undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles
34
4,2 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:8,70 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 12 mai 2004
Avec un style impeccable, élégant et plein d'humour, Alexandre Jardin nous fait voyager et découvrir, à travers les aventures de Lord Cigogne, une autre façon d'aimer : plus vraie, plus crue, plus tendre, plus juste, plus généreuse, sans états-d'âme et sans retenue... libérée enfin! J'en ai poussé des soupirs de soulagement, esquissé plus d'un sourire, ri à foison et versé quelques larmes en sus, mais de tendresse et non de tristesse. Car en nous faisant redécouvrir l'amour, l'auteur nous invite à nous engager pleinement dans une réflexion profonde sur le sens que nous souhaitons donner à notre vie et comment nous y prendre pour mieux réaliser nos ambitions d'un amour éclairé et total, sublimé et impérissable, car au plus profond de nous. C'est un livre merveilleux qui nous incite à trouver le courage d'aimer jusqu'au bout, au delà de nos craintes et de nos limites perçues... un long et ardu voyage qui en vaut certainement la peine! Apprendre à aimer en devient l'équivalent d'apprendre à vivre!
0Commentaire| 17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 décembre 2003
Alexandre Jardin nous fait le coup du voyage éxotique!! Et avec talent!
Lord Cigogne, descendant du grand Lord Greystoke que chacun connaît, est un personnage intransigeant, capable des plus totales métamorphoses pour l'amour de sa femme Emily. Rien de très surprenant que le héros ait ce trait de caractère, après tout nous sommes dans un roman d'Alexandre Jardin où les héros sont toujours capables de tout par amour.
Lassé de n'être que l'amant de sa femme, et cherchant à devenir son mari au sens noble du terme, Cigogne fait traverser le monde entier à toute sa famille afin de s'installer sur une île peuplée de gauchers utopistes qui ont fondé une micro-société où la recherche du bonheur et l'aptitude à aimer sa femme ou son mari sont au centre des préoccupations sociales et politiques. Grand pari s'il en est!!
Ainsi au fil des pages allons nous suivre les pérégrinations des Epoux Cigogne au travers de l'île des Gauchers bien sûr, mais aussi de l'île du Silence et de l'île de la Vérité! Quel programme! Nous allons assister à leur déchirements, leurs adultères et surtout leurs retrouvailles!! Ceci étant, parler de leurs retrouvailles ne signifie pas ici révéler la fin du livre... Surprise!
"L'île de Gauchers" est un livre qui m'a ravi du début à la fin, sans une page d'ennui, ce qui m'a moi-même surpris! Tout y est: finesse du style, humour subtil (= anglais); de plus, derrière l'apparente facilité du thème du récit se cache une histoire originale et très bien documentée, allant jusqu'à fournir une annexe statistique sur l'archipel des gauchers! Alexandre Jardin tire à boulets rouges sur nos barrières émotives et touche au but à chaque fois! Il prouve une fois de plus s'il en était besoin qu'il n'est pas que l'auteur de "Fanfan" et qu'il appartient à la race des grands. C'est sûr, on pourra certainement lui reprocher de s'être toujours cantonné à un seul thème, mais c'est un point commun à tous les auteurs incontournables, ils ont consacré leur oeuvre à un idéal, ce qui est assurement son cas.
Pour finir je dois faire un aveux: la fin m'a provoqué une montée de larmes. Je suis tout honteux car peu de livres ont produit un tel effet sur moi!
Evidemment je recommande...
0Commentaire| 23 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 mars 2009
Pour mieux comprendre ce livre il faut présenter l'auteur. Alexandre Jardin est l'auteur du Zèbre (adapté au cinema avec Thierry Lhermitte) et de Fanfan (adapté au cinema avec Sophie Marceau). Ses histoires présentent la quête de l'amour dans le couple. Dans L'île des Gauchers Alexandre Jardin continue la quête de sa pierre philosophale : faire durer l'amour d'un couple. Par rapport au precedent roman, on sent que l'auteur a évolué. Si dans les deux précédents ouvrages il refuse le couple pour mieux apprivoiser l'amour, dans L'île des Gauchers, il franchit le pas du couple. Cette fois-ci les protagonistes sont les deux amants d'un couple, qui s'aiment, sont mariés, vivent ensemble, et sont bien décidés à vivre leur amour à fond et sans artifices. Ainsi Alexandre Jardin s'attaque à la difficile acrobatie d'écrire l'histoire simple de l'amour d'un couple qui vit ensemble.

Lord Cigogne vit dans l'Angleterre du début du 20ème siècle. Il est fou d'amour pour sa femme Emily. Mais la vie ne laisse que peu de place à l'amour (stress, travail, etc) et peu à peu son couple se meurt. C'est alors qu'il découvre l'existence d'une île française perdue dans le pacifique, qu'aucune carte ne mentionne : l'île des Gauchers. « En Europe les hommes avouent leur amour, là-bas ils le vivent ». C'est une île où les habitants ont décidé de consacrer tout leur temps à ce qui compte le plus à leurs yeux : l'amour. Ils vivent en marge du reste du monde, i.e. les « Droitiers » qu'ils appellent aussi les « Mal-Aimés ». Ils décident donc de tout plaquer et de partir sur cette île vivre leur amour jusqu'au bout.

Mais devenir « Gaucher » n'est pas si facile. Ils vont devoir redécouvrir leur couple, leur sexualité et surtout eux-mêmes en traversant de multiples expériences. Ils vont ainsi découvrir l'île du Silence où l'on ne parle pas, et où tout se fait par le regard, les gestes, et le touché ; l'île de Toutes les Vérités ; le carême des Gauchers, qui sera l'occasion d'un peu de libertinage ; le carnaval des Gauchers, pendant lequel on vit à la place de l'autre pour mieux le comprendre, etc.

Cette quête de l'amour, conduira leur couple jusqu'à son paroxysme. Ce sera aussi l'occasion d'une morale sur l'adultère que je vous laisse découvrir en lisant les annexes du livre...

« Cigogne avait toujours cru que les commencements de la séduction renfermaient le meilleur d'une liaison ; à présent il sentait toute la fausseté de cette croyance de jeune homme. L'amour était bien plus sublime que les vertiges limités d'une passion. Il rêvait de se livrer, d'écouter Emily, de la pardonner, de la comprendre, et de découvrir enfin ce que c'est que de vivre à deux, pour de vrai, et non côte à côte. Le secret de son propre plaisir n'est-il pas d'en donner ? En levant l'ancre pour le pays des Gauchers, Jeremy avait dans l'idée de partir à la découverte de sa femme, cette Mal-Aimée qu'il avait eu tant de difficulté à entourer de sa tendresse. Il en avait assez de frustrer celle qu'il aimait, de croupir dans ce rôle d'époux défaillant qui contredisait tous ses rêves et lui renvoyait de lui-même une image détestable .»
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 janvier 2003
Voila la plus enlevée et réjouissante des incarnations romanesques des "tourbillons" du socialiste utopiste Charles Fourier du Nouvel Ordre Amoureux. Une société où l'Amour, énergie primordiale de l'Univers, est également l'énergie des liens sociaux et des institutions. L'Amour peut tout avec une telle imagination !...
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 décembre 2011
Je crois que j'ai écorné tant les pages de ce livre, des passages, et des détours littéraires qui m'attiraient, surement à juste raison que maintenant, nulles des pages ne retrouveraient sa pareille.
Apres une discussion avec l'auteur, mon œil qui passait sur les livres, lu ou pas encore lu, la dédicace fut : « Mon pays intérieur, le vôtre ».

J'aurai voulu lire ce livre a sa sortie en 1995, tellement il constitue un mélange de ces amours au temps du cholera, de ces fictions bien réelles des roman de Carlos Ruiz Zafon. Bref, j'ai grandement apprécié, même si je me souviens avoir pris une bonne centaine de pages avant d'être pris dans ce bain délassant. Tant mieux, cela donne de la saveur.

Un agréable moment.

« Les livres meurent également de ne pas être lu. » Dur, dur de les faire vivre vu le taux de création annuel actuel ...

Merci
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 juillet 2002
la description de l'ile d'Helene est tellement precise qu'il est difficile d'admettre qu'elle n'est que l'oeuvre de l'imagination d'Alexandre Jardin, toutefois meme si ce n'est qu'un conte il donne envie d'aimer ou d'aimer encore plus
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 juin 2011
Une lecture aisée.
On s'accroche à ces personnages et on découvre une autre façon d'aimer.
Pour les ames poétes et réveuse, à la recherche d'une autre vérité.
A lire et à réfléchir.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 août 2013
Belle surprise que cet auteur que je lis pour la première fois. Ce livre, de par son humour à prendre au second degré, me fait doucement penser à L'écume des jours. Complètement loufoque, j'ai tout de suite accroché !
C'est l'histoire de Lord Cigogne, 38 ans, qui nous dévoile comment il a réussi à conquérir sa femme qui ignorait jusqu'à son existence, ce qui ne fut pas une mince affaire... Pour cela, il disparait pendant 14 ans afin de se débarrasser de ses manières anglaises sur une île ancestrale, pour ensuite se faire de son plein gré enfermer dans une bibliothèque et ingurgiter des tonnes de livres sur l'amour...
Après quelques années de mariage, il apprend l'existence de l'Ile des Gauchers, un petit archipel secret près de l'Australie où l'unique but des hommes est d'aimer leur femme pleinement ; ils ne sont pas comme les droitiers, ces « mal-aimés » qui emploient tout leur temps à travailler (un message subliminal sans doute ?)! Aussitôt dit aussitôt fait, la famille Cigogne débarque sur cette île où les coutumes sont pour le moins particulières...Chaque homme doit construire une maison unique à l'image de sa femme, avec 2 portes naturellement pour que chacun ait son indépendance, le couple doit séjourner sur les îles du silence et de la vérité, tandis que le Carnaval des Gauchers et tant d'autres événements mettent leur amour à rude épreuve... Et on se prend à rêver à l'existence d'une telle île qui semble parfaite. On a envie de tout envoyer en l'air et partir à sa recherche.
Cette utopie est une ode à l'amour, en même temps qu'une histoire absurde et drôle à souhait...J'ai envie de la conseiller à tous !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 avril 2011
Une écriture recherchée, un style emprunt d'élégance, des jeux de mots et des prouesses grammaticales, ce livre fait selon moi partie des grands de la littérature!

Une fois encore, l'amour est l'idée maitresse de ce livre! De cet homme, Lord Cigogne, en soif d'amour. Aimer celle ou celui que l'on aime du mieux que l'on peut. Pour ce faire, suivons Lors Cigogne dans son aventure et son emménagement sur l'île des gauchers!!! Redécouvrez l'amour sous toutes ses coutures et adieu les traces d'usure. Imagination, passion, liberté... tout est présent sur l'île des Gauchers pour stimuler ce sentiment qui guide la vie de chacun d'entre nous et qui nourrit les passions les plus folles.

Ce livre vous poussera vers des moments de réflexion et de remise en question! Il parle de l'amour, sans détour, avec grâce et poésie... Quand on aime, il n'y a pas de folie à ce sentiment. Comme un commentateur l'a joliment souligné: "Apprendre à aimer devient l'équivalent d'apprendre à vivre". Cette phrase résume parfaitement l'idée qui a service de guide à merveilleux roman.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 juin 2015
Quatre ans après Le Zèbre, auquel il est fait référence au début du livre, voici ma seconde lecture d’Alexandre Jardin. Si le premier livre avait été dévoré et m’avait laissé un excellent souvenir, ici grosse déception. Le livre se lit facilement, mais je n’ai pas été transportée dans l’univers, je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages et j’ai trouvé certains passages longs, alors que les rebondissements sont nombreux et qu’une nouvelle aventure guette toujours les amoureux. En effet, le couple Cigogne quitte son Angleterre natale pour s’installer dans l’île des Gauchers. Ils s’intègrent au mieux, suivent les nombreuses coutumes, dont certaines étranges, afin d’apprendre à s’aimer, et à s’aimer encore plus chaque jour. Je suis incapable de dire ce qui ne m’a pas plu exactement, si ce n’est certaines longueurs, comme je le disais plus haut, et une histoire qui n’a pas réussi à me captiver. Je retenterai donc un livre de cet auteur à l’occasion, pour voir si seul Le Zèbre trouve grâce à mes yeux ou si c’est juste celui-là qui ne passe pas.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

8,20 €
6,95 €
6,50 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici