undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Stockage illimité pour les photos et bien plus encore cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,1 sur 5 étoiles
134
4,1 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:7,10 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 21 novembre 2011
J'avais beaucoup entendu de bonnes choses sur Carole Martinez et, bien que ne l'ayant jamais encore lu, j'en attendais beaucoup!

Au final, j'en sors un peu déçu. Le roman commence de manière très plaisante, bien que le style assez ampoulé de l'auteur me déplaise quelque peu, et on se surprend à l'empathie envers Esclarmonde. Malheureusement, la deuxième partie du roman est assez pauvre: ainsi, le récit de l'aventure de son père ne terre sainte à travers les visions de l'emmurée n'apporte pas grand chose et j'ai eu la sensation que l'auteur avait cherché à meubler sa deuxième partie, de peur de réaliser un roman trop court. De même, la réflexion sur la réclusion de cette jeune fille tourne court, c'est un peu dommage, et au final, hormis quelques bribes, l'époque est moyennement bien rendue (à part le vocabulaire).

Le final est plein d'émotion certes mais l'impression d'ensemble reste très mitigée. J'en attendais vraiment plus.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
En des temps obcurs, de sa cellule de recluse, Esclamonde apprend la vie. Dans son oreille tranchée, les âmes perdues viennent se confesser et chercher conseil. La jeune fille découvre le monde, par le biais des pélerins et des messages des autres recluses. Etrange époque que ce moyen-âge! Avec son père et ses frères, elle part implicitement en terre sainte.
Autour d'elle tout se transforme dès lors qu'elle préfère l'isolement au mariage avec une brute épaisse. La brute devient poète. Une brave servante devient fée ondine et bien d'autres encore. La recluse enfante. Le domaine des Murmures attire les mythes et les légendes.
Une écriture que l'on ne remarque pas, habileté suprême, une histoire, c'est si rare dans les textes d'aujourd'hui!
Un enchantement parfois sombre cette lecture! Un enchantement qui m'a donné envie de lire les autres textes de Carole Martinez.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 octobre 2011
J'attendais avec impatience le nouvel ouvrage de Carole Martinez. J'avais en effet été totalement séduite par la force de son écriture, sa capacité à extraire les mots de leur champ lexical pour les insérer dans un autre et surtout par son imagination débordante, qui relève d'une extrapolation du réel plus que du registre fantastique. Las, dans Du domaine des murmures, Carole Martinez explore un autre temps et un autre genre, avec moins de bonheur, me semble-t-il. Ce conte médiéval, s'il se lit avec plaisir, pêche sur plusieurs registres. La réclusion voulue de l'héroïne présentée au départ comme une expression de sa liberté, se révèle être un choix de la Foi, auquel je n'ai trouvé aucune force susceptible de la rendre crédible. Par ailleurs, toute la partie où Esclarmonde "entend" les voix de son frère et de son père partis en croisade m'a semblé longue et de peu d'intérêt. En revanche, j'ai retrouvé la voix de Carole Martinez dans certaines descriptions et particulièrement à la fin du livre.
0Commentaire| 18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 décembre 2012
Quel talent d'écriture, Carole Martinez a un style bien à elle : précis et envoûtant à la fois. Impossible de lâcher le livre avant de l'avoir finit.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 novembre 2011
Ce roman nous emmène dans la vie inconnue (pour moi) des recluses. Quelques passages sont difficiles lorsqu'ils concernent l'enfant mais ce livre se lit d'une traite car tellement passionnant. Une écriture agréable et on peut très bien imaginer l'environnement de l'époque et des lieux bien décrits. Une oeuvre rare qu'il ne faut surtout pas manquer !
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 novembre 2013
je recommande cette lecture qui m'a bien plu alors que je partais avec un peu d'à priori, n'étant pas croyante.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 août 2013
Dans un style magnifique, cette jeune "auteure" nous conte une très belle histoire qui nous fait bondir de plusieurs siècles en arrière..
On y plonge très facilement et on se sent imprégné par cette époque..
J'ai beaucoup aimé ce livre et ai découvert ensuite "Coeur cousu" (son précédent livre), beau livre aussi mais un peu plus romantique
à découvrir!
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 juin 2013
L'histoire partait d'une bonne trouvaille: cette jeune damoiselle qui refuse sa condition de femme soumise au père ou au mari pour se consacrer à Dieu, et cette décision, absolument folle, de se cloitrer au sens le plus absolu du terme, avec Lui. Pourtant l'auteur n'a pas su tirer parti de cette histoire somme toute peu banale.
Pour commencer, le roman se déroule au XIIè siècle, mais il aurait aussi bien pu avoir lieu au XXè siècle que nous n'aurions pas fait la différence: le récit ne s'embarrasse d'aucun détail précis du monde médiéval et devient dès lors vaguement évanescent, sans consistance.
Ensuite, aucun thème ne parait vraiment approfondi: celui de la foi par exemple, fondateur du roman puisqu'il motive la réclusion de l'héroïne, est balayée dès que l'enfant parait. L'amour absolu qu'elle portait à Dieu est pulvérisé par la puissance de l'amour maternel, sans que sa foi ne s'en émeuve outre mesure. Elle souffre à l'idée de se séparer de son fils, non à celle de s'éloigner de Dieu, ou si peu... Ainsi la foi se révèle être une mystification sans nom! Quant au thème de la condition féminine, il n'est pas traité de façon plus complexe: cette fille qui se tranche l'oreille pour se libérer au joug masculin, retrouve finalement les joies simples d'une vie de mère du fond de sa cellule, sans jamais chercher à les dépasser.
Enfin l'écriture est bien laborieuse. Sous des tournures alambiquées, l'auteur cherche à "bien écrire": mais c'est l'effort que nous sentons, non la justesse ou la beauté.
Il me semble que l'intérêt romanesque, hormis le simple plaisir anecdotique, se situe dans l'expérience vécue par procuration, expérience dont le but est de donner à penser différemment le monde, de se décentrer de soi-même pour saisir les choses sous un autre angle. Manifestement, Carole Martinez y échoue.
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J'ai trouvé ce livre intéressant et largement au-dessus de la moyenne des sorties actuelles...

Pour autant, l'idée de cette jeune femme qui se jette dans une expérience au-delà d'elle-même est une très belle idée
avec l'originalité de nous transporter dans un monde plus parallèle que passé... bien que le livre manque de rythme...
Le style reste récitatif là où j'aurais aimé y trouver la magie qui manque à cet univers surnaturel
qui ne fait pas ici de Carole Martinez une Sylvie Germain...

Je salue le choix des lycéens qui ont su trouver ici une écriture qui les interpelle et manque de ce côté plus adulte et mature...
Un bon moment dans l'ensemble... sans plus pour moi...
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 mars 2013
Dans son Domaine des Murmures,
Carole MARTINEZ nous embarque dans le conte d'un parcours initiatique...

Contre toute attenente une femme annonce au moment de dire oui qu'elle dit non
parce qu'elle a dit oui à la religion et répondu à l'appel divin...
et bien rien ne va se passer comme prévu dans ce moyen-âge décadent...

Son chemin de vie nous fait suivre le parcours d'une femme qui
au sacrifice de sa vie pour son voeu va changer tout son monde avec elle...

Le style de Carole Martinez est en même temps fluide et construit, rare talent...

A lire absolmuent tant pour son histoire que pour son originalité !
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici