undrgrnd Cliquez ici HPALLL nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles
6
4,0 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:9,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 13 juin 2009
Ibn Rushd a vécu dans une famille noble d'Andalousie et a hérité un savoir titanesque de son grand père Ibn Rush "Al Jad", qui est une des 4 références incontestées de l'école malékite.

Sommité musulmane d'une part, le voilà que l'on retrouve maître dans une autre matière qui est la "Philosophie"...On pourrait s'arrêter là, mais ici ce situe un noeud complexe.

Adulé par les occidentaux et les musulmans, on peut se demander qu'est-ce qui est à l'origine de ce concensus?

En réalité, il n'y en a pas, car ce sont différents traits de sa personnalités ou de sa connaissance que chacun des mondes essaie de s'approprier. Il n'est donc pas étonnant de voir à quel point les essais d'Ibn Rushd sur les écrits grecs et la philosophie sont étudiés en occidents et que ses écrits relatifs au droit musulman n'intéresse de prime abord que le monde arabo-musulman.

En fait, chez certains spécialistes européens, Averroes est le symbole de l'ouverture d'esprit et il représente l'exception dans un monde qu'ils schématisent et taxent d'uniformément canonisé et figé..

Les écrits d'Ibn Rushd semblent placer la Raison au dessus de tout...alors qu'en réalité, son essai "le livre du discours décisif" vient montrer au contraite que la Révélation et la Raison sont connectées et complémentaires. Simplement,il donne à la raison une place importante et l'utilise sans réserve, là où elle ne contredit pas les fondamentaux de la Révélation...

On l'aperçoit d'autant plus dans son chef-d'oeuvre "Bidayat Al Moujtahid", livre de droit musulman écrit de manière logique et faisant état des avis historiques figés d'une part des grands courants théologiques, des lois canoniques où la révélation n'admet pas de raison et enfin là où peut intervenir la raison sans modération.

Son face à face avec Al Ghazali, sa réponse "L'incohérence de l'incohérence" au "l'incohérence des philosophes" est cité de manière systématique par beaucoup d'orientalistes; comme pour renvoyer dos à dos, deux conceptions du monde...

En réalité, il n'en est rien. Le débat se situe à un autre niveau : sous quelle forme la philosophie est-elle synonyme de raison raisonnante? Son statut de mère des sciences est-il absolu? La Révélation est-elle à la portée de l'intellect ou réside-t-il des mystères que la raison humaine ne peut concevoir?
0Commentaire| 42 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ibn Rushd fut notamment médecin, juriste, philosophe et commentateur. C'est en tant que commentateur d'Aristote auprès des souverains almohades d'Andalousie au XIIe que l'on doit son nom latin d'Averroès.

Concernant l'édition proposée ici, elle comporte : le "Discours", soit une soixantaine de pages (bilingue), pourvues de notes intéressantes. Il est précédé d'une introduction et suivi d'un dossier comportant de courts articles de commentaires de penseurs musulmans sur le livre.
Le titre complet de ce "Discours décisif" permet d'en éclairer l'objectif : "Le livre du discours décisif où l'on établit la connexion entre la Révélation et la Philosophie".

Souvent mal compris, ce livre est intéressant au moins à trois titres :
- parce qu'il apporte un éclairage "extérieur" sur la pensée de Aristote ;
- parce que la nouvelle traduction permet de réduire des contresens ou contradictions provenant des erreurs dans les traductions précédentes ;
- parce que, dans sa confrontation à Al-Ghazali ("L'incohérence des philosophes") et en Occident à Thomas d'Aquin ("Somme contre les gentils"), il tente courageusement de concilier les exigences de la démonstration raisonnable avec la vérité révélée de la foi.

Pour appuyer sa démonstration, Ibn Rushd prend soin de distinguer tout d'abord dans le texte de la Révélation les énoncés univoques, dont le sens immédiat n'est pas susceptible d'interprétation, de ceux qui le sont. Pour ces derniers, plusieurs voies sont possibles (rhétorique et dialectique, accessible au plus grand nombre ; démonstration, accessible à un petit nombre). La philosophie, comme la foi, recherche la sagesse et est une activité fondée en droit.

En ayant défini la philosophie comme "l'examen rationnel des étants et le fait de réfléchir sur eux en tant qu'ils constituent la preuve de l'existence de l'Artisan", Ibn Rushd s'attache par ailleurs à limiter la science humaine ou pratique en regard de la science universelle, pour en montrer la non-contradiction et au contraire la connexion. Il y a trois types d'êtres : les corps soumis à la génération et l'Etre prééternel aux extrémités, le monde dans sa totalité au milieu. Il convient alors de distinguer : "notre science [humaine] qui est un effet causé par l'objet connu [..] la Science de Dieu elle-même causatrice de son objet."
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 avril 2015
J'apprécie tout particulièrement la grande neutralité de cette édition, qui laisse à chacun la possibilité de se forger sa propre opinion sur le texte d'Averroès, en fournissant tous les outils pour le faire. En effet, non seulement le texte est en version bilingue, ce qui permet au lecteur arabisant de plonger dans le texte original, aidé par la traduction française - mais également, l'éditeur a pris soin de constituer, à la fin de l'ouvrage, un dossier qui regroupe les avis contradictoires de plusieurs commentateurs avisés sur le texte.
Ce livre permet donc de mieux connaître Averroès (nom latin d'Ibn Rushd), célèbre philosophe andalous, élève d'Abubacer (nom latin d'Ibn Tufayl). Ce dernier est l'auteur d'un récit initiatique méconnu, improprement traduit, à mon avis, par le traducteur français par "Le philosophe autodidacte", et dont (pour l'instant et dans l'attente d'une réédition - pourquoi pas dans cette merveilleuse édition bilingue ?) je conseille la version anglaise, respectueuse du titre original : "Hayy ben Yaqzân".
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 septembre 2012
Un livre d'Ibn Ruchd qui reste d'actualité et tente de démontrer l'accord de la foi et du savoir en élaborant une hiérarchie fonctionnelle des différents arguments (L'Islam et la raison). Il est peu reconnu dans le monde musulman après sa mort mais n'en reste pas moins intéressant à lire.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 mai 2012
Ce livre est très intéressant pour qui essaye de comprendre l'Islam. On ne peut que le recommander à tous ceux qui tente de comprendre les religions
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 avril 2016
Je pensais que c'était sous forme d'un beau livre, alors que je le recherchais sous cette forme.....je m'en contenterais je crois
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)