undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles
4
4,5 sur 5 étoiles
5 étoiles
3
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: Poche|Modifier
Prix:10,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Salvador de Bahia, Brésil, années 1930.
Les capitaines des sables, bande de gamins des rues abandonnés, survivent par de menues rapines. Dans cette ville magnifique, libres comme l’air, ils forment un groupe uni par son chef, Pedro Bala. Chacun a un surnom évocateur : le Chat, Patte-molle, Joao Grande, le Professeur, S’la coule douce, Sucre d’orge… Ils vivent en communauté dans un entrepôt abandonné : les grands protègent les petits, ils partagent tout.
Leur fraternelle débrouillardise leur permet d’échapper à la police, à l’orphelinat, à la maison de correction. Sur la plage, ils découvrent l’amour avec de jeunes mulâtresses. Les seuls adultes qui côtoient leur univers sont le curé José Pedro ou le pêcheur Chéri du bon Dieu.…

Jorge Amado, né en 1912, décédé en 2001, est le Victor Hugo des brésiliens. Ecrivains des pauvres, des exploités, des victimes d’une société injuste et égoïste, il magnifie la bonté et l’intégrité de ses personnages en nous faisant rêver.
« Capitaines des sables » est une suite de courtes histoires qui créent une douce ambiance tropicale pleine d’enfants métissés dans une ville colorée. C’est vraiment bien écrit et tellement agréable…
Ma critique pourrait s’arrêter là.

Mais il faut aussi savoir qu’Amado a écrit ce roman en 1937 alors qu’il était communiste et qu’il a été publié en France en 1952, avant la mort de Staline.
« Capitaine des sables » est donc typique d’une littérature qui a idéalisé une situation sociale à des fins politiques. Si on le compare à « La cité de Dieu », de Paulo Lins, qui évoque l’ultra violence des gamins des favélas de Rio, on se demande si on n’est pas dans le monde des Bisounours .
Ne nous leurrons pas. Derrière les jeunes filles en fleur rencontrées sur la plage, il y a des viols, et dans les fuites éperdues après un larcin, il y a des coups de rasoir, ou de pistolet, des morts…

Mais cela ne met pas en doute la sincérité de l’auteur, ni son talent, qui est immense.
Jorge Amado savait transformer l’enfer en paradis, le cauchemar en doux rêve exotique, de violents faits divers en épopée.
N’est-ce pas la marque d’un grand écrivain ?
44 commentaires| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 mars 2006
Quel livre magnifique que Capitaine des Sables ! comment ne pas se prendre d'affection pour ces gamins des rues qui luttent pour survivre ? un combat incessant contre la bonne société qui les rejette, contre les bandes rivales, . Et pourtant, on ressent au travers des sublimes portraits de J Amago leur besoin de tendresse, d'un autre univers, d'une maman qui les prennent dans leur bras. Mais c'est la vie au jour le jour qui prend le dessus et l'attachement au clan qui prime. Une vie difficile, sans répit avec quelques bouffées d'amour au fil des pages. Un livre que je conseille à tous, sans distinction d'age.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 août 2008
UN LIVRE POIGNANT A LA POESIE PUISSANTE ET SIMPLE,OU L'AVENTURE,LA VRAI,PLEINE D'ESPOIR,MAGIQUE ET SORDIDE,REND HONNEUR A CES HEROS DU QUOTIDIEN.UN TEXTE DEVENU UN CLASSIQUE DES LETTRES PORTUGUAISES QUI SENT BON LE BRESIL ET PUE LA LUTTE DES CLASSES.LE BRESIL AUJOURD'HUI?AH.."FATALITE" QUAND TU NOUS TIENS...
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 mars 2003
Cette réedition de Capitaines des Sables de Jorge Amado, est fantastique, suivre les aventures de ces gamins, de ces voyous au bon coeur nous tient en haleine jusqu'à la fin de l'oeuvre.Malgré certaine scène sexuelle pouvant choquer les plus jeunes lecteurs (bien qu'ils feraient mieux de lire des scènes de cette nature plutôt que d'autres scènes dans des magazines pornographiques).Je recommande ce livre aux jeunes n'ayant plus d'idées de bétises car l'ouvrage en regorge.
Le contexte de l'époque ressort bien, on aurait enviede vivre avec eux.La traduction de Vanhina donne un aspect abordable au roman.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)