undrgrnd Cliquez ici HPALLL nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

3,9 sur 5 étoiles
40
3,9 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:35,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Affichage de 1-5 sur 5 commentaires(4 étoiles). Afficher tous les commentaires
le 28 septembre 2012
On ne présente plus Proust. Si c'était à faire, j'aurais dû rédiger une dissertation de quarante pages. Je me contenterai d'exposer l'avantage de posséder l'édition de la Recherche du Temps Perdu en un seul volume.
Il faut d'emblée noter que ce livre est destiné à ceux qui sont capables de lire assis dans un bon fauteuil muni d'une tablette, ou devant une table, et qui bénéficient d'un éclairage adéquat: en effet la typographie, claire sur un fond crème, manque de contraste.
Ceux qui lisent couchés ou accoudés en travers de leur lit adopteront une autre édition car le poids du volume empêche de le maintenir à une bonne inclinaison en face des yeux.
A ce sujet on peut rappeler l'anecdote suivante: l'énorme succès en librairie de l'Etre et le Néant de Sartre -- auteur publié sous l'Occupation -- aurait tenu au fait que les Nazis avaient confisqué tous les métaux pour les fondre -- les poids comme les statues -- et que cet ouvrage pesait un kilo net. En une semaine les commerçants de Paris auraient épuisé la première édition pour équiper leurs Robervals. Ce ne sera pas le cas pour la Recherche du Temps Perdu, qui pèse 1kg255, à moins de convenir d'une nouvelle unité alimentaire et culinaire, qui ferait commander un proust de pommes de terre.
Ces réserves étant faites, quel est donc l'avantage d'acheter la Recherche en un volume?
Trop de gens citent la madeleine de Proust sans avoir jamais lu une ligne de lui. Ils disent aussi "C'est proustien" comme on disait d'une situatioin cruciale qu'elle était cornélienne ou racinienne.
Trop de gens qui ont commencé ou feuilleté le premier tome et qui s'agacent rapidement des phrases longues s'imaginent que le texte entier sera constitué de souvenirs et de descriptions infinies. Il n'en est rien. Mais ils abandonnent la lecture dès le Côté de chez Swann.
Le texte intégral pousse à en savoir davantage, à voir comment le récit évolue.
D'autres facteurs psychologiques entrent peut-être en jeu. Voulons-nous en avoir pour notre argent ou pour notre peine? Est-ce l'occasion ou jamais de relever le défi, de lire pour de vrai cette oeuvre monumentale?
Car en effet le récit évolue. Les premiers tomes décrivent, dans un style qui tient de la perfection et avec un humour discret et délicieux, les moeurs et les idées d'une société aristocratique. Proust souligne la bêtise des arguments antisémites ambiants -- on est en pleine affaire Dreyfus -- dont il se moque finement au début. Il pointe aussi délicieusement l'incurie artistique des salons où l'on offre d'un air savamment entendu concerts et expositions.
Cependant le narrateur, tout sage qu'il prétende être, ne fait pas les meilleurs choix, notamment sur le plan amoureux, où il excelle par ailleurs en doctes discours. De même il persiste à fréquenter les salons artificiels, faisant ainsi preuve de complicité avec le système qu'il décriait si fort. Sur l'antisémitisme qu'il a dénoncé, il ne dira pas un mot de plus, se laissant même envahir par un vocabulaire ambivalent. Complicité encore? Non: indépendance.
Le génial Temps Retrouvé, qui relève de la virtuosité littéraire, nous montre les effets du temps qui passe. Qui passe pour les autres, qui ont de longues barbes blanches, alors que lui veut nous faire croire qu'il en reste indemne, tel un observateur neutre (le complice) qui ne bouge pas et ne vieillit pas.
Le récit comporte certes des longueurs. Mme la Marquise a dit ceci ou cela. Mais cela fait partie du témoignage de l'observateur.
Il faut lire l'ensemble pour saisir le cheminement de la pensée du témoin Proust. Ce n'est d'ailleurs pas un témoin de son temps mais bel et bien du nôtre: les caractères n'ont pas changé depuis. Ceci donne un sens particulier au volume unique.
chamla
0Commentaire| 17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 octobre 2011
Ayant lu La recherche du temps perdus plusieurs fois, j'ai acheté ce manga par curiosité. J'ai été agréablement surpris par le fait que, malgré les raccourcissements évidents, il arrive a garder l'esprit du roman de Proust. Il n'a pas beaucoup de fil narratif; c'est plus une collection de scènes clés du roman, mais cela donne un petit gout de l'univers de Proust.

Les dessins sont simples et simplistes, comme dans tous les mangas, et il y a toujours ces gros yeux factices, mais cela fait une petite lecture agréable. Proust pour lire dans le métro peut-etre?
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 septembre 2013
Ma vie a été littéralement changée par la lecture de A la recherche du temps perdu, et aussitôt que j'ai fini de le lire la première fois j'ai porté la bonne parole par le biais de conférences, lectures....
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 janvier 2012
Pour ceux qui aiment la belle prose sans rechercher une aventure ou un suspense quelconque. écriture magnifique.Ce n'est pas un roman.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 janvier 2013
Quelle joie d'avoir tout Proust dans la poche! Je n'ai pas besoin de plus de mots pour exprimer ma satisfaction.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus