'auteur est immense; je recommande ce livre à toute personne ayant des connaissances littéraires, philosophiques,artistiques,géographiques...sinon les allusions de l'auteur risqueraient d'être sans effet!
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 février 2016
Je suis un peu déçue de ce livre, que je pensais être le récit d'un auteur qui aurait descendu le Danube.En réalité, cela ressemble plus un recueil des auteurs ou personnalités ayant vécu dans les villes traversées.Le livre est aussi très marqué par le IIIè Reich et l'après guerre.J'attendais davantage de rencontres avec les habitants de l'époque
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 juin 2016
Claudio Magris raconte son voyage le long du Danube, du début, aux sources controversées, à la fin, Sulina, où il n'oublie pas de mentionner Jean Bart, alias Eugeniu Botez et son roman, Europolis. La colonne vertébrale de l'ouvrage reste littéraire et il serait trop long d’évoquer tous les auteurs cités, de toutes nationalités: Bulgares (il est beaucoup question de Canetti), Yougoslaves (encore à l'époque, avec Vasko Popa, qui a commencé à écrire en roumain, entre autres), Slovaques et Hongrois (j'y ai appris pas mal de noms, citons: Zsigmond Kemeny, Attila Jozsef, dont le père était roumain, Svantner ou Novomesky). En Roumanie, la part belle est faite à la minorité germanophone, avec une mention particulière à Gregor Von Rezzori, installé en Italie, que Magris appelle Grischa et qui lui a dédicacé un de ses livres. Il faut dire qu'il illustre assez bien le concept de Mitteleuropa, cher à l'auteur: ce mélange de cultures le long du Danube et ailleurs. Un petit chapitre est consacré à Robert Flinker, entre autres Adolf Meschendörfer, Herta Müller, Arnold Hauser, Alfred Margul-Sperber, Peter Barth ou Oscar Walter Cisek sont aussi mentionnés. Bref, beaucoup de découvertes, essentiellement culturelles, parfois un peu touristiques, de plusieurs pays à la fois de surcroît, et de lecture très agréable.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 octobre 2010
Ce livre se lit avec plaisir, il est bien écrit. J'ai surtout apprécié les informations sur divers écrivains que l'auteur nous indique dans "l'Europe de l'est". Certains d'eux m'étaient inconnus, cela a donc été bénéfique. Je crois cependant que j'oublierai ce roman assez facilement, car des pensées, pour profondes qu'elles soient, ne laissent parfois que très peu de souvenirs. Ingratitude du lecteur!
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 août 2015
Intéressant à lire lors d'un voyage sur le Danube, j'ai appris beaucoup à chaque étape de la croisière que j'ai faite
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 août 2015
une détente , toute simple, pour mon épouse qui n'a plus les moyens de voyager le long de ce long fleuve!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

5,90 €
9,20 €
6,65 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici