Cliquez ici Cliquez ici cliquez_ici. NEWNEEEW Cloud Drive Photos En savoir plus cliquez_ici nav_Renewed cliquez_ici En savoir plus En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici



500 PREMIERS REDACTEURS D'AVISle 21 juillet 2017
Carole Martinez nous avait emmenés sur les routes andalouses du XIX éme siècle dans son délicieux Cœur cousu. Frasquita , mi sorcière mi magicienne, et sa ribambelle d'enfants avaient traversé le sud de l Espagne. Ce voyage aux relents fantastiques et aux mille péripéties nous offrait l'occasion d un plaisir de lecture des plus originaux.

Du domaine des murmures nous narre, cette fois ci, l épopée étonnante d esclarmonde qui choisit de vivre en recluse près de son Dieu.
Refusant son mariage, Elle décide de s emmurer dans le domaine des murmures et de consacrer sa vie au CHrist. C était sans compter le viol qu elle a subi la veille de sa réclusion et qui viendra modifier les paramètres de son isolement.
Encore une fois Carole Martinez sait nous séduire. À travers le recueillement de notre héroïne, elle nous dépeint les enchantements et les croyances naïves du moyen âge. Mi conte, mi légende, Du domaine des murmures a tenu sa promesse en nous baladant dans ce moyen âge aux superstitions si inattendues. Ce livre confirme l énorme talent de Carole Martinez dont les univers baroques et fantastiques nous assurent des moments de délice.
5 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 25 septembre 2017
En terminant le livre, je me suis dit qu'Esclarmonde va beaucoup me manquer.
J'ai adoré cette histoire où elle relate la superstition des gens et leur stupidité. J'y ai vu aussi le fait qu'on ne sait pas apprécier ce que l'on a et que c'est quand on l'a perdu qu'on réalise comme il nous était utile, joyeux et précieux.
Cette jeune fille de 15 ans a refusé le destin de beaucoup de femmes de cette époque, le mariage et la soumission sans bornes à son époux. Naître fille en 1180 était un malheur pour certains. Naître garçon entraînait à aller faire la guerre ou aller en croisade pour diverses raisons.
Dans l'histoire d'Esclarmonde, nous avons aussi le récit d'une croisade et ce que les hommes vivaient au quotidien dans la région de Jérusalem.
Je dirais bien que c'est à recommander à tout le monde, tant le style est agréable à la lecture, avec un peu de vocabulaire de l'époque et tant on se laisse vite entraîner par cette jeune fille qui a le courage de ses actes, envers et contre tous.
3 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 28 décembre 2015
J'avais beaucoup entendu de bonnes choses sur Carole Martinez et, bien que ne l'ayant jamais encore lu, j'en attendais beaucoup!

Au final, j'en sors un peu déçu. Le roman commence de manière très plaisante, bien que le style assez ampoulé de l'auteur me déplaise quelque peu, et on se surprend à l'empathie envers Esclarmonde. Malheureusement, la deuxième partie du roman est assez pauvre: ainsi, le récit de l'aventure de son père ne terre sainte à travers les visions de l'emmurée n'apporte pas grand chose et j'ai eu la sensation que l'auteur avait cherché à meubler sa deuxième partie, de peur de réaliser un roman trop court. De même, la réflexion sur la réclusion de cette jeune fille tourne court, c'est un peu dommage, et au final, hormis quelques bribes, l'époque est moyennement bien rendue (à part le vocabulaire).

Le final est plein d'émotion certes mais l'impression d'ensemble reste très mitigée. J'en attendais vraiment plus.
Une personne a trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 4 novembre 2015
J'ai lu sans déplaisir le "Domaine des Murmures". Le livre est bien écrit, l'intrigue est prenante, j'ai aimé cette immersion dans l'imaginaire d'une toute jeune fille décidant d'être enfermée vivante dans un minuscule réduit pour obtenir la liberté de vivre sa foi. Mais la fin du roman m'a laissé une impression d'inachevé, comme si, à un certain moment, la romancière n'avait plus su quoi faire de son personnage et était allée chercher le dénouement le plus pratique. J'ai eu finalement l'impression de lire un roman sur la vie d'une recluse au Moyen Âge composé par un auteur qui avait choisi ce sujet sans avoir elle-même la foi. Inévitablement, de petites incohérences dans la trame narrative et dans la psychologie du personnage affleurent, incohérences qui ne sont cependant perceptibles qu'au lecteur s'intéressant lui-même à la spiritualité.
|0Commentaire|Signaler un abus
le 1 juin 2018
De la poésie, du miel...voilà comment je caracteriserai l'écriture de Carole Martinez.Une histoire qui vous plonge dans des temps moyenâgeux...mais pas seulement.Une impression de connections avec un autre monde...une monde utopique peut être?Mais un monde d'enchantement même si l'histoire est parfois très dure...vous en gardez une impression de songe...sans doute grace au talent d'écriture de l'auteure!
|0Commentaire|Signaler un abus
le 29 avril 2015
Une connaissance m'avait d'abord recommandé un premier titre de Carole Martinez. Après l'avoir fini, la même personne me suggère de lire "Du domaine des Murmures".

Je l'ai donc commandé pour le lire sur mon Kindle.

Et là !................. Le choc total !!!

J'avais énormément apprécié le premier livre de Carole Martinez (le titre me semble être "coeur cousu"). J'ai adoré son style, l'originalité de l'histoire ainsi que le contexte.

Mais là, dans "Du domaine des Murmures", cela va au-delà de ce que je pouvait imaginer, en ce qui concerne les différentes émotions que l'on traverse à mesure que l'on avance dans le livre.

La fin m'a bouleversée !!!................ ainsi que la démarche de l'héroïne.

Un livre bouleversant et néanmoins lumineux.

Est-il besoin de dire que j'ai adoré ? ........... Oui j'ai "complètement" adoré ce récit.

Je n'entre pas trop en détail sur le style d'écriture ainsi que l'ambiance du livre, parce que je pense que c'est un livre dont il faudrait entamer la lecture sans même savoir de quoi il en retourne.

Le plaisir de la découverte n'en est que plus grand.

En tout cas,ce fut mon cas.

Je le recommande vivement à n'importe quel type de lecteur/trice.

Néanmoins, je signale qu'il ne faut pas être trop sensible au niveau émotionnel, particulièrement si l'on est une lectrice.

Mais, il vaut vraiment le coup de s'accrocher au niveau des émotions car c'est un pur délice littéraire !!!

Merci Madame Carole Martinez !

Continuez à nous donner de si belles émotions ...
|0Commentaire|Signaler un abus
le 22 juillet 2013
Le premier livre de Carole Martinez , "Le Cœur Cousu" avait éveillé , bien sur , tout mon intérêt.
Son second roman , Du Domaine des Murmures, nous emmène dans une ballade fantastique , au 12é siècle, dans le domaine d'un Seigneur qui se trouve être le père de l'héroïne , Esclarmonde.

Esclarmonde choisit la réclusion plutôt qu'un mariage non souhaité et va se révéler d'une liberté spirituelle et d'une insoumission peu communes si l'on considère l'époque où se situe ce conte.

Un grand bravo à Carole Martinez , dont j'attends la prochaine œuvre avec la plus grande impatience
Une personne a trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 7 mai 2017
Ce livre m'a happé dès la première page. L'écriture est juste sublime et l'histoire magique. Le contexte historique est assez exceptionnel et m'a fait découvrir des faits que je ne connaissais pas (les emmurées vivantes). Bref, majestueux, à découvrir absolument !
Une personne a trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 21 octobre 2017
Carole Martinez réussit à emmener son lecteur au plus profond de ce court récit. On pleure avec l'héroïne, et on ressent toute la valeur dramatique d'une époque où la femme n'avait parfois que peu d'issues. J'ai découvert un peu plus l'histoire des emmurées, que j'avais pu apercevoir grâce au romain "Je, François Villon". En ce sens, ce roman réussit à reconstituer une spiritualité féminine dont la forme a de nos jours totalement changé.
|0Commentaire|Signaler un abus
le 18 septembre 2013
J'avais aimé "le coeur cousu" de Carole Martinez, j'ai adoré "du domaine des Murmures".
L'histoire de cette toute jeune femme qui fait le choix de vivre recluse est immédiatement prenante.
Le style narratif est vivant, alerte, gai malgré la gravité des évènements.
C'est intemporel, plein de vie et d'espoir.
Je l'ai prêté à ma fille qui l'a aimé autant que moi.
Je recommande ce livre, je recommande aussi "le coeur cousu"
4 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici