Cliquez ici Cliquez ici cliquez_ici. GNOXmas Cloud Drive Photos En savoir plus Cliquez ici En savoir plus En savoir plus cliquez_ici cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,1 sur 5 étoiles
9
Le Pauvre cœur des hommes
Format: Poche|Modifier
Prix:10,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Prime


le 11 avril 2013
Dans la première partie du roman, un jeune étudiant tombe sous le charme d'un "maître", mentor d'âge mur issu de la génération du Meiji, et nous raconte l'itinéraire de leur relation intellectuelle. Le maître, père spirituel, semble en permanence naviguer entre le rejet de cette relation et l'acceptation de la fascination du jeune homme. Mais on comprend vite qu'une ombre du passé se dissimule dans son cœur (le titre japonais est Kokoro) et l'empêche de se livrer entièrement.
La deuxième partie est plus centrée sur le vrai père du jeune homme, auprès duquel il doit se rendre pour assister à sa maladie. Il dresse un portrait psychologique croisé de ces deux hommes, sensiblement de la même génération.
La dernière partie est une lettre du maître, longue et émouvante, dans laquelle il accepte enfin de livrer son noir secret à son jeune ami. Le récit de sa jeunesse et de sa liaison d'amitié avec K. nous tient en haleine jusqu'au double dénouement tragique, celui du passé et celui du présent.
Un roman riche, étonnant et troublant où toute la subtilité de la psychologie nippone s'écoule sous la plume magistrale de Soseki.
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 21 janvier 2006
Une pure merveille sur les douleurs et la torture de l'ame humaine, qui nous éclaire en parallèle sur l'ere Meiji, abondamment annotée par les traducteurs hors pair!!! une seule chose a dire lisez le et faites en votre livre de chevet!!
0Commentaire| 20 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
500 PREMIERS REDACTEURS D'AVISle 7 avril 2014
Le Pen Club du Japon a sélectionné ce roman comme le plus représentatif de la littérature japonaise pour être traduit sous l'égide de l’Unesco. Son titre en japonais, Kokoro, qui signifie karma bouddhique ou pêché originel chrétien, résume la pensée de Soseki, lui-même profondément marqué par le bouddhisme zen, qui considère que le fait même de vivre constitue déjà un pêché. Car si l’on se place, non pas d’un point de vue égocentrique et anthropomorphique, mais en considérant la vie sous toutes ses formes, végétale, animale ou humaine, la vie d’un être humain requiert rien que pour sa sustentation la destruction de millions d’autres vies.
Un jeune homme éprouve une admiration profonde pour un vieillard qu’il appelle « le Maître ». Le jeune homme ne comprend pas pourquoi le vieil homme décourage toutes approches amicales et se tient ostensiblement en retrait de la société, n'attendant que la mort. Bien que plein de talents, il ne fait rien de sa vie conformément au principe du « non agir ». Que pense-t-il des hommes ? « Il n’y a pas de bons ou de mauvais. Tour dépend des circonstances » résume-t--il. Le jeune homme cherche à comprendre par quelles circonstances le vieux en est arrivé à considérer l’existence comme un pêché à expier.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 19 janvier 2017
Cette traduction est une honte. D'abord, elle est mal écrite avec un usage abusivement libéral de la ponctuation et à mon avis, un style parfaitement plat. Tous les dialogues sont criblés de points d'exclamation, ce qui suscite une impression horripilante à la lecture, en particulier pour nous qui cherchons la finesse dépouillée et le raffinement feutré du Japon.

Il est possible que la réflexion suivante soit anachronistique (cette traduction date de 1957), mais lorsque le récit suggère des éléments d'amour pédérastique tout en émettant des considérations philosophiques sur l'humanité, n'est-ce pas une erreur grossière d'employer les termes "l'amour des hommes"?!?

Chapitre XVIII : je cesse la lecture. Une oeuvre magistrale y transparaît, alors je chercherai une autre version plus fidèle à l'âme nipponne.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 24 avril 2012
Ce roman met en scène un jeune garçon qui va former son esprit au contact
d'un " maître" qui l'initie à réfléchir, à mûrir par lui-même.
Mais la vie du maître se révèle vite riche en émotions ...
Le lecteur est invité à lire sa dernière lettre, son ultime confession.
Une subtilité dans l'analyse des sentiments ! Un vrai bonheur de lecture !
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 31 août 2004
Je tiens a denoncer la preface de cette edition qui raconte la fin du livre alors qu'il s'agit justement d'un roman base sur le suspense psychologique.
Pour le reste, il s'agit d'un roman etrange contant la fascination d'un etudiant pour un erudit oisif d'age mur au comportement mysterieux. Le livre est a la fois base sur des motifs chretiens comme la confession ou la trahison mais les personnages n'en perdent pas pour autant leur caractere purement japonais.
A decouvrir.
0Commentaire| 20 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 25 août 2015
Ouvrage qui m'a été conseillé à plusieurs reprises sans que je ne me décide jamais à le lire faute de temps. J'ai profité d'une semaine de vacances et une fois commencé, je n'ai plus pu lâcher l'histoire. Un chef d'oeuvre qui donne à réfléchir, très bien écrit....écriture simple, idées élaborées!
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 18 mars 2010
C'est pour moi le plus beau roman de Sôseki. Cet écrivain est, sans nul doute, un des meilleurs représentants de la littérature japonaise et mondiale.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 1 avril 2016
Sublime roman, écrit dans un style simple et sophistiqué à la fois qui accroche dés la première page. On entre en immersion dans sa lecture et il devient difficile de refermer ce livre pour vaquer à ses obligations quotidiennes. Beaucoup de sensibilité et de finesse dans l'analyse des sentiments, qui m'a parfois fait penser à Marcel Proust ou a Thomas Mann.
Une seule petite chose me frustre: Ne pas pouvoir le lire en Japonais...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

Je suis un chat
13,90 €
Oreiller d'herbes
7,50 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)