Cliquez ici Cliquez ici cliquez_ici. CoopPocheEtoilesContraires Cloud Drive Photos Cliquez ici En savoir plus Achetez Kindle Oasis cliquez_ici cliquez_ici Jeux Vidéo



le 9 juillet 2017
Livre très amusant. Je recommande vivement la lecture de ce livre. Il est assez drôle par moment. L'aventure se déroule dans le nord de Finlande
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 mai 2016
....et à faire partager!!! j'ai aimé les petites histoires ,le style de l'auteur et sa façon de nous raconter ses aventures...avec son lièvre. Tout m'a plu et je le mets en paquet cadeau avec " Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire".
A lire et à savourer....
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 juillet 2017
Je n'ai pas du tout accroché avec ce livre. Je n'ai pas trouvé l'écriture toujours très fluide et surtout, je n'ai trouvé aucun intérêt à cette histoire... Ou alors je suis passée à côté de quelque chose ?
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 juin 2017
Les différentes péripéties sont assez redondantes et le livre peut faire penser parfois à une histoire pour enfants. Je m'attendais à quelque chose d'encore plus en lien avec la nature. Néanmoins la fin est intéressante.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS REDACTEURS D'AVISle 11 janvier 2017
La littérature finlandaise contemporaine s’est peu à peu fait connaître par la capacité de ses (quelques) auteurs à commettre des romans farfelus et déjantés (ex « Petits meurtres entre amis »). Arto Paasilinna, né en 1942 en Laponie finlandaise, ne déroge pas à cette tradition avec son roman culte dans les pays nordiques, « Le lièvre de Vatanen », qui fut, par ailleurs, adapté au cinéma par Marc Rivière.

A partir d’un incident mineur, Paasilinna va laisser courir son imagination pour entraîner son personnage principal, Vatanen, dans une aventure qui va le conduire de plus en plus loin dans la Finlande profonde et l’éloigner de ce qui furent ses racines d’homme occidental.

Vatanen est journaliste dans un magazine à Helsinki. Un dimanche soir, de retour d’une excursion à la campagne pour y couvrir un sujet sans intérêt avec un collègue photographe, leur voiture va heurter un lièvre qui traversait malencontreusement la chaussée. Vatanen se met en tête de le retrouver à tout prix malgré l’obscurité. Parce que l’ambiance entre les deux hommes était déjà électrique avant l’incident et parce que Vatanen ne répond à aucune des injonctions de son collègue pour retourner à la voiture, ce dernier va reprendre la route furieusement en laissant Vatanen à son sort, en pleine cambrousse, loin de tout lieu d’habitation.

Une fois le lièvre retrouvé et soigné, Vatanen va alors entamer un long périple au cours duquel il va se délester d’une vie qui lui pesait. Rompant les ponts avec son employeur et se séparant d’une épouse acariâtre et atrabilaire, il part accompagné de son seul lièvre et de l’argent qu’il a tiré de façon rocambolesque de la vente de son bateau à un ami pour entamer un voyage plein de rebondissements au cours duquel il va se rapprocher inexorablement d’une vie en pleine nature, centrée sur l’essentiel et dans laquelle les rapports avec les congénères humains seront de plus en plus sources de soucis et de contrariété.

Nous allons suivre avec amusement les étapes drolatiques de ce personnage qui vont nous faire sillonner la Finlande profonde et nous mener au cœur d’un immense incendie de forêt l’été, au contact d’une armée désemparée et désabusée lors de grandes manœuvres hivernales bientôt troublées par une improbable chasse à l’ours, nous faire rencontrer une cohorte de personnages de plus en plus en butte avec la société et en proie à des délires éthyliques nombreux et débridés.

L’humanité n’en sort pas grandie et l’auteur se moque gentiment de ses concitoyens un peu frustres. On y passe un bon moment, l’auteur parvenant même à nous soutirer ici ou là quelques sourires. Ce n’est pas un livre inoubliable mais un livre typique pour une lecture estivale sans prise de tête.

Publié aux Editions Denoël et d’ailleurs – réédité en 2006 – 196 pages

retrouvez mes notes de lecture sur thierrycollet-cetalir.blogspot;com
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 mars 2017
Sympathique fable écologique où l'on suit le périple d'un journaliste et de son lapin à travers la Finlande.
Il est bon de rappeler que le roman date de 1975. Cela me semble important car on ne raconterait pas du tout cette histoire de la même façon aujourd'hui.
Les aventures de cet homme qui change de vie pour s'occuper de son lièvre sont divertissantes, farfelues à souhait. La nature et les animaux y ont le beau rôle, l'humanité le mauvais : peut-être faut-il y voir les raisons du succès colossal de ce livre.
On passe un bon moment (il nous arrive de sourire une ou deux fois) même s'il est clair que ce n'est pas un livre inoubliable.
review image
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 août 2013
L'air de rien, ce bouquin s'est hissé au panthéon de mes préférés en quelques chapitres. Un homme qui sans aucune préparation fait une sortie de route (dans tous les sens du terme) pour sauver un lièvre, et qui avec l'animal pour seul 'bagage' part à la rencontre de son pays, de la nature, de lui-même, de la beauté, bonté, du tout, et bien humblement sans avoir l'air d'y toucher nous donne une formidable claque/leçon de vie. La lecture est d'une facilité déconcertante, et on se sent respirer plus amplement à mesure de la lecture, et tout cela sans aucun prêche vertueux (mangez bio! Mangez végétarien! A bas le ceci ou cela). Du coup, c'est beauuuucoup plus efficace. On finit le livre avec l'impression de s'être fait 2 supers potes; l'humain et le lièvre....
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 avril 2002
Deux journalistes en déplacement dans la campagne finnoise. Soudain, leur voiture heurte un lièvre et le projette sur le bas-côté, blessé.
L'un des journalistes, Vatanen, sort de la voiture, prend le lièvre dans ses bras et s'en va à travers champs, laissant là son collègue médusé.
Ce sont les pérégrinations champêtres de Vatanen et de son lièvre que nous allons suivre sur les chemins du grand nord. Une écriture décalée, de grands moments d'humour étrange et la découverte d'une autre manière de penser, très dépaysante et fort agréable. Tout Paasilina est bon à lire, d'ailleurs...
0Commentaire| 17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
MEMBRE DU CLUB DES TESTEURSle 29 janvier 2009
Que ce récit est beau, doux et agréable à lire ! L'auteur nous transporte littéralement en Finlande, d'abord en ville, mais pour très rapidement aborder la campagne et surtout la forêt de cette magnifique région, que l'on imagine au fil de notre lecture.
Il est impossible de ne pas tomber littéralement sous le charme de cet homme, Vatanen, et de son lièvre, pour qui il va tout plaquer, et qui va lui faire prendre conscience que la vie qu'il a mené jusque là n'est pas celle qu'il voulait.
Il s'ensuit alors des aventures au fil des différents métiers que va exercer Vatanen pour vivre, mais qui serotn toujours en lien avec la nature.
Ceci le mènera dans des situations plus ou moins cocasses, desquelles il devra se sortir avec plus ou moins de facilité, mais qui font que la vie est ce qu'elle est !
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 janvier 2004
Un roman culte en Finlande et autres pays nordiques, roman farfelu, absurde et implacable de logique dans son absurdité même, « Le lièvre de Vatanen » m'a fait passer un bon moment mais ne m'a pas séduite autant que « Le fils du dieu de l'orage » du même auteur, un livre dont je me rappelle avoir parlé avec un enthousiasme immense, enthousiasme que je renouvelle ici, sans toutefois vouloir détourner l'attention des lecteurs du Lièvre de Vatanen car c' est un roman tout à fait sympathique et qui permet d'entrer d'emblée dans l'essence et le style de l'auteur.
Sous une écriture claire, concise, gaie, transpire une philosophie civique et écologique propre à l'auteur, qui peut ravir ou énerver, mais qui ne laisse pas indifférent à moins de ne pas se laisser aller au jeu que nous propose Paasilinna : suivre Vatanen, journaliste désabusé par sa vie privée et professionnelle, qui délaisse ses habitudes pour s'occuper d'un lièvre blessé qu'il trouve au détour d'un chemin. Il prendra ce lièvre dans les bras et avec lui commencera un long périple qui les mènera au nord du pays, contrée hostile et froide mais aussi loin du monde futile et mesquin des humains. Au départ on pourrait penser que l'histoire est ennuyeuse à souhait, qu'y a-t'il à dire au sujet d'un lièvre et son maître ? Mais pour qui se laisse séduire. L'histoire est en fait très drôle et les rebondissements nombreux. J'ai toutefois trouvé certaines longueurs, parce qu'une fois qu'on a compris le principe, il faut accepter de se laisser bercer, mais cela reste assez original et assez court pour être bien divertissant.
0Commentaire| 25 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

Le Meunier hurlant
8,20 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici