undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles
7
4,6 sur 5 étoiles
5 étoiles
6
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
1
1 étoile
0
Format: Poche|Modifier
Prix:9,70 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 11 mars 2016
Quarantaine
Dés le début du roman, il y a la curieuse présence de Rimbaud, d’abord en jeune voyou dans un café parisien et ensuite en malade, laz jambe gangrenée , à Aden, deux portraits magnifiques.
Ensuite, Le Clézio, avec plusieurs narrateurs (Léon, d’abord puis le journal d’un botaniste) nous donne à partager le sort d’une communauté échouée sur l’ile Plate, dans l’Océan Indien. Il y a ses grands parents parmi eux . Ce qui surprend dans ce roman, c’est la virtuosité des tons, passant du lyrisme bucolique(les marches vers le volcan) à une grande sobriété d’ethnologue , à une sensuelle histoire d’amour. Ajoutez la précision de Le Clézio pour décrire le dénuement de ces émigrés échoués sur cette ile.. Et tout ça sans que jamais les tons semblent artificiels ou mal imbriqués.. Le clézio est donc le chroniqueur de la désolation, des maladies, de la solitude de ce petit groupe échoué là.. et qui vivent comme Robinson Crusoe. En même temps ,se servant d’histoires familiales ,il y a peut-être un hommage à son père qui fut, lui, médecin en Afrique parmi les plus démunis.... Un chant s’élève dans le roman avec ses éléments descriptifs : la mer, les pentes volcaniques, la vie des plantes ; et un sentiment stupéfiant du passage des jours, des lumières, des saisons.. . Le Clézio réussit là le mélange du poète, du sociologue, du botaniste,du paysagiste , du lyrique, du défenseur écologique et du protecteur des minorités. Il revient au mythe du premier homme abandonné sur une île.. Enfin , l’éternelle quête de son passé Mauricien, sa recherche généalogique menée dans plusieurs livres, prend ici de l’ampleur, ça donne un caractère personnel de quête très émouvant dans le ton même, et c’est comme une confidence élargie.. Une pierre blanche dans l’œuvre.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 juin 2007
Un roman foisonnant, complexe, émouvant, terriblement prenant. La très belle langue de Le Clezio nous emporte dans une histoire à la fois belle et terrible, effroyablement inhumaine et magnifiquement humaine.

A lire absolument, on n'en ressort pas le même après l'avoir fermé.
0Commentaire| 21 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 mai 2003
un beau recit du voyage enduré par les immigrés,le mauvais traitement des voyageurs un fois arrivé aux mascareignes, espérant un jour débarquer sur l'ile.
Malade lors du voyage, ils devront tous reconstruire leur vie sur un îlot à quelques kilomètres de la grande île.
0Commentaire| 14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Livre-somme qui rassemble tous les talents de Le Clezio. Une belle langue, une force d'évocation, l'île et la mer, la rencontre de deux enfants et en filigrane l'évocation de Rimbaud.
Le départ pour un ailleurs rêvé, les aléas du sort, la transgression de l'imaginaire, le retour aux éléments bruts, à la simplicité et à la vérité de l'amour qui sauve. Un très beau livre initiatique.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 juin 2010
Le départ, la maladie, l'imprévu, la survie, la mort, la découverte de l'amour, la vie. Un très beau livre...
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 août 2016
Un texte qui donne une idée des haltes en quarantaine imposées à l'époque (comme à Grosse-île au Québec). Intéressant pour tous les voyageurs qui débarquent à l'île Maurice directement de l'avion !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Léon et Jacques, deux frères, retournent sur leur terre natale, l'île Maurice, à bord du navire l'Ava. À la suite d'une escale imprévue, deux passagers du navire sont atteints par la variole ; le bateau, qui ne peut accoster à Maurice, débarque alors ses passagers sur l'île Plate où ils passent plusieurs mois en quarantaine. On s'ennuie beaucoup dans ce roman. Prix Nobel, je suis saisi par le doute.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

8,20 €
6,50 €
8,70 €
8,70 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici